Le pape François crie pour une Église ouverte : "Une maison refuge de Dieu, pas une prison"

Publié le 18 Novembre 2015

NCRonline.org nous montre que le pape François a de nouveau répété avec force son appel pour que l'Église catholique ouvre ses portes à tous à l'échelle mondiale, sans exception, en disant que l'Église conserve même parfois Jésus "prisonnier" dans ses propres institutions et ne le laisse pas entrer dans le monde.

Le souverain pontife a également dit que l'Église ne doit pas céder à une tendance croissante dans la société où "les portes blindées sont devenus normales", mais elle doit plutôt garder à l'esprit la Sainte Famille, qui "sait bien ce que signifie une porte ouverte ou fermée ... pour tous ceux qui ne trouvent pas un refuge, et pour ceux qui doivent échapper au danger."

Dans son audience hebdomadaire sur la place Saint-Pierre mercredi 18 novembre 2015 le pape François a axé sur l'ouverture la prochaine année du Jubilé de la miséricorde afin de donner un temps de réflexion passionné sur la nécessité pour l'Église d'être ouverte à tous et à ne pas essayer de devenir le maître, même sur Jésus lui-même. Il a crié que "L'église est le portier de la maison du Seigneur, mais elle n'est pas le maître de la maison du Seigneur".

Le pape parla aussi de son année jubilaire spéciale, qui doit s'ouvrir le 8 décembre et se poursuivra jusqu'au 20 novembre 2016. Il a dit à ceux de qui étaient présents que "la grande porte de la miséricorde de Dieu" est ouverte à tous. "Ouvrez la porte fréquemment, pour voir si à l'extérieur il y a quelqu'un qui attend et n'a peut-être pas le courage, de la forcer, ou même de la frapper", a conseillé le pape.

Le souverain pontife a ensuite dit que la vraie garde de la porte de Dieu est Jésus. "Nous devons marcher à travers la porte et écouter la voix de Jésus", dit le pape François. Finalement pour le pape l'Église doit être reconnu, dûment comme le surveillant d'un Dieu qui frappe, et comme l'accueil d'un Dieu qui ne ferme pas la porte au nez, avec l'excuse de ne pas être à la maison.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article