Le pape rencontre des jeunes Ougandais et critique la culture du 'jetable'

Publié le 28 Novembre 2015

Libération.fr nous montre que durant l’après-midi du samedi 28 octobre 2015, le pape François a aussi rencontré sur une ancienne piste d’aérodrome transformée en parc 150 000 jeunes Ougandais qui lui ont réservé un accueil enthousiaste et désordonné.

Des centaines de jeunes couraient de-ci de-là pour l’apercevoir au milieu des services de sécurité débordés, et plusieurs fidèles affirmaient, le regard brillant, attendre impatiemment l’arrivée du «vicaire du Christ», venu les «conforter dans leur combat pour la famille, pour la vie».

Certains souhaitaient qu’il prenne position publiquement contre l’avortement et l’homosexualité, importée selon eux d’Occident et considérée en Ouganda comme un crime. Mais le pape ne l’a pas fait.

Une nouvelle loi controversée, accusée de restreindre les activités des ONG, a été adoptée vendredi en Ouganda, à quelques heures de la venue du pape. Elle inquiète notamment les défenseurs de la cause homosexuelle dans ce pays très homophobe, car elle interdit aux ONG toute «activité qui nuirait aux intérêts de l’Ouganda», une formulation très vague.

Après les témoignages d’un ancien séminariste enlevé par la cruelle «Armée de résistance du Seigneur» (LRA), qui avait sévi au nord de l’Ouganda, et d’une femme née avec le sida et aujourd’hui intégrée dans la société, le pape a recommandé aux jeunes Ougandais de ne jamais perdre l’espérance dans les multiples difficultés quotidiennes. Le pape François a souligné que tous deux s’en étaient sortis grâce à la foi qu’ils avaient su conserver.

«Pensez-vous vraiment que Jésus aime chacun ? Il vous aide à mener la lutte avec toutes sortes de problèmes. Mais il faut toujours lutter avec l’aide de la prière. Êtes-vous prêts à combattre, à demander à Jésus de vous aider dans ce combat ?», a-t-il demandé dans un prêche alternant questions et réponses qui rappelait celui de certains pasteurs évangélistes.

Visitant ensuite une maison d’accueil des pauvres dans le quartier de Nalukolongo, au sud de Kampala, le pape a demandé aux paroisses de toute l’Afrique de ne pas «fermer les portes et les oreilles au cri des pauvres». «Aujourd’hui, je voudrais adresser un appel à toutes les paroisses et communautés présentes en Ouganda - et dans le reste de l’Afrique - à ne pas oublier les pauvres», a affirmé le chef de l’Église catholique.

«Il est triste que nos sociétés permettent que les personnes âgées soient rejetées ou oubliées» et «déplorable que les jeunes soient exploités par l’esclavage actuel du trafic d’êtres humains», a-t-il dit dans cette «maison de la charité» catholique, qui accueille des déshérités de tous âges et de différentes religions. «La culture actuelle du jetable génère le mépris surtout vis-à-vis des enfants qui ne sont pas encore nés, des jeunes et des personnes âgées! En tant que chrétiens, nous ne pouvons pas simplement rester à regarder. Quelque chose doit changer», a martelé le pape.

Le pape François doit s’envoler dimanche matin pour la troisième étape, la plus risquée de son voyage, à Bangui, capitale de la Centrafrique en proie aux violences interreligieuses. Le pape tient à porter un message de paix et de réconciliation dans ce pays, où s’affrontent depuis fin 2013 des milices Séléka, à majorité musulmane, et anti-balaka, à dominante chrétienne.

Le pape François n'a pas pris position contre l'avortement et l'homosexualité, ce qui est une heureuse décision, mais à demandé à ces jeunes catholiques Ougandais de lutter contre toutes sortes de problème et aux chrétiens de mettre fin à la "culture du jetable".

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

a 01/05/2016 17:16

C'est votre affaire. Il ne s'agit pas d'être béni oui-oui comme vous le carricaturez, mais de vouloir comprendre le bien-fondé de la Doctrine sociale de l'Église. Sur l'homosexualité, je vous conseille de lire le blog de Philippe Ariño. Il est lui-même homosexuel et décrit très bien les souffrances des gays. Prenez contact avec lui et vous verrez.

paroissiens-progressistes 01/05/2016 19:00

a,

Je n'ai pas besoin de le contacter, j'ai des amis gays catholiques et eux souffrent que l'Eglise soit pleine de préjugés à leur encontre et soit contre le mariage gay, ou qu'ils puissent élever des enfants.

Merci !

f 01/05/2016 08:46

Le Pape est dans son rôle. S'il s'exprime c'est au nom de l'Église. Nous devons obéissance au Pape. S'il s'exprime sur ces sujets, c'edt après mûre réflexion.

Je conçois que vous ne puissiez être ok avec ça mais le Catéchisme de l'Église catholique est formel là-dessus.
Si vous estimez que l'Église usurpe votre foi, rien ne vous empêche de quitter l'Église et de monter votre Église à votre sauce sans obéir au Pape.
enfin...

paroissiens-progressistes 01/05/2016 10:40

f,

Obéir ne veut pas dire se soumettre, on peut refuser d'obéir. On peut tout à fait montrer que le catéchisme a ses limites, car il ne répond pas à toutes les questions que se posent les fidèles.

Le pape ne m'en voudra pas de le contredire. Après tout les fidèles ont le droit de donner leur avis. Je n'estime pas que l'Eglise usurpe ma foi et je n'ai pas besoin de la quitter, c'est surtout la formulation qui était mauvaise.

Merci !

F 28/11/2015 21:31

Ne vous en déplaise, le Pape et l’Église n'ont pas à faire dans la démagogie.
L’Église est dans le monde mais sans en être.

L’Évangile a vaincu toutes les idéologies et l’Église, si elle était à la mode disparaitrait.
Navré pour vous, vous qui vous revendiquez progressistes, avec le respect que je vous dois, jamais, ô grand jamais le Pape François n'approuvera le mariage pour tous et l'avortement, soyez en certains.

Les sources sont implacables : http://www.famillechretienne.fr/layout/set/abonnement_layout/eglise/pape-et-vatican/avortement-le-pape-francois-deplore-la-culture-du-rejet-qui-conduit-a-eliminer-des-etres-humains-109531

http://www.lesoir.be/999463/article/actualite/monde/2015-09-25/pape-francois-denonce-mariage-gay-face-l-onu

Le Pape a prôné la miséricorde, il dénonce l'acte, mais annonce le pardon de Dieu pour les pêcheurs. Je peux vous certifier, François ne dit rien de plus que Benoit 16 ou Jean-Paul 2.

Vous voulez comprendre le Pape que quand ça l'arrange, c'est de la mauvaise foi.

je connais votre réthorique, vous allez me parler de l'ultralibéralisme de la droite. Et bien, désolé, mais le mariage pour tous et l'avortement sont des abominations et de l'ultralibéralisme de moeurs. Vous dénoncez l'économie mais pas les moeurs.

http://www.versdemain.org/articles/debats-de-societe/avortement/item/la-doctrine-de-l-eglise-sur-l-avortement-n-a-pas-change

Respectueusement

F.

paroissiens-progressistes 01/12/2015 16:13

MW,

Je viens de me rendre compte que je viens de supprimer votre commentaire à F par erreur, vous m'en voyez désolé. J'ai du faire une suppression de publicités mensongères sur mon blog et je suis allé trop vite.

Merci !

paroissiens-progressistes 28/11/2015 23:07

F,

Ce sont des abominations pour vous, mais les époques changent, et personne ne demande pas au pape d'être pour l'avortement ou le mariage pour tous, d'ailleurs le pape en parle rarement puisque tout le monde connaît ce qu'il en pense. On lui demande juste de ne pas le faire en notre nom. Plus besoin d'en faire des rappels continuels. Sur ce blog, j'ai d'ailleurs à plusieurs reprise montré mon désaccord avec le pape sur ces sujets, connaissant son avis sur ceux-ci. Enfin l'Eglise est tout sauf compétente sur ces sujets. Pourquoi l'ultralibéralisme de droite ? Être réactionnaire ne veut pas dire être ultralibéral et encore moins de droite.

Merci !