Les évêques prient «tous les hommes de bonne volonté» de soutenir les migrants

Publié le 4 Septembre 2015

Libération.fr nous montre que la Conférence des évêques de France (CEF) a appelé ce vendredi 4 septembre 2015 dans un communiqué «tous les catholiques et hommes de bonne volonté à apporter leur soutien et à ouvrir leur cœur vers leurs frères» migrants.

«L’image du petit Aylan (l’enfant syrien dont le corps sans vie photographié sur une plage turque a bouleversé le monde) nous fait prendre un peu plus conscience de la réalité des drames vécus par les migrants», écrit Mgr Renauld de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris et responsable de la pastorale des migrants au sein de la CEF. «Dieu nous parle à travers ces événements et éveille notre conscience. Dans la prière, il nous faut en déchiffrer la signification. En de nombreuses églises, dimanche 6 septembre, les catholiques prieront», selon le communiqué.

«C’est aussi à tous les niveaux de notre société que cette mobilisation doit se produire, au plan national, au plan local comme d’un point de vue individuel», estime l’Église catholique en France. «Ainsi, tout en soulignant l’action de nombreuses personnes qui s’engagent déjà pour sauver et aider les migrants, la Conférence des évêques de France tient aussi à appeler tous les catholiques et hommes de bonne volonté à apporter leur soutien et à ouvrir leur cœur vers leurs frères afin que leur errance vers une meilleure vie ne les amène plus à la mort», poursuit-elle.

Sur les ondes de Radio Notre Dame, l’archevêque de Paris, l’une des principales autorités catholiques en France, a lancé : «On ne demande pas à chaque chrétien d’accueillir tous les réfugiés, on lui demande d’accueillir qui il peut accueillir et de faire ce qu’il peut faire.» «Tout le monde ne peut pas faire des choses extraordinaires, mais tout le monde peut faire quelque chose», a souligné le cardinal André Vingt-Trois.

Les évêques catholiques français avaient déjà pris position à la mi-juin sur le drame des migrants, exprimant alors leur «honte devant ce qui se passe en Méditerranée comme à Calais».

L’Europe est confrontée depuis le début de l’année à des arrivées massives de migrants venus d’Afrique sub-saharienne et du Moyen-Orient. Plus de 350 000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis janvier, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La Conférence des évêques de France demandent à chaque chrétiens d'avoir des actes solidaires envers les réfugiés, et comme le montre 20minutes.fr ils pourraient prendre comme modèle l’initiative Calm («Comme à la maison») vient d'être lancée par l’association Singa, spécialisée dans l’entrepreneuriat social. Ce site permet à des familles d’offrir leur hospitalité pendant un mois, un trimestre ou un an à des réfugiés dont la demande d’asile a été acceptée. 500 personnes s’y étaient inscrites jeudi. Une première famille réfugiée devrait être installée d’ici une dizaine de jours.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Jean 05/09/2015 11:03

Plus il y aura de mesures en faveur des clandestins, plus il y en aura qui tenteront la traversée et donc plus il y aura de morts.
Il serait judicieux d’arrêter de se servir de la mort d'enfants pour s'attaquer aux causes du problème plutôt qu'aux conséquences. Il faut les dissuader d'essayer de venir.
Le père de l'enfant accuse les pays du Golfe d'être complice de cette mort.
Pourquoi ce serait toujours à l'Europe d'accueillir les clandestins? Qu'ils restent dans leurs pays ou qu'ils aillent ailleurs.
Ils disent qu'il faut accueillir des centaines de milliers de clandestins cette année, combien de millions l'année prochaine?
L’État islamique avait promit de se servir de l'immigration clandestine pour déstabiliser l'Europe. Il semble que contrairement à nos politiciens, eux tiennent leurs promesses.

paroissiens-progressistes 05/09/2015 15:38

Jean,

Ce qui déstabilise l'Europe, c'est qu'elle a oublié tous ses devoirs que ce soit envers la Syrie mais aussi dans l'accueil de réfugiés. La terre des droits de l'homme ne devrait pas oublier ses devoirs au lieu de rester aveugle au sort de ses réfugiés qui fuient une guerre dont ils sont les victimes. Dois-je vous rappeler que les les six pays du Golfe n'ont pas ouvert leurs frontières. En effet, Oman, l'Arabie Saoudite, le Koweït, le Quatar ainsi que les Émirats Arabes Unis n'accueillent aucun réfugié. Ils sont 1,9 million en Turquie, plus d'un million au Liban. C'est un quart de la population. Viennent ensuite la Jordanie, l'Irak avec 249 463 réfugiés syriens. La Lybie accueille aussi 24 055 réfugiés syriens et l'Égypte 132 375. Ces pays on déjà beaucoup de réfugiés, ils ne peuvent plus en accueillir. Et on ose se plaindre pour 300 000.

Merci !