À Lyon, le cardinal Barbarin relève le père Benoît de ses fonctions

Publié le 27 Novembre 2015

L'article de ce vendredi 27 novembre 2015 de Catherine Lagrange pour Lepoint.fr nous montre que le prêtre lyonnais avait signé une tribune virulente dans laquelle il qualifiait les victimes des attentats du Bataclan de «frères siamois» des terroristes.

Sept jours après sa diffusion de la tribune scandaleuse sur le site traditionaliste Riposte catholique, le père Benoît, qui office à la basilique de Fourvière de Lyon, a finalement été relevé de ses fonctions par le cardinal Philippe Barbarin. «Après avoir pris le temps de le rencontrer et de l'écouter, j'ai décidé, en accord avec son évêque Mgr Armand Maillard, de le relever de ses différentes charges pastorales dans le diocèse de Lyon. Je demande au père Benoît de se retirer immédiatement dans une abbaye pour prendre un temps de prière et de réflexion», écrit le cardinal Barbarin dans un communiqué daté du 27 novembre. Il poursuit sa condamnation de la tribune de son prêtre intitulée «Les aigles (déplumés) de la mort aiment le diable » en indiquant : «Dans le contexte qui est le nôtre, il n'est pas acceptable que des chrétiens, à plus forte raison des prêtres, ne s'appliquent pas toujours (...) à maintenir entre les hommes la paix et la concorde fondée sur la justice.»

Le cardinal Philippe Barbarin a attendu une semaine avant de sanctionner le père Benoît, laissant s'enflammer les réseaux sociaux contre cette voix totalement dissonante dans la marée internationale de soutien aux victimes et à leurs familles. Une pétition par Internet, transmise au pape François, a récolté 38 000 signataires en quelques heures. Lundi 23 novembre, soit trois jours après la publication de la tribune, le cardinal-archevêque de Lyon avait présidé les obsèques de la jeune Caroline Prenat, tombée sous les balles des terroristes du Bataclan le soir du 13 novembre. À l'issue de la cérémonie, pendant laquelle il a dénoncé «la barbarie» des auteurs des attentats, il avait lâché quelques mots sur la polémique qui commençait à enfler, en se disant «consterné» par les propos de son prêtre. «Ces propos sont très blessants et inattendus sous la plume d'un prêtre», avait confié le cardinal Barbarin aux journalistes qui l'interrogeaient sur la question.

Dans sa longue tribune, le père Hervé Benoît écrivait notamment : «Regardez les photos de spectateurs quelques instants avant le drame. Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, jeunes, festifs, ouverts, cosmopolitains… comme dit le quotidien de référence. Mais ce sont des morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis hashishins, sont leurs frères siamois. Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture.» Des mots scandaleux auxquels le père Benoît devra réfléchir dans une abbaye.

Il ne pouvait pas en être autrement, car le cardinal Barbarin après l'avoir rencontré et écouté s'est décidé en accord avec son évêque Mgr Armand Maillard de le relever de ses charges pastorales, car il ne s'est pas montré digne de son rôle de prêtre en comparant les victimes aux terroristes.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 28/11/2015 20:32

Apbrod, Paroissien-Progressiste

J'ai aussi vu qu'une pétition avait été faite sur Chance.org pour demander la réintégration du père Benoît. L'auteur de la pétition fait encore plus fort que le père Benoît : il va jusqu'à dire que les musiciens du Bataclan avaient invoqué le Diable dans leurs chansons et que le Prince des Ténèbres leur ait apparu par l'intermédiaire des djihadistes. Encore un fameux...

Cordialement

paroissiens-progressistes 28/11/2015 21:07

MW,

Je l'ai vu, et rien ne peut défendre le père Benoît qui eu des propos tout à fait déplorables qui ne demandent qu'à être rejetés.

Merci !

apbrod 27/11/2015 17:09

Bonjour,
Le père Hervé Benoît vient de répondre sur riposte catholique (et uniquement sur ce site)....Il a été mal compris, mal lu...!!!!
Espérons que ce temps de prière et de réflexions lui soit utile!