Attentat à Ankara : La "grande douleur" du pape François

Publié le 11 Octobre 2015

LePoint.fr nous montre que Le pape François a exprimé dimanche 11 octobre sa "grande douleur" après l'attentat qui a fait au moins 95 morts dans une manifestation pour la paix pro-kurde samedi à Ankara.

"Hier, nous avons reçu avec une grande douleur la nouvelle de la terrible tragédie survenue à Ankara, en Turquie. Douleur pour les nombreux morts, douleur pour les blessés", a déclaré le pape après la prière de l'angélus sur la place Saint-Pierre. "Douleur parce que les auteurs de l'attentat ont frappé des personnes impuissantes qui manifestaient pour la paix", a-t-il ajouté.

Le pontife argentin a ensuite demandé aux milliers de personnes réunies sur la place de se joindre à lui pour un moment de prière en silence pour "ce cher pays" et pour que Dieu "accueille les âmes des défunts et réconforte ceux qui souffrent et leurs proches".

Dans un télégramme de condoléances adressé au président turc Recep Tayyip Erdogan et signé du secrétaire d'État Mgr Pietro Parolin, le pape François a aussi déploré un "acte barbare".

Pourtant, il faut se montrer prudent, car selon certains observateurs, une implication de l'État turc n'est pas à exclure, et pourrait être l'œuvre d'une cellule clandestine liée aux segments les plus nationalistes de l'appareil d'État. Même si Daech est un candidat possible. Dans les manifestations d'hommage aux victimes de l'attentat d'Ankara, des pancartes accusent "l'État tueur" et le président Erdogan "criminel", d'être responsable de la mort de 128 personnes.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article