Réfugiés : les évêques constatent "l'engagement de nombreux chrétiens"

Publié le 13 Septembre 2015

Comme le montre RTL.fr dans son article du dimanche 13 septembre 2015, Monseigneur Ribadeau Dumas, secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France, a réagi sur RTL à l'afflux de réfugiés venus essentiellement de Syrie, et à l'appel du pape François à les accueillir en Europe. "Les retours sont très positifs", a-t-il confié. "Je suis témoin de l'enthousiasme et de l'engagement de nombreux chrétiens dans différents diocèses", a indiqué l’évêque. Concernant certains appels à n'accueillir que des réfugiés chrétiens, il a été ferme : "c'est clairement non, nous l'avons très clairement dit". La France doit "accueillir tous ceux qui arrivent quelle que soit leur religion", a-t-il martelé.

Néanmoins, il reste que le problème des chrétiens d'Orient est toujours d'actualité, principalement en Irak. "Nous en avons recueilli relativement peu dans notre pays, il y a eu je crois 1650 visas qui ont été délivrés pour des Irakiens l'année dernière, c'est peu, c'est trop peu", estime Monseigneur Ribadeau Dumas. Il indique qu'"il y en a encore beaucoup qui attendent et qui ont fait des demandes sur place là-bas". Pour la plupart ils ont fui Mossoul pour se réfugier à Erbil en attendant d'atteindre l'Europe.

Monseigneur Ribadeau Dumas pense que la France doit encore accueillir des réfugiés. "Je pense que nous avons encore des trésors de générosité", assure-t-il. Et si "le cas de l'Allemagne est assez particulier", car "ils ont besoin de main d'œuvre", il est important "que nous ayons conscience que nous avons une responsabilité". Enfin, le porte-parole de la Conférence des évêques de France conclut en en estimant que dans ce domaine "ce n'est pas parce que nous ne pouvons pas tout faire que nous n'avons rien à faire".

Les évêques ont le courage dire qu'on ne doit pas faire de différences sur les réfugiés à cause de leur religion, mais de les accueillir et ils constatent avec joie que l'appel du pape François a été entendu.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gaetan ribault 14/09/2015 11:06

le jour où le pape François proposera de travailler 32 heures payées 35 ou 39 ou 48 , nul doute qu'il ne soit entendu ;-))

paroissiens-progressistes 14/09/2015 11:33

gaëtan,

J'avais vu dans un ouvrage que le temps de travail au Vatican était de 36 heures, le pape a même interdit les heures supplémentaires dans certains services à cause de leurs coûts. 32 heures, sans doute pas, j'ai pu lire dans différents ouvrages économiques qu'on ne pouvait pas descendre en dessous de 33 heures.

Merci !