Le pape François prend la défense de "la famille maltraitée"

Publié le 21 Février 2014

BFMTV.com nous montre dans son article du jeudi 20 février 2014 que face aux évolutions de la société, le pape François a réuni les cardinaux au Vatican pour remettre au centre la famille traditionnelle.

Progressiste, oui, mais il n'oublie pas la famille traditionnelle, "cellule fondamentale de la société humaine". Le pape a appelé jeudi les cardinaux du monde entier convoqués en consistoire à faire redécouvrir aux fidèles les valeurs de la famille, selon lui "dépréciée", "maltraitée".

Après trois jours d'un "G8" des conseillers du pape sur les réformes dans l'Église, les cardinaux du monde entier se sont rassemblés jeudi au Vatican. Ils tiendront plusieurs sessions d'une dizaine d'heures jusqu'à vendredi sur le thème de la "pastorale familiale", face aux délicates évolutions dans la société (divorces fréquents, contraception généralisée, cohabitation hors mariage, couples homosexuels). La pastorale de la famille évoluera-t-elle pour toucher le plus grand nombre? Il faut dire les familles ont connues de beaucoup de changements depuis les années 1950, il faut donc voir quel sera le message de l'Église à leur encontre.

"La famille, leur a déclaré la pape François dans un court et énergique mot de bienvenue, est aujourd'hui dépréciée, elle est maltraitée, et ce qui nous est demandé, c'est de reconnaître combien il est beau, vrai et bon de former une famille, d'être une famille aujourd'hui; combien c'est indispensable pour l'avenir de l'humanité. Il nous est demandé de mettre en évidence le lumineux plan de Dieu sur la famille".

Appelant les cardinaux à définir "une pastorale courageuse, intelligente et pleine d'amour", le pape argentin a exposé ce "plan de Dieu" en quelques mots, puisant dans la tradition biblique la plus pure : "la famille est la cellule fondamentale de la société humaine. Depuis le début, le Créateur a placé sa bénédiction sur l'homme et sur la femme afin qu'ils soient féconds et qu'ils se multiplient sur la terre; et ainsi la famille représente dans le monde comme le reflet de Dieu".

La famille selon le plan de Dieu est une théorie qui voudrait que Dieu ait voulu créer la famille comme modèle pour la société et que l'Église en en serait un parfait exemple. On sait depuis que l'Église n'est pas non plus comme toute famille exemplaire. Sauf que si le modèle familial change, cela veut-il dire que Dieu a d'autre plans pour la famille que l'Église ne sait pas voir ?

Ce consistoire est le premier grand sommet de l'Église catholique depuis le conclave qui a élu le pape François le 13 mars 2013 en remplacement de Benoît XVI. Le cardinal allemand Walter Kasper y a invité à aller au-delà de l’alternative entre rigorisme et laxisme en matière de pastorale familiale. Attendons de voir ce que cela donnera.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article