Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher : hommage spontané place de la République

Publié le 8 Janvier 2016

Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher : hommage spontané place de la République

Comme le montre euronews.com, RTL.fr et L'OBS dans leurs articles du vendredi 8 janvier 2016, des fleurs et des bouquets sont déposées là tous les jours en hommage aux victimes des terroristes de janvier et novembre. 300 personnes maximum étaient présentes autour de la statue de Marianne.

L’humoriste Christophe Alévêque qui avait appelé à ce rassemblement place de la République était présent et, armé d’un mégaphone, a harangué la foule pour dénoncer l’abus de "mesures sécuritaires" et l'éventuelle peine de "déchéance de la nationalité". Après un long discours de Christophe Alévêque, il a avoué : "Je ne suis pas un homme de discours, plutôt d’émotion. Mes amis Tignous, Cabu et Wolinski sont dans mon cœur."

"Il n’y a pas de raisons pour lesquelles c’est arrivé" rappelait de son côté Mathilde Flament, une étudiante rencontrée sur la place. "C’est très important de continuer à lire Charlie Hebdo, d’aller au Bataclan quand ça ouvrira et d’aller boire des coups en terrasse" poursuivait la jeune fille.

Renaud a tenu à rendre hommage à Charlie Hebdo sur cette place parisienne, devenue le symbole de la résistance. Il voulait adresser une pensée à "ses amis". "Bouleversé par l'émotion de ce jour qui reste gravé dans ma mémoire et dans mon cœur comme un jour de deuil éternel. Chanter, c'est comme lire et écrire, c'est un acte de résistance", a-t-il déclaré sur la place de la République. Un acte de résistance visible jusque dans son prochain album.

Sur l'air des Copains d'abord de Georges Brassens, Renaud et Christophe Alévêque ont pris possession de la place pour "célébrer la vie, la liberté, l'égalité et la fraternité" avant une minute de silence forte et émouvante conclut par quelques notes de musique. Comme un ultime hommage, la foule a repris Que Marianne était jolie, une chanson de Michel Delpech décédé samedi 2 janvier.

En trois jours, du 7 au 9 janvier 2015, les frères Kouachi et Amédi Coulibaly tuent dix-sept personnes de sang-froid, dont onze dans les locaux de Charlie Hebdo et quatre otages dans une supérette cacher de l’Est parisien. Les trois terroristes qui sont tous nés en France, ont été tués par la police.

Le mauvais goût risque vont aller bon train jusqu'au 10 janvier puisque, mais comme le montre francebleu.fr le meilleur hommage rendu à Cabu est celui d'un millier de spectateurs qui ont assisté jeudi soir à Châlons-en-Champagne au concert en son honneur sous des airs de jazz ou de Charles Trénet, un choix fidèle à son esprit.

Et ce rassemblement spontané laisse lui aussi le plus bel hommage que l'on peut faire à Charlie Hebdo au lieu d'inviter le dimanche 10 janvier Johnny Halliday dont l'hebdomadaire se moquait à cause de son côté réactionnaire et le cœur de l'armée française, alors qu'il était antimilitariste. Il aurait mieux valu des musiques et des chansons joyeuses comme l'aurait souhaité Cabu.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 12/01/2016 16:19

Coucou Taï

L'opération est faite pour médiatiquement et politiquement justifier l'état d'urgence et maintenir les gens dans un climat de peur, de deuil aussi. Il n'y a pas vocation dans ces démonstrations à réellement rendre hommage à Cabu et ses amis.
Ce que beaucoup de gens n'ont pas pigé c'est que Cabu et quelques autres, étaient plutôt des rebelles à leurs origines plutôt bourgeoises. Ils ont contesté un certain ton consensuel voire même très réac pour adopter justement un positionnement sinon contraire du moins très contestataire, très libertaire. Comme beaucoup de déclassés plus ou moins volontaires (au moins à leur époque c'était encore possible), les dessinateurs assassinés et leurs camarades avaient à coeur de dénoncer ce qui leur paraissait grave en tant qu'atteintes aux droits et à la dignité de l'être humain.
Choron et Cavanna, vieux anarchistes avaient tracé la voie à suivre...
Si le journal une fois Cavanna et Choron partis, changea de ton sous l'influence et le contrôle de Philippe Val, Cabu tenta de garder l'esprit des anciens, au moins en ce qui concerne ses dessins. Sans doute aussi par nature, par cohérence personnelle...
Il aurait effectivement peu apprécié les hommages présidentiels, lui qui préférait la rigolade, le positif. Adorait Trenet, le jazz.
Wolinski et Maris idem...Ils auraient trouvé la démarche assez sinistre, piteuse et grotesque, voire manipulatrice.
Pour les autres, bien plus jeunes et n'ayant pas connu les débuts du journal, difficile à dire...
Mais leur esprit rebelle a sans doute peu aimé le flonflonnesque déballage.

M.W 13/01/2016 08:30

Françoise,

En même temps je ne vous le cache pas je n'aimais pas François Cavanna, pour moi c'était un haineux qui se complaisait dans la haine et dans le mépris de ceux qui-ô horreur-osaient ne pas penser comme lui. Aussi haineux que ceux qu'il dénonce en somme, il suffit de voir ce qu'il pensait des croyants pour s'en convaincre. Dénoncer l'intolérance ne signifie pas prôner soit même l'intolérance. Franchement, si un religieux se serai permit de dire sur ceux qui n'ont pas leur religion un quart des choses que Cavanna disait sur les croyants, il se serait fait traiter de fanatique. Ces hommages une opération de communication ? soyons honnête chaque fois qu'un groupe fait quelque chose il y a toujours un côté communication, se faire voire et ce faire connaître ou simplement pour s'attirer la sympathie. L'altruisme gratuit n'existe pas car nous sommes sensibles et égoïste.

Cordialement

paroissiens-progressistes 12/01/2016 20:50

Françoise,

Je ne pense pas qu'elle avait pour raison de justifier l'état d'urgence, mais plutôt que c'était une belle opération com du gouvernement qui n'est pas pressé de sortir de son état de grâce suite au 13 novembre, et de devoir s'occuper de l'emploi. L'hommage à Charlie Hebdo est raté puisqu'il a été ennuyeux, car il n'a pas été populaire et joyeux comme ils l'auraient voulu. Mais l'esprit Charlie lui demeure et va sans doute aider l'hebdomadaire a toujours être satirique et irrévérencieux, comme je l'aime.

Merci !

M.W 12/01/2016 12:15

Paroissien-Progressiste

J'ai une question à vous poser. D'après la Fin des Religions, Monsieur Philippe Val, l'ancien patron de Charlie Hebdo, aurait déclaré dans son ouvrage Traité de savoir vivre dans des temps obscurs que le dialogue avec les croyants est impossible dans 99,9% des cas car les croyants voient dans les athées des envoyés du Diable. Que pensez-vous de cette affirmation ?

Cordialement

M.W 13/01/2016 08:23

Paroissien-Progressiste

Ah bon ? Philippe Val était allié aux multinationales et censurait son propre journal ? Vous avez des exemples à me donner s'il vous plaît. Val, cela m'étonne franchement

Cordialement

paroissiens-progressistes 12/01/2016 20:45

MW,

Philippe Val allié aux multinationales et qui censurait des articles de Charlie Hebdo qui les touchaient, ils auraient pu trouver mieux. Les religions ne vont pas finir si cette page facebook a de tels champions, puisqu'elles s'opposent au néolibéralisme qu'il soutient. Je ne pense rien de la phrase d'un homme qui s'est perdu.

Merci !

Vivien 10/01/2016 14:47

Paroissien-Progressistes,

Vous dites "qu'on ne respecte pas les journalistes de Charlie Hebdo et leur mémoire, ils aurait préféré autre chose que ce show national."..."Autre chose", à savoir ?....

paroissiens-progressistes 10/01/2016 15:01

Vivien,

Mais vous n'avez pas lu leurs proches, ils aimaient la fête et auraient voulu des musiques plus dansantes, voire même un concert comme on l'a fait pour Cabu à Chalons, ils n'aimaient pas les reconnaissances officielles ni l'armée, ni Johnny Halliday. Ou valait mieux faire simple, un dépôt de fleur en leur mémoire. C'est à ce moment là, qu'il faut demander aux proches plutôt qu'éviter les erreurs de parcours. Il serait peut être venu plus de monde à l'hommage.

Merci !

M.W 08/01/2016 20:34

Paroissien-Progressiste,

Au lieu d'inviter Johnny Halliday et le cœur de l'armée française dîtes-vous ? mais alors vous même vous ne faîtes pas un bel hommage à Charlie Hebdo : vous lui faite un hommage sur votre blog religieux alors que c'est un journal antireligieux. Holàlàlà, vous insultez la mémoire de Charlie là si l'on en suit cette logique.

Cordialement

paroissiens-progressistes 09/01/2016 17:13

MW,

Le rassemblent du 11 janvier rassemblement servait à défendre la liberté d'expression et des journalistes sont morts parce que des fanatiques ne l'aime pas, mais bien des fleurs étaient déposées devant Charlie Hebdo en hommage aux morts, un geste qui était très bien. Maintenant est-il raisonnable de trop en faire, alors que connaissant ces journalistes ils aurait aimé comme c'est le cas de Cabu du jazz ou Charles Trénet, ou pour Charb du hard rock, que les gens s'amusent, pas ce qui va être fait aujourd'hui et demain.

Ce n'est pas pour vous que j'ai fait cette phrase, pour les croyants en général que nous sommes, il faut que nous arrêtions de donner du grain à moudre à des athées fanatiques qui n'attendent que ça pour montrer qu'un croyant est intolérant.

Merci !

M.W 09/01/2016 15:39

Paroissien-Progressiste

Et qui vous dit qu'ils auraient appréciés de recevoir un hommage sur un blog religieux ? Car si organisé un défilé militaire pour des journalistes antimilaristes est irrespectueux pour eux, vous conviendrez que faire un hommage à des journalistes athées voir anthitéistes sur un blog religieux est aussi irrespectueux non ? Cela me rappelle que l'année dernière au Guignol de l'Info ils ont fait un sketch où les journalistes de Charlie Hebdo voulait revenir sur Terre car ils estimaient que les cérémonies d'hommage allaient trop loin puisqu'un curé, un imam et un rabbin défilé en leur mémoire. Et qu'aurions nous du faire pour rendre hommage aux journalistes de Charlie Hebdo ?

PS : c'est quoi cette remarque "Nous devons accepter la critique ?" Vous pensez que je n'accepte pas la critique ?

Cordialement

paroissiens-progressistes 09/01/2016 11:33

MW,

Et alors qu'ils soient athées et même militant athéiste ne me gêne pas, ce qu'ils combattaient c'était les fanatiques religieux et des catholiques comme moi lisent l'hebdomadaire. Nous devons accepter la critique. Ce que je mets en avant c'est qu'on ne respecte pas les journalistes de Charlie Hebdo et leur mémoire, ils aurait préféré autre chose que ce show national.

Merci !