Journée de tensions en Ukraine

Publié le 23 Janvier 2014

BFMTV.com, Libération.fr et L'Express.fr dans leurs articles du jeudi 23 janvier 2014 nous montrent que le face à face entre police et manifestants pro-Union européenne a pris un nouveau tournant, mercredi, à Kiev, avec les violents affrontements qui ont fait 5 morts et 300 blessés. Ce jeudi, la situation était de nouveau très tendue dans la capitale ukrainienne.

Les manifestants pro-UE et la police se sont engagés dans un nouveau face à face, ce jeudi, au lendemain d'une journée de confrontations violentes qui ont fait 5 morts et 300 blessés. Depuis fin 2013, les Ukrainiens manifestent en masse contre le pouvoir en place, qui prévoit un rapprochement avec la Russie au détriment d'une intégration européenne, voulue par les manifestants. La colère est née d'un refus du président Viktor Ianoukovitch de signer un accord d'association avec l'Union européenne, à la fin du mois de novembre. Le Jeudi 16 janvier, le gouvernement a voté, à main levée et en quelques minutes, une série d’amendements restreignant drastiquement la liberté d’expression, d’information et de manifestation. L’objectif de ces lois était d’étouffer le mouvement de protestation. La manœuvre a eu l’effet inverse : elle a lui a redonné du souffle.

Depuis quelques jours, les manifestations ont pris un nouveau tournant, plus violent. Étudiants, retraités, cadres, ouvriers, militants politiques et artistes, partisans nationalistes d’extrême droite et sections «AntiFa» (antifascistes), on peut trouver de tout sur le campement de la place de l’Indépendance. Le dénominateur commun principal étant le rejet de la dérive autoritaire du régime.

Les pro-européens ont lancé un ultimatum au président Ianoukovitch et l'ancien boxeur et leader d'opposition Vitali Klitschko a menacé de "passer à l'offensive" s'il "ne fait pas de concessions". Mercredi, les forces de l'ordre ont lancé plusieurs assauts contre les barricades dressées par les manifestants à proximité du siège du gouvernement et du Parlement. Cinq militants de l'opposition ont été tués et 300 blessés rien qu'au cours de la journée de mercredi, à Kiev, dans les violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Quatre des cinq victimes auraient été tuées par balles. Les barricades ont été renforcées de sac de neige gelée, de bancs publics, pneus et autres morceaux de bois. Multipliées aussi, pour gêner plus encore une éventuelle progression des forces anti-émeute.

À 11h20, l’opposant Vitali Klitschko a appelé les policiers et les manifestants rassemblés rue Grouchevski à une trêve jusqu’à 19 heures, en attendant le résultat de négociations prévues avec le pouvoir. Le gouverneur de la région de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, a présenté sa démission sous la pression d'un millier de manifestants hostiles au pouvoir qui ont envahi son administration.

Alors que manifestants et forces antiémeutes se font toujours face dans le cœur de la capitale, la présidence a annoncé une réunion de travail avec l'opposition, pour sortir le pays de la crise politique qu'il traverse. Face à la pression de l'opposition, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a aussi demandé la tenue d’une session extraordinaire du Parlement, qui selon le président de cette assemblée doit discuter de la démission du gouvernement réclamée par l’opposition.

Le gouvernement ukrainien a démontré toute son horreur avec l'offensive contre l'opposition mercredi et ses lois antidémocratiques dans son pays. Il est toujours vivifiant de voir des gens se lever contre les dictatures, en dehors des groupes d'extrême gauche et d'extrême droite voulant se battre qui n'ont rien à faire dans ce mouvement pacifique.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gaetan ribault 24/01/2014 09:57

Vu la presse que vous citez , il est bien certain que votre opinion est formatée.
Je me suis renseigné auprès d'Ukrainiens émigrés de l'Ukraine Orientale et vivants aux US.. Ils sont pour les manifestants , mais me disent que dans leur région d'origine , les gens sont pour le gouvernement et manifestent pour lui. An avez vous entendu parler dans la presse que vous citez.
C'est bien les grands sentiments mais la géographie est un facteur plus important. l'Ukraine est un pays divisé , un peu comme l'est la Belgique et qui ira peut être vers l'implosion.N'oubliez pas que la guerre laisse encore des traces les Ukrainiens de l'Ouest s’étant au départ montrés collabos , les gens de l'Est , russophones , résistants. Il y a aussi un problème religieux avec les Uniates , résidu de la souveraineté polonaise sur ce pays .
Souvenez vous aussi de cet aphorisme géopolitique polonais " Dieu est au ciel et la France est loin"

paroissiens-progressistes 25/01/2014 10:53

gaëtan,

Si vos amis ont des informations des pro-Yanoukovitch, il doivent y faire attention. Car dans l'est du pays, il y surtout un réseau clientélaire.

Merci !

paroissiens-progressistes 25/01/2014 09:55

gaëtan,

Vous me parliez des russophones, j'ai continué dessus, vos amis sont pro-Europe, mais ils voient le mouvement depuis les Etats-Unis, et ils n'aiment pas comme moi voir que leurs relations soutiennent Yanoukovitch. De plus, vous me parlez de l'Est de l'Ukraine, mais des parties de l'Est sont touchées aussi par le mouvement. Oui, à l'est ils ne sont pas tous autour de Yanoukovitch. Sans doute a-t-il reculé à cause de cela.

Merci !

paroissiens-progressistes 25/01/2014 09:38

gaëtan,

Là, je vous trouve comme toujours peu inspiré. Vous savez bien que dans la loi, pour éviter des incidents, il faut prévenir l'Etat du parcours et qu'il peut le modifier pour éviter que les choses dérapent. Car nous voyons bien que dans la Manif pour tous, il y a beaucoup d'éléments qui n'ont jamais admis que les Français ont voté François Hollande. Le droit et le même pour tous, même pour la manif pour tous et quand on ne respecte pas la loi, on est puni. Les syndicats eux informe l'Etat et si le parcours est modifié n'en font pas tout un plat. Pourquoi les pratiques au sujet de la manifestation serait différents pour la Manif pour tous.

Les manifestations sont réglementées de façon à prévenir les troubles de l’ordre public. Depuis le décret-loi du 23 octobre 1935, il existe une obligation de déclaration préalable : trois organisateurs de la manifestation doivent, au minimum trois jours avant l’événement, déposer une déclaration à la mairie ou à la préfecture indiquant leurs noms et domiciles, le jour, l’heure et l’itinéraire de la manifestation.

Donc, la réaction de Valls n'a pas été forte, elle était dans le cadre de la loi, n'oubliez pas que certains membres de la manif pour tous ont voulu passez outre celle-ci et doivent être punis comme tels. La loi est la même pour tous et elle n'exempte personne.

Merci !

gaetan ribault 25/01/2014 08:43

Quant à Valls , il a tort car on ne juge pas le droit à manifester sur la cause , mais bien sur la possibilité de le faire .On peut demain faire une manif pour l'accueil des petits hommes verts dans leur OVNI, c'est idiot, mais manifester est un droit indépendamment de la cause si elle n'est pas en contradiction avec les bonnes mœurs. . Finalement vous êtes un salazariste qui s'ignore.

gaetan ribault 25/01/2014 08:39

Comme d'hab vous ne lisez que ce qui va dans votre sens. Je vous ai dit que ces Ukrainiens qui vivent en Amérique sont de l'Est du pays , mais qu'ils sont pour les manifestants anti Yanukowitch.Par contre ils sont en relation avec leurs collégues de leur region d'origine qui sont majoritairement pro-Yanoukowitch (ce qui déplait à mes amis) . Quant à vos 15% il faudrait vous renseigner car l'Est est la partie la plus peuplée et industrialisée du Pays.
Kharkov (2eme ville) et le Donbass et n'oubliez pas la Crimée.

paroissiens-progressistes 24/01/2014 21:01

gaëtan,

Manuel Valls n'est pas en tort, car certains membres de la manif pour tous n'ont pas respecté les accords avec le gouvernement pour que tout se passe dans le calme et faisait du chantage à la République. D'ailleurs, ils ne se battaient pas pour des droits mais pour interdire des droits.

Merci !

paroissiens-progressistes 24/01/2014 20:50

gaëtan,

Gouverner pour seulement 15 % de la population, ce n'est pas de la démocratie. Donc s'il sont rémunérés et véhiculés, ce n'est pas ce qu'on appelle de l'amour. Vos informations sont douteuses, car vous m'avez montré de quels côté ils sont, celui de la Russie. Donc, peu fiables.

Merci !

gaetan 24/01/2014 19:38

Il faut dire que Valls peut donner d'excellentes leçons de liberté de manifestation à yanukowitch. LMPT et les actions musclées des


CRS sont des exemples à proposer à l'humanité

gaetan 24/01/2014 19:25

Il est aime de sa population russophone ,de plus les manifestants pro viennent de l'est et sont rémunérés et véhicules. C'est de bonne guerre. Ce que ne comprennent pas les anti c'est que la Russie a la main sur le robinet et que mis à part de belles déclarations comme d'habitude l'Europe ne fera rien. La seule différence entre nous c,est que je ne lis la se NO mais j'ai des informations d'Ukrainiens.

paroissiens-progressistes 24/01/2014 15:16

gaëtan,

Donc, un gouvernement qui prive de manifester, censure la presse, et interdit d'informer par tous les moyens est aimé par sa population. Il y en aura bine qui vont soutenir Ianoukovytch, mais il n'est plus crédible. Pour l'Ukraine, vous avez oublié les fascistes russes durant la Seconde guerre mondiale.

La manif pro-gouvernement a réuni 35 000 personnes (60 000 selon la police), alors que les manif pro-européennes atteignent 100 000 personnes. D’ailleurs, les manifs pro-gouvernement n'ont pas de succès et certains sont payés pour y aller. De temps en temps, je cite le Nouvel Observateur qui en a parlé. Les Ukrainiens ont déjà choisi leur camp. Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Merci !