Le Vatican ouvre la voie à la canonisation de Mère Teresa

Publié le 18 Décembre 2015

Le Point.fr dans on article du vendredi 18 décembre 2015 nous montre que le pape vient de reconnaître un second miracle attribué à la bienheureuse Teresa de Calcutta. Une décision décisive pour son entrée parmi les saintes.

Le pape François a signé le décret reconnaissant un deuxième miracle attribué à Mère Teresa, ouvrant la voie à la canonisation l'année prochaine de cette religieuse ayant consacré sa vie aux pauvres en Inde et à travers le monde, a annoncé vendredi le Vatican. "Le Saint Père a autorisé la Congrégation pour les saints à promulguer les décrets concernant le miracle attribué à l'intercession de la bienheureuse Teresa de Calcutta", a annoncé le Vatican dans un communiqué. La date de la canonisation doit être confirmée lors d'un consistoire, mais la date du dimanche 4 septembre 2016 ne fait guère de doute : le programme du Jubilé de la miséricorde annonçait il y a des semaines déjà que cette journée devait lui être dédiée à Rome.

Née en 1910 dans une famille albanaise en Macédoine, puis partie à l'âge de 18 ans comme religieuse en Inde, Mère Teresa de Calcutta avait quitté sa communauté pour fonder en 1950 sa propre congrégation, les Missionnaires de la charité. Endossant un sari blanc bordé de rayures bleues, elle a consacré sa vie "aux pauvres d'entre les pauvres", aux malades et aux mourants, d'abord à Calcutta puis dans le monde entier. Son engagement lui a valu le prix Nobel de la paix en 1979. Elle est morte à Calcutta en 1997.

L'archevêque de Calcutta, Thomas D'Souza, avait déjà annoncé plus tôt dans la journée que le Vatican avait reconnu que Mère Teresa, par son intercession, avait obtenu la guérison d'un Brésilien souffrant de multiples tumeurs au cerveau en 2008. En octobre 2003, la béatification par Jean-Paul II de cette religieuse, l'une des femmes les plus connues et les plus populaires dans le monde chrétien, avait rassemblé 300 000 fidèles à Rome.

À Calcutta, sa congrégation a exprimé sa reconnaissance envers le pape et rappelé à quel point Mère Teresa était persuadée que se mettre au service des pauvres était le meilleur moyen de servir Dieu. "Elle lisait la Bible, bien sûr, mais son engagement principal était de servir les pauvres", à déclaré à la chaîne NDTV soeur Sunita Kumar, porte-parole de la congrégation. "Regardez le travail qu'elle a accompli, jamais un jour de vacances ni de repos". "Je suis vraiment comblée que cela se produise de mon vivant", a ajouté cette religieuse qui était très proche de Mère Teresa.

La canonisation équivaut à une reconnaissance officielle par l'Église du fait qu'une personne est au paradis. Elle doit pour cela obtenir deux miracles, l'un pour sa béatification, l'autre pour sa canonisation, signes tangibles de sa proximité avec Dieu. En 2002, le Vatican avait reconnu un premier miracle attribué à Mère Teresa, à savoir la guérison, un an après la mort de la religieuse, d'une jeune femme bengalie de 30 ans, Monika Besra, souffrant d'une tumeur abdominale. Mais le "procès" canonique mené pour sa béatification a aussi permis de révéler, à travers des extraits poignants de sa correspondance personnelle, que Mère Teresa avait souffert dans sa foi pendant la majeure partie de sa vie, allant même jusqu'à douter parfois de l'existence de Dieu. "Jésus a un amour tout particulier pour vous. Pour moi, le silence et le vide sont si importants que je regarde et ne vois pas, que j'écoute et n'entends pas", avait-elle écrit en 1979 à un confident, le pasteur Michael Van Der Peet.

Mère Teresa a eu également ses détracteurs, qui lui ont reproché d'avoir failli à son engagement en faveur des pauvres en se montrant peu regardante sur l'origine des donations qui lui étaient faites et en maintenant une opposition farouche à la contraception comme à l'avortement. Le pape François, qui avait rencontré Mère Teresa à l'occasion du synode des évêques sur la vie consacrée en 1994 à Rome, a raconté en 2014 avoir été impressionné par sa force de caractère, tout en reconnaissant : "J'aurais eu peur si elle avait été ma supérieure".

Mère Teresa canonisé, il y avait peu de doute là-dessus vu qu'elle a consacré sa vie aux pauvres, aux malades et aux mourants, mais sa canonisation ne doit pas cacher sa part d'ombre et nous montrer qu'en tant qu'être humain nous avons tous des failles.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 19/12/2015 18:23

Sans doute, Taï! Mais tu vois, ce qui me choque, c'est que Soeur Emmanuelle, qui elle, s'est vraiment engagée à sortir les chiffonniers de l'ultra misère ne sera jamais ni béatifiée ni sanctifiée, l'abbé Pierre non plus, alors que chacun a vraiment été dans une démarche très humaniste et novatrice auprès des plus démunis. Même chose pour le père Wresinski.
On préfère canoniser une religieuse plus que contestable et aux fréquentations douteuses. Ca me sidère...Je me dis même qu'on a failli avoir Martial Maciel comme saint. Ca a été impossible du fait des révélations des anciens légionnaires du Christ et des révélations de ses enfants biologiques. Mais tu peux être sûr que s'il n'y avait pas eu ces révélations, on y aurait eu droit du fait de la proximité de JP2 avec Maciel.
C'est là que tu t'aperçois à quel point la béatification comme la sanctification n'ont rien à voir avec l'exemplarité. Mais que se sont des petits arrangements politiques. C'en est ultra décevant.
Et JP2 aura contribué à détruire un peu plus l'image qu'on pouvait avoir autrefois des béatifications et des sanctifications. Ou alors, du fait que notre génération est plus informée, plus éduquée, mesurons-nous davantage l'entourloupe que nos aînés. Je ne sais pas trop, mais en tout cas, toutes ces manoeuvres font vraiment mal au coeur.

paroissiens-progressistes 22/12/2015 10:33

MW,

C'est plutôt que pour eux un croyant ouvert et tolérant n'est pas possible, et quand ils en voit un ils croient soit qu'il est fou soit qu'il ment. Dommage, le dialogue repose aussi sur l'écoute.

Merci !

M.W 21/12/2015 22:29

Paroissien-Progressiste

Parce que vous pensez que les athées militants n'ont jamais rencontré de leur vie un croyant ouvert et fidèle à un Dieu d'amour ? Si mais ils se comportent comme la plupart des grands patrons se comportent quand on leur parle du keynésianisme : ils rient au nez. Pour eux un croyant même ouvert et tolérant reste un abruti.

Cordialement

paroissiens-progressistes 21/12/2015 10:07

MW,

Je ne suis pas aveugle, je connais ses positions sur la guerre en Irak, même ses positions sur l'athéisme. Mais, s'il y a des athées militants qui sont écoutés, c'est que les religions n'ont pas bien fait leur travail. Hitchens a été croyant lui-même, et montre comme dans l'Espagne actuelle que c'est la religion qui crée elle-même l'athéisme à force de vexations et d'alliances politiques des plus contestable. La religion doit être facteur de paix, d'amour et de solidarité. Pourtant, elle n'a pas toujours été exemplaire.

S'il y en a qui rêvent d'un monde athée, nous en sommes aussi responsables, car nous n'avons pas parlé du Dieu d'amour dont nous nous vantons tant. Ces athées militants sont minoritaires, mais s'ils sont écoutés c'est que des gens pensent que la religion a pris trop de place surtout aux Etats-Unis, comme le montre les Eglise fondamentaliste qui furent faiseuses de rois à l'époque de Reagan, George Bush et George W. Bush.

Au lieu de nous plaindre, à nous d'offrir la vision d'un religion ouverte.

Merci !

M.W 20/12/2015 21:44

Paroissien-Progressiste

Si je n'apprécie guère les athées militants c'est parce que l'on critique toujours les religieux fanatiques mais que l'on applaudit toujours les athées militants pourtant le raisonnement est le même "J'ai raison, je dis la vérité, pensez comme moi sinon vous êtes des cons condamner à l'ignorance". Les athées militants sont comme les religieux intégristes : ils sont intolérants et rêvent d'un monde où tous le monde devrai penser comme eux sous peine de représailles. Alors je suis irrité de voir que les religieux intégristes sont pointés du doigts et condamnés alors que les athées militants sont acclamés.

Quant à Hitchens là j'ai bien peur que votre haine des catholiques conservateurs n'aveugle votre jugement. Déjà, Hitchens n'a pas toujours été contre Georges Bush Jr, il l'a soutenu dans la guerre d'Irak car il pensait que les Etats-Unis doivent apporter la démocratie dans le monde et il n'a pas détesté que les catholiques : il a détesté tous les croyants qu'ils soient de droite ou de gauche car pour lui un homme qui croit en Dieu est un con, un attardé mental, un imbécile sénile qui devrait disparaître. Il rêvait vraiment d'un monde où tous le monde devrai être athée obligatoirement.

cordialement

paroissiens-progressistes 20/12/2015 09:49

MW,

Je sais que vous n'aimez pas les athées militants mais cela ne fausse pas pour autant le propos de Françoise, l'opposition de Hitchens aux catholiques s'explique par le fait qu'homme de gauche, il a vu l'Eglise catholique soutenir la Moral Majority autour de Reagan dans les années 1980, puis George Bush et George W. Bush, qui ont fait une politique de destruction sociale. L'Eglise était plus occupée à combattre l'avortement et la contraception que les injustices sociales. Cela ne donne pas une excellente image des catholiques.

Les athées militants qui veulent se débarrasser des religions nous le savons créés, notre histoire nous donne le bâton pour nous faire battre. Nous devrions être modeste et leur expliquer sereinement que les fautes du passé nous les assumons, mais que le passé ne représente pas le présent. Et même s'ils refusent de nous écouter, la foi n'a pas besoin d'être leur ennemie et aimons les.

Merci !

paroissiens-progressistes 20/12/2015 09:46

Françoise,

Les béatifications et les canonisations à l'époque de Jean-Paul II et Benoît XVI ont toujours eu des buts politiques. Souvent les saints s'inscrivaient dans la ligne ou on été édulcorés pour que l'Eglise puisse montrer où elle voulait en venir. Les martyrs de la théologie de la libération eut pouvaient attendre, vu qu'ils étaient d'horribles gauchistes qui ne s'étaient pas soumis. Ceux qui ne sont pas dans la ligne, peuvent toujours attendre.

Merci !

M.W 19/12/2015 21:22

Madame Françoise,

Je comprends ce que vous dîtes mais personnellement je me méfie un peu de cet article du Monde diplomatique qui s'inspire d'un écrit de Christophe Hitchens un ancien athée militant qui pensait qu'un croyant est un débile mental incapable de raisonner et méprisable, un athée intolérant et extrémiste qui rêvait d'un monde où l'athéisme serait obligatoire. Alors je pense que comme source il y a plus neutre et objectif...

Cordalement

M.W 19/12/2015 21:22

Madame Françoise,

Je comprends ce que vous dîtes mais personnellement je me méfie un peu de cet article du Monde diplomatique qui s'inspire d'un écrit de Christophe Hitchens un ancien athée militant qui pensait qu'un croyant est un débile mental incapable de raisonner et méprisable, un athée intolérant et extrémiste qui rêvait d'un monde où l'athéisme serait obligatoire. Alors je pense que comme source il y a plus neutre et objectif...

Cordalement

Françoise 19/12/2015 13:32

C'est certain, encore faut-il mettre un gros bémol sur le service aux pauvres de Mère Térésa. Les mouroirs en Inde où elle disait que la mort et la maladie des pauvres étaient souhaitées par Dieu, ça fait quand même super tousser. Il aurait fallu que les hôpitaux soignent réellement au lieu d'être des mouroirs. Mais c'était pas dans la philosophie de la religieuse. Pourtant, ce n'était pas les fonds qui lui manquaient.

paroissiens-progressistes 19/12/2015 15:46

Françoise,

C'est souvent les intentions qui comptent plus que la réalité. On préfère une image idéalisé plutôt que de voir les vrais personnages. L'hagiographie existe encore malheureusement.

Merci !

Françoise 18/12/2015 21:07

J'ai personnellement beaucoup de mal avec cette personnalité plutôt controversée. Et je ne suis pas la seule:

http://www.monde-diplomatique.fr/1996/11/HITCHENS/5888

paroissiens-progressistes 19/12/2015 11:42

Françoise,

Moi aussi, je connais ses amitiés douteuses et son soutien contre l'avortement et la contraception. Mais la réalité, est qu'on voulait la canoniser, je pense que le Vatican l'aurait fait même sans miracle. La curie l'aurait fait pour ses positions conservatrices et le pape pour son aide aux pauvres. Chacun y gagnait.

Merci !