Réfugiés : "On ne trie pas en fonction de la religion", clame Manuel Valls

Publié le 9 Septembre 2015

RTL.fr nous montre dans son article du mercredi 9 septembre 2015 que le Premier ministre a défendu le caractère "universel" du droit d'asile, en réponse aux souhaits de certains élus de n’accueillir que des chrétiens d'Orient.

"On ne trie pas en fonction de la religion. Le droit d'asile, c'est un droit universel". C'est ce qu'a défendu Manuel Valls, mardi 8 septembre, en réponse aux souhaits de certains élus de n'accueillir que des chrétiens d'Orient. Le Premier ministre, qui s'exprimait à la synagogue Nazareth à Paris, à quelques jours du nouvel an juif, rappelle que les réfugiés seront reçus "avec des règles" et "une organisation sérieuse".

Cette déclaration intervient alors que des réfugiés quittent l'Allemagne à bord de cars pour rejoindre la région parisienne. Une opération mise en œuvre dans le cadre de l'annonce faite lundi 7 septembre par François Hollande. Le chef de l'État a déclaré que la France était prête à accueillir 24 000 réfugiés dans les deux années à venir.

Mais en réaction à cette annonce, le maire de Roanne, Yves Nicolin (Les Républicains), a expliqué que sa ville pourrait "accueillir peut-être une dizaine de familles, mais à la condition qu'il soit bien question de réfugiés chrétiens qui sont persécutés, parce que chrétiens en Syrie, par Daesh". Une demande justifiée selon lui car il voudrait "l'absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés". À Belfort, Damien Meslot (Les Républicains), a affirmé qu'il réfléchissait à accueillir des "familles de chrétiens syriens et de chrétiens d'Irak", parce qu'ils sont "les plus persécutés".

En plus d'être déplorées par Manuel Valls, ces prises de position, très minoritaires, ont été condamnées par le ministre de l'Intérieur. "Cette distinction, je ne la comprends pas, je la condamne et elle me paraît funeste. Les chrétiens d'Orient doivent être accueillis, mais il y a aussi des musulmans qui sont persécutés et il y a d'autres minorités qui le sont avec le même degré de barbarie", a réagi Bernard Cazeneuve sur France 2.

C'est une excellente réponse aux souhaits de certains élus de n’accueillir que des chrétiens d’Orient. Ces élus devraient peut-être prendre comme exemple les maires de Paris, Bordeaux, Pau, Villeurbanne, Avignon, Montpellier, Poitiers, Besançon, Évry, Rouen, Strasbourg, Le Creusot, Rodez, Metz et Lille qui vont accueillir des réfugiés sans émettre des doutes sur leur religion.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gaetan ribault 14/09/2015 09:02

Manuel Valls , prochain pape ??
-
Les élus reflètent le sentiment général de la population , leur discours n'est pas affligeant mais réaliste , mieux vaut accueillir un couple d'arabes chrétiens que zéro arabe musulman

paroissiens-progressistes 14/09/2015 09:30

gaëtan,

Vos vues sont toujours aussi courtes, trier cela veut dire faire une différence. Ici être musulman est un prétexte, pourtant ces réfugiés sont comme les chrétiens d'Orient, arabes. Ces réfugiés souffrent surtout de préjugés et de stéréotypes dont jouent ces élus pour leurs élections politiques. Il est plus facile de jouer sur les bas instincts humains à leur encontre.

D'ailleurs les chrétiens d'Orient effraient les adeptes d’une laïcité de combat et attirent des sympathies douteuses à l’extrême droite qui veulent se servir d'eux comme exemple pour reconstruire une France du passé. Dans l’opposition comme dans le gouvernement, ils réveillent les souvenirs révolus d’une "France protectrice" des minorités. Au grand dam de l’Église catholique française et des chrétiens d’Orient eux-mêmes, qui s’inquiètent de ces confusions.

Même si l'accueil est bon, ils sont devenus utiles pour permettre une vision des plus douteuses à leur encontre permettant une comparaison encore plus douteuse avec les réfugiés musulmans. Les chrétiens d'Orient n'ont pas besoin de cela et méritent mieux que de servir d'outils politiques à des personnes n'ayant aucunes idées politique mais se servant de la peur pour se faire élire.

Merci !

Jean-christian Hervé 09/09/2015 22:12

Bonsoir,
Malheureusement, il n'y a pas que les chrétiens qui sont persécutés. Même s'ils ne sont qu'une minorité, il y a aussi les homosexuels que l'on précipite du haut des immeubles et qu'on lapide...
Quant aux terroristes, ils ont bien d'autres moyens de s'introduire en Europe et n'ont pas attendu l'immigration pour le faire; de tels discours sont affligeants de la part d'élus.
Cordialement