Au synode, la voix des laïcs et des couples sur la sexualité et la famille

Publié le 16 Octobre 2015

Vatican Insider et Radio Vatican nous montre dans leurs articles du vendredi 16 octobre 2015 que les pères synodaux, mais aussi les "délégués fraternels", à savoir les représentants des autres Églises chrétiennes, et les "auditeurs", des couples mariés sans droit de vote, ont pris la parole dans la salle du synode au Vatican sur la famille, durant les dernières heures, soulignant, entre autres choses, l'importance que les laïcs prennent part à la recherche que l'Église est en train de faire pour trouver des réponses à la vie pastorale des familles.

Le père Federico Lombardi a cité, en particulier, une intervention "sur la sexualité et l'importance du sexe dans la vie du couple et de la famille, à la fois par rapport à la réconciliation des conjoints dans la vie quotidienne, et à la fois dans la dimension plus profonde de l'Eucharistie et du don de soi : il reconnaît que c'est l'expérience des couples qui doivent guider l'Église dans ce domaine pour trouver des réponses et des idées qui sont adaptés pour les personnes qui en ont l'expérience la plus vivante."

Durant l'après-midi, les pères synodaux reviennent se réunir en groupes de travail linguistique (Les circuli minores) pour discuter de la troisième et dernière partie du document de travail du synode (Instrumentum laboris) pour sa conclusion ce week-end. Parmi les nombreuses interventions des auditeurs, publiés par le Bureau de Presse du Vatican, il y eu celle de Sharron Cole, présidente de Parents Centres New Zealand (Nouvelle-Zélande), qui a souligné que les indications de l'encyclique Humanae Vitae du pape Paul VI, ont créé de la distance et de l'inconfort chez de nombreux fidèles. Un des collaborateurs du père Lombardi durant la séance d'information, Manuel Dorantes, fait état d'une intervention, en ce qui concerne l'éducation sexuelle, qui a souligné que l'Église doit présenter la sexualité humaine d'une manière positive et que les parents ne peuvent pas laisser une question aussi sensible à l'éducation publique.

En général, dans la salle du synode, il y avait "des discours plus émotionnels, des discours ou des témoignages liés à leur vie personnelle ou spirituelle", a déclaré au briefing Bernd Hagenkord, collaborateur du père Lombardi. Parmi les nombreuses questions soulevées (amener les fiancés à bénéficier d’une formation concernant la vision chrétienne de la sexualité et de l’amour, sans avoir peur de parler des vertu de la chasteté et de sa valeur, l'inceste et la violence sexuelle dans la famille, l'adoption a été élargi à celui de la responsabilité des parents et de la pro-créativité de l’amour conjugale, les risques encourus par la prise de la pilule abortive avec les techniques de fécondation artificielle qui sont proposées à des fins lucratives plus que thérapeutiques qui sont trop peu connus, le motu proprio du pape sur la nullité du mariage, l’idée de centres d’écoute gratuits au sein des paroisses a été évoquée pour les couples blessés ou en crise), plusieurs interventions, sont revenu sur la communion pour les divorcés remariés.

Cette question a encore une fois divisé ceux qui pensent que "les fidèles attendent une parole claire de vérité et de l'amour sur la mariage et la famille contre les politiques de manipulation et de facilitation idéologiques" et ceux qui veulent la nécessité de "coefficients d'accueil, d'accompagnement, de compréhension, de participation et d'intégration nécessaires pour l'histoire des disciples qui sont les Samaritains." Bernd Hagenkord a également fait valoir qu'il serait plus prudent de traiter de la question, et de créer une commission d'experts qui travaillerait sous la supervision de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Tout sauf une solution.

Le primat de l'Église orthodoxe d'Estonie Stephanos, lors de la séance d'information, a déclaré que la discipline de l'Eglise orthodoxe, telle que celle qu'a portée Walter Kasper, est un chemin pénitentiel qui conduit certains couples de divorcés remariés à la communion, soulignant qu'"il n'y a pas qu'une seule église orthodoxe", mais de nombreuses disciplines ecclésiales comme il y a des Églises nationales autocéphales, l'évêque peut, dans certains cas "dissoudre le lien du mariage" et accompagner les personnes pour reconstruire leur vie après un échec, et que le chemin de la pénitence n'est pas facile parce que les pénitents sont appelés "visages" et la vérité n'est pas toujours facile à accepter.

Le révérend Timothy Thornton, évêque anglican de Truro, qui a également pris la parole à la séance d'information avec humour typiquement britannique ("Je crains de ne pas avoir à signer de lettre ..."), a exprimé son appréciation sur la méthode du synode de l'Église catholique : "Nous apprenons l'un de l'autre : c'est un vrai signe d'espérance". Le contenu et le style diversifiées des interventions, entre hier et aujourd'hui, entre les "délégués fraternels" est selon le métropolite copte orthodoxe égyptien de Damiette Kafr Elsheikh et Elbarari intéressant, par exemple, celui sur les homosexuels de façon "si tendre, tolérante et persuasive" et mettant un avis manquant de tendresse et de tolérance sur le fait que l'homosexualité est un "péché grave interdit par Dieu" et que si une personne est forcée par son conjoint gay à "intervenir contre sa nature", ils peuvent être exemptés de relations conjugales.

Pour le syriaque orthodoxe archevêque de Zahlé et Bekaa Mar Youstinos Boulos l'Eucharistie est "un médicament pour les âmes blessées" et non "un prix ou une récompense"; Tim MacQuiban du Conseil méthodiste mondial dit d'accorder plus d'attention aux couples sans enfants, les célibataires et les couples non mariés, quand on leur dit que les enfants sont un "cadeau"; Robert Welsh, de l'Église des Disciples du Christ, dit que quand il va à l'église avec son neveu catholique et qu'il ne peut pas recevoir la communion, cela est une "grande souffrance".

Le synode patauge, essaye de faire au mieux et de trouver la solution pour les divorcés remariés notamment avec une commission d'expert qui serait sous le contrôle de la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui ne veut pas trouver de solution pour eux, tandis que sur l'homosexualité l'accueil n'y est pas. La vision de sexualité est toujours aussi négative notamment contre la contraception.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

Sandro 23/10/2015 04:44

Paroissiens progressistes,
Je viens de vous lire tard. Bon, tout d'abord, merci pour la remarque. J'étais parfaitement conscient de la "violence" apparente (et j'insiste sur "apparente" pour cause) potentielle que comporterait ma question, et qui pourrait heurter certaines âmes sensibles. Toutefois, et Dieu sait que ce n'est nullement pour me justifier, j'estimais sincèrement (et je le pense encore) qu'il n'y avait pas de commune mesure, entre le DEGRÉ DE VIOLENCE dans ma question et celui de celle dans la CONFUSION VOLONTAIRE ET QUASI MILITANTE que fait notre notre ami Toto des termes Homosexualité et Pédophilie. Voilà...! Maintenant, et tout compte fait, toute la question est de savoir, s'il était VRAIMENT NÉCESSAIRE de répondre à la vilonce (énormissime) par la violence (minime)? A priori, ma réponse est NON. Mais, rire....... Rassurez-vous, y a pas d MAIS. Oui oui, y a pas d MAIS. Je préfère rester sur mon NON, très sincèrement. Voilà...! Vous savez? Des fois, il faut accepter de perdre sciemment pour que naisse et règne la paix. Voilà...! Bien à vous et bravo à vous pour ce que vous faites. Longue vie à ce blog, in nomine dimini... Amen !

Sandro 21/10/2015 09:24

Toto, mon cher Toto,
Je viens de lire ta réplique (digne du moyen-âge), et j'ai deux questions pour toi que voici:
1- Ne serais-tu pas un fils caché du soi-disant Mgr. Lebfèvre? Je suis sérieux hein?
2- Samedi passé, France 2 a montré un prêtre italien de 60 ans dire devant les caméras, qu'il est contre l'homosexualité en général, et du prêtre, parce que c'est un péché selon lui; mais, qu'il comprend parfaitement la pédophile. Car, justifie-t-il honteusement, ces enfants (victimes de pédophile) sont souvent sont laissés pour compte et qu'ils trouvent "refuge et consolation" chez les prêtres (pédophile-criminels).
Alors, voici ma question: Ce prêtre qui raconte cela au grand jour, PRÉFÈRERAIS-TU QU'IL COUCHE AVEC TOI-MÊME OU CARRÉMENT AVEC TA FILLE DE 9 ANS PAR EXEMPLE ???
Voilà! Je serai ravi d'avoir de toi une réponse claire et nette de chacune de ces questions. Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

paroissiens-progressistes 21/10/2015 20:16

Sandro,

Votre question est vraiment violente et il faudra mieux la formuler. La prochaine fois, je supprimerai une question de ce type, car on ne peut pas demander de telles choses même à des personnes que l'on aime pas.

Merci !

Sandro 20/10/2015 20:36

Mon cher toto, Paix et Joie à toi dans le Christ Jésus, dont visiblement tu ignores pitoyablement à la fois l'identité réelle et la mission accomplie pour le Salut de l'Humanité. Et plus de ne rien comprendre au Christ, à son Evangile et à sa quintessence de l'Oeuvre rédemptrice du Christ, tu donnes clairement l'impression de n'avoir aucune notion de l'histoire de l'Eglise. Oui oui...! Car autrement, tu saurais que la doctrine ecclésiale a toujours évolué dans le bon sens ou dans le mauvais selon les époques et les circonstances. Cela étant dit, moi je n'ai pas le temps des autres intervenants qui ont en vain tenté de dissiper de ton esprit, le brouillard toxique qui n'est que le fruit de ta propre et malheureuse confusion des termes homosexualité et pédophilie. Je n'ai pas le temps de t'instruire comme les autres l'ont fait, parce que j'estime que si tu confonds en 2015 et mets dans le même sac l'homosexualité et la pédophilie, alors là, au lieu de venir ici exhiber ton ignorance au grand jour, au risque de te faire ridiculiser, je te conseille d'aller prendre le dictionnaire et d'y apprendre les sens exacts respectifs des mots homosexualité et pédophilie. Ok? Oui, il faut absolument que tu apprennes le vocabulaire, pour que demain, d'autres, à notre instar, n'aient pas à subir le poids de ton ignorance. Voilà...!
NB: Sais-tu pourquoi je te parle sur ce ton? C'est très simple. Moi j'ai un principe non négociable: je fais la GUERRE (je dis bien, la GUERRE) au fondamentalisme et au fanatisme de quelque nature qu'ils soient et d'où qu'ils viennent. Voilà d'ailleurs pourquoi je ne te présenterai jamais d'excuse, au cas où mes propos te dérangeraient. Ecco! Bonne soirée à toi, et que le Christ qui est l'INTELLIGENCE ET LA SAGESSE PAR EXCELLENCE, t'accorde la grâce de sortir de l'ignorance, avant qu'il ne soit trop tard. Pace bene...!

paroissiens-progressistes 21/10/2015 20:18

Toto,

J'ai supprimé votre commentaire à Sandro qui n'aurait pas du vous poser une question de ce type, et vous auriez mieux fait d'avoir de la retenue, on ne parle pas ainsi à ses interlocuteurs même si vous n'avez pas aimé sa question. La subtilité aurait été meilleure.

Merci !

toto 20/10/2015 21:01

Sandro locutus, causa finita.
Voici ma phrase: "1) Puisque vous êtes pour la "normalisation" des relations homosexuelles y compris pédophiles"
Ce n'est évidemment pas une confusion entre pédophilie et homosexualité, mais pour vous faire comprendre qu'un homosexuel attiré par un garçon est un pédophile, même s'il existe des pédophiles hétérosexuels par ailleurs. Quand on veut faire semblant de comprendre autre chose on monte sur ses grands chevaux. Paix à toi Sandro que Notre Seigneur t'ouvre les yeux, si les mythes qui dérèglent ton cerveau y on laissé un peu de bon sens.
Mariage sacramentel= union indissoluble entre un homme et une femme. L'Eglise n'y est pour rien dans cette définition. Ciao

toto 17/10/2015 22:40

@P-p et j-c H
Supposons que vous soyez syndiqués dans un syndicat ou membres d'un parti qui a un programme, des statuts, des règles, bref une "doctrine". Vous contestez la "doctrine" de ce syndicat ou de ce parti. Le syndicat ou le parti vous vire. Pourquoi il en serait autrement pour l'Eglise? A moins que vous ne soyez adeptes de l'entrisme trotskiste qui consiste à démolir de l'intérieur?

paroissiens-progressistes 18/10/2015 14:30

toto,



Le syndicat a aussi des besoin de réforme pour mieux marcher comme tout organisme, il ne fonctionne pas toujours de la même manière et il se modernise pour pouvoir être plus fiable et mieux répondre aux attentes de ses adhérents, il en va de même pour l'Eglise. La CGT a d'ailleurs fait un aggiornamento. Pas besoin d'entrisme pour faire des réformes, mais la conscience que le fonctionnement est mauvais. Être viré ? C'est si la "doctrine" est plus important que la personne, mais ce n'est pas le cas.

Merci !

M.W 17/10/2015 20:33

Bonjour, Toto

Mon ami (si vous acceptez que je vous appelle ainsi), j'ai quelques questions à vous poser:

1) pourquoi dans la liste des choses qui peuvent plaire aux réformistes vous mettez les pasteurs pédophiles ? C'est pour nous diaboliser davantage ? Parce que si mes souvenirs sont bons ce sont des réformistes et des conservateurs modernistes qui ont dénoncé en premier les curés pédophiles et ce sont les grands conservateurs qui ont préféré les cacher.

2) pourquoi voulez-vous que nous nous autoproclamions pape ? vous nous confondez avec les sédévacantistes ou quoi ?

3) pourquoi dîtes-vous que nous ne respections pas le mariage ?

Cordialement

toto 19/10/2015 11:38

Bonjour MW
Vous demandez: " 3) en quoi le mariage devrait uniquement être le fait d'un homme et d'une femme ? "
Là, désolé, je ne peux rien répondre, nous sortons du rationnel
cordialement

M.W 18/10/2015 20:39

Bonjour, Toto

1) Donc, vous confondez homosexualité et pédophilie ? vous ignorez sans doute que beaucoup de pédophiles son attiré par des enfants d'un genre différend du leur ? De plus, je vous signale que pédophilie et homosexualité ne sont en rien la même chose : être homosexuel signifie être attiré par des personnes de même genre tandis que la pédophilie signifie être attiré par des enfants ou par extension par des adolescents. Il existe des hétérosexuels qui couchent avec des gosses et des homosexuels qui refusent de le faire. Donc, renseignez-vous avant de dire n'importe quoi. Quant à Daneels... c'est un cardinal certes réformistes qui a caché des actes de pédophilies et il doit être puni pour cela. Mais beaucoup de conservateurs ont décidé de couvrir de tels actes pour protéger l'institution, c'est un fait indéniable désolé.
2) Parce que vous croyez que l'Eglise est un bloc et qu'il n'y a jamais eu d'évolution depuis le IVème siècle ? Donc tous les conciles qu'il y a eu pour faire évoluer la doctrine (Concile Latran IV, concile de Trente, Concile Vatican I et II etc ...) sont des hérésies ?
3) en quoi le mariage devrait uniquement être le fait d'un homme et d'une femme ?

Cordialement

toto 17/10/2015 22:35

Bonsoir mon cher M.W.
1) Puisque vous êtes pour la "mormalisation" des relations homosexuelles y compris pédophiles, pourquoi dénoncer les prêtres qui les pratiquent? Ils sont des précusseurs de ce que vous demandez à cor et à cri. Le Cardinal Daneels, couvrant des faits de ce genre, est-il un "conservateur"?
2) Parce que vous voulez changer la doctrine de l'Eglise selon vos caprices du moment. Fondez donc votre Eglise, le problème sera réglé.
3) En "banalisant" l'union homosexuelle, vous ne respectez pas le mariage.

toto 16/10/2015 21:29

Vous avez tout ce que vous demandez dans l'église anglicane ou épiscopalienne: acceptation du divorce, de la contraception, de l'avortement, de l'euthanasie, du "mariage gay", de la PMA, de la GPA, des pasteurs pédophiles, des "évêques" hommes homosexuels et femmes lesbiennes en couple. Allez vite les rejoindre, mais dépêchez-vous les fidèles de ces églises foutent le camp ailleurs. Ou fondez votre église avec tous vos fantasmes, vous pourrez même vous auto-proclamer papes. Vous ne respectez pas le mariage et vous voulez marier les prêtres catholiques?

paroissiens-progressistes 17/10/2015 11:36

toto,

Je ne veux pas partir et pourquoi le ferais-je, on ne réforme pas Eglise en partant. Je me sens très bien dans l'Eglise catholique et je suis contre les pédophiles, comme tous les progressistes. Si vous demandez aux autres de partir, auriez vous un problème avec une Eglise qui pourrait ne pas penser comme vous ? En gros, vous mettez des frontières là où il n'y en a pas. Relisez l’Évangile, cela vous permettra d'aimer votre prochain.

Merci !

Jean-christian Hervé 16/10/2015 23:03

Eh oui, "Ni partir, ni se taire", ne vous en déplaise...