Après avoir annoncé que deux nouvelles congrégations sont prévues au Vatican, le cardinal Maradiaga dit que les portes sont ouvertes pour poser un autre leadership

Publié le 3 Décembre 2014

Dans son article du mercredi 3 décembre, The Tablet nous montre que le cardinal chargé de superviser la réforme de la curie romaine menée par le pape François a confirmé que deux nouvelles congrégations seront mises en place et a suggéré que des laïcs pourraient être nommés pour diriger certains des dicastères de Rome.

Le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, coordinateur du "C9", le conseil des Cardinaux mis en place pour réorganiser la curie, a déclaré dans le site italien Vatican Insider que deux corps réservés aux laïcs et à la charité étaient en train d'être installés. Ces deux congrégations seront tirées de la fusion des conseils pontificaux existants pour les laïcs, la famille, pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, pour la pastorale des services de la santé, "justice et la paix", et la branche caritative de l'Église, "Cor Unum". Le cardinal Maradiaga a également déclaré que le Secrétariat d'État devrait probablement subir aussi une "redistribution des tâches internes".

Le cardinal hondurien a également dit que les congrégations de Rome et les conseils pontificaux ne devraient pas être dirigé par le clergé. "Il n'est pas nécessaire qu'il y ait un cardinal ou un évêque à la tête de chaque dicastère : il pourrait y avoir un couple marié en charge des affaires de la famille, par exemple, et pour les migrants il pourrait y avoir une religieuse qui a une expérience spécifique dans ce domaine, un membre des missionnaires Scalabriniens par exemple".

Interrogé pour savoir si les structures judiciaires de l'Église seraient réformées ainsi, il dit que la question ne fut pas discutée au moins jusqu'à la prochaine réunion de la C9, mais il ajouta : "Je pense que ce serait une bonne idée d'avoir un seul ministère de la Justice dans l'Église ... avec une seule tête" qui inclurait le Tribunal suprême de la Signature apostolique et le conseil pour les textes législatifs.

L'un des objectifs des réformes était d'avoir moins de cardinaux derrière des bureaux à Rome, a-t-il dit. "La Curie ne doit plus être perçue comme une cour papale ou un super-gouvernement de l'Église centralisée. Elle doit être une structure énergique, qui est là pour servir le ministère du pape", a-t-il avancé.

Le cardinal Maradiaga, coordinateur du C9 annonce de bonnes nouvelles comme le fait qu'il y aura moins cardinaux au Vatican et une réforme de la secrétairerie d'État, mais le but désiré est que les réunions et les consultations soient plus fréquentes. La réforme de la curie devra favoriser la collégialité.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article