Pour Valls, "il faut reconstruire une grande partie de la République"

Publié le 28 Novembre 2015

Comme le montre l'article du HuffingtonPost.fr du samedi 28 novembre 2015, Manuel Valls a appelé vendredi soir à "reconstruire une grande partie de la République" après les attentats, tout en réitérant son rejet de toute "excuse" vis-à-vis des jeunes basculant dans le djihadisme et les attentats.

Le Premier ministre, qui s'était jusqu'ici gardé de placer le débat sur la société française, a estimé que les attentats revendiqués par l'État islamique et commis notamment par des citoyens français, appelaient à "un sursaut, à un sursaut républicain majeur".

"Il faut reconstruire une grande partie de la République", a affirmé Manuel Valls lors d'un dialogue avec des citoyens et des élus dans sa ville d'Evry dans la banlieue parisienne, appelant notamment à "reconstruire patiemment l'école de la République" et à ce "que chacun trouve sa place dans la société".

"Nous avions apporté beaucoup de diagnostics et un début de réponse après les attentats de janvier", a souligné le Premier ministre, qui après les attentats de janvier avait dénoncé un "apartheid social, territorial et ethnique" et pris des mesures pour le logement et l'éducation.

Tout en reconnaissant que c'était "l'affaire d'une génération", le Premier ministre a de nouveau répété qu'il refusait toute "excuse" à l'égard des auteurs des attentats.

"Ce n'est pas parce qu'un jeune est dans la galère, d'origine immigrée" et vivant dans un quartier confronté à l'islamisme radical, "ce n'est pas parce qu'on est au chômage, d'origine maghrébine et de culture musulmane, que l'on devient un terroriste ou un voyou", a lancé Manuel Valls devant un parterre d'environ 250 personnes à la mairie d'Evry.

"Si on accepte l'excuse, alors ça veut dire qu'on jette dans les bras d'une organisation tous les jeunes qui sont dans cette situation, et ça ça serait inacceptable", a-t-il affirmé. Excuse non, comprendre pourquoi oui. Cela est nécessaire pour éviter que des jeunes tombent dans le terrorisme et trouver des solutions.

Un sursaut républicain majeur est possible, mais encore faut-il voir dans quelle condition celui-ci se fera. Cela ne sera possible que si les citoyens se décident à en prendre une part active, et si on met en avant ce qui peut réellement protéger la République, la cohésion sociale et la fin des inégalités. Le gouvernement le souhaite. Espérons qu'il y arrive.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article