Le pape célèbre le jubilé des familles

Publié le 27 Décembre 2015

Le Point.fr et cath.ch nous montrent que pour sa dernière célébration importante de l'année, le pape François a insisté sur l'importance de la famille. 2016 sera consacrée au jubilé de la miséricorde.

Dimanche 27 décembre 2015, le pape François a célébré le jubilé des familles, dernière grande manifestation jubilaire de l'année 2015, un événement placé lui aussi sous le signe du pardon, dans la basilique Saint-Pierre au Vatican. "Au cours de l'année de la Miséricorde, que chaque famille chrétienne puisse devenir un lieu privilégié de ce pèlerinage où s'expérimente la joie du pardon. Le pardon est l'essence de l'amour qui sait comprendre l'erreur et y porter remède", a déclaré le pape aux milliers de fidèles présents, dont de nombreuses familles avec de petits enfants. "C'est à l'intérieur de la famille qu'on s'éduque au pardon, parce qu'on a la certitude d'être compris et soutenus malgré les erreurs qui peuvent se commettre", a poursuivi le pape.

Puis lors de l’Angélus dominical qu’il a présidé place Saint-Pierre en présence de quelque 50 000 personnes, le pape a aussi déploré les "incompréhensions et difficultés" qui "affaiblissent" la famille aujourd’hui. Pour orienter les familles dans leur style et choix de vie, le pape a recommandé de se modeler sur les traits spécifiques de la Sainte Famille, à savoir "recueillement et prière, compréhension mutuelles et respect, esprit de sacrifice, travail et solidarité".

Le pape François a aussi évoqué le sort de près de 5000 migrants cubains bloqués depuis plusieurs semaines en Amérique centrale, notamment à la frontière entre le Costa Rica et le Nicaragua. Le pape a dénoncé le "trafic d’êtres humains" dont beaucoup parmi eux sont victimes. Et le pape d’inviter les pays de la région à "renouveler avec générosité tous les efforts nécessaires pour trouver une solution opportune à ce drame humanitaire".

Samedi déjà, au cours de la prière de l'Angélus, Jorge Bergoglio, revenant sur l'un de ses thèmes préférés, avait affirmé que le pardon rend le monde "plus propre". Il y a deux semaines, le pape François avait ouvert la "porte sainte" de la cathédrale de Rome, la basilique Saint-Jean-de-Latran, en annonçant "le temps du grand pardon", quelques jours après le début du jubilé de la miséricorde. "Le temps du grand pardon commence", avait-il lancé à propos de l'année sainte qui a débuté le 8 décembre et s'achèvera le 20 novembre 2016. La célébration de dimanche, dernière d'importance de l'année, a été placée sous le signe d'importantes mesures de sécurité des autorités italiennes qui ont multiplié les contrôles aux abords de la place Saint-Pierre.

Le pape François met en avant la famille comme exemple pour expérimenter le jubilé de la miséricorde, sans oublier les migrants d'Amérique centrale et de dénoncer le trafic d'être humain.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article