Les évêques veulent amender le document de travail

Publié le 10 Octobre 2015

Comme le montre ats dans sa dépêche, les évêques participant au synode sur la famille ont déploré vendredi après une semaine de réunions que le document sur lequel ils travaillent soit trop pessimiste sur la famille contemporaine et ils estiment également qu'il est trop "eurocentré". Treize groupes de travail en diverses langues ont envoyé vendredi 9 octobre 2015 au secrétariat général du synode plus de deux cents propositions d'amendements de la première partie de "l'instrumentum laboris", qu'ils ont beaucoup critiquée.

Cette première partie de l'instrumentum laboris a été jugée "très mauvaise", "un fourre-tout" qui se contente de décliner "une avalanche de problèmes", a résumé Romilda Ferrauto, auditrice chargée de révéler aux journalistes la teneur des travaux de ces groupes à huis clos. La suggestion a été faite de décentraliser certaines décisions au niveau des évêques et des conférences épiscopales locales, tant la diversité des situations des familles est apparue de manière éclatante. Certains ont déploré que le rôle de l'homme dans la famille en tant qu'"époux et père soit minoré ou oublié".

Selon Romilda Ferrauto, l'atmosphère des travaux est "plus sereine" qu'au premier synode d'octobre 2014, en raison de la réaffirmation de la doctrine classique de l'Eglise par le pape François. Mais beaucoup de prélats s'impatientent, et 80 % au moins des participants veulent que le synode "débouche sur quelque chose" dans les deux prochaines semaines.

Les passages les plus explosifs sur les divorcés et les homosexuels devraient être examinés dans la dernière semaine par les groupes linguistiques. Les évêques préfèrent s'occuper de ces sujets sensibles afin de trouver une meilleure réponse, et une ouverture qui ne pourrait pas faire de mal à la doctrine. Difficile exercice d'équilibriste.

Ce synode nous donne le chaud et le froid, mais il se dégage une excellente idée, celle de régler ses problèmes d'un façon décentralisée qui éviterait que des évêques aux visions différentes puisse s'opposer sur des sujets qui auront forcément des réponses diverses.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article