Les Légionnaires du Christ s'excusent pour un livret faisant le parallèle Maciel-Marie Madeleine

Publié le 31 Août 2014

NCRonline.org nous montre que les Légionnaires du Christ ont présenté des excuses pour un reflet dans un livret promotionnel comparant le fondateur de l'ordre qui était un abuseur en série à Marie-Madeleine.

Le père Juan Solana, le Légionnaire directeur du Centre de Magdala, déclara dans un communiqué jeudi 28 août 2014 : "Je m'excuse personnellement et profondément de mes réflexions dans le livret, Magdala: God Really Loves Women, publié cet été par le Centre Magdala à Jérusalem, qui est géré par la Légion du Christ".

Le mardi 26 août, NCR indiqua que le livret promotion du nouveau centre de 100 000 000 de dollars incluait une réflexion de Solana sur le père Marcial Maciel Degollado, démis de son ministère en 2006 par le Vatican après qu'on ait découvert qu'il abusa sexuellement de séminaristes et avait eu des enfants, dans lequel il comparait le fondateur de la Légion à Marie-Madeleine, disciple de Jésus qui était présente à la crucifixion de Jésus et à son tombeau après sa résurrection.

Le père Solana avait écrit dans la brochure : "Le prêtre parle de son cœur. "Les initiales de Marcial Maciel sont également MM, tout comme Marie-Madeleine. Elle avait un passé problématique avant sa délivrance, ici il y a un parallèle. Notre monde a deux poids deux mesures quand il s'agit de morale. Certaines personnes sont formelles, elles s'étalent en public et dans la vrai vie elles mènent une vie souterraine."

"Mais quand nous accusons quelqu'un d'autre et nous sommes prêts à le lapider, nous devons nous rappeler que nous avons tous des problèmes et des défauts. Avec les communications modernes tellement hors de contrôle, il est facile de tuer la réputation de quelqu'un sans même enquêter sur la vérité. Nous devons être plus silencieux et moins condamner."

Lorsque le père John Connor, directeur territorial des Légionnaires du Christ en Amérique du Nord, a vu le passage dans la l'article de NCR, il tendit la main au père Solana, et exprima que ce point de vue était offensant pour lui d'autres personnes qui partageaient son avis. Selon Jim Fair, directeur de la communication du territoire basé à Chicago, le père Solana s'est rendu compte de ce qu'il avait fait et accepta de présenter des excuses.

Le père Solana précise : "J'ai essayé de faire un point sur la compassion et le pardon à la lumière de l'histoire de la Légion, mais je réalise maintenant que mes paroles étaient maladroites et que j'ai proposé un respect pour notre fondateur que nous rejetons clairement. Encore une fois, je suis désolé pour toute les blessures que cela a causé". Le père Solana ajouta que la Légion cessait de distribuer le livret contenant la réflexion en question.

Malgré un effort pour se soumettre à une réforme, on peut se demander si les Légionnaires du Christ vont jouer le jeu, car l'ordre aurait besoin d'un grand nettoyage.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article