Un actualité bien remplie

Publié le 19 Janvier 2016

Libération nous montre dans son article du lundi 18 janvier 2016 que dans un rapport publié par Oxfam à l’occasion du Forum économique mondial de Davos. «Ces chiffres devraient choquer tout le monde», se lamente Katy Wright, responsable des relations publiques de l’ONG. «Malheureusement, nous sommes en train de nous habituer à la répétition de ce genre de statistiques apocalyptiques. Ce que nous demandons aujourd’hui, ce sont de vraies mesures», a-t-elle ajouté.

99% de la population mondiale possède autant que le 1% restant. «L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois», constate le rapport. 62 personnes détiennent autant que la moitié de la population. Parmi ces 62 personnes, 53 hommes. La moitié vit aux États-Unis et 17 sont originaires d’Europe. Les autres viennent de Chine, du Brésil, du Mexique, du Japon et l’Arabie Saoudite. En 2010, ils étaient 388 à posséder autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité. En regardant l’augmentation de la richesse, le constant est tout aussi désolant. La moitié la plus pauvre a bénéficié de moins d’1% de l’augmentation totale des richesses mondiales depuis 2000. Dans le même temps, les 1% les plus riches se sont partagé la moitié de cette hausse. En France, c’est 54% de l’augmentation des richesses entre 2000 et 2015 qui a été accaparée par les 10% les plus riches.

«Nul ne peut nier que les grands gagnants de l’économie mondiale actuelle sont les plus fortunés. Notre modèle économique est fortement biaisé en leur faveur, une tendance qui semble s’intensifier», constate le rapport. La richesse accumulée par les plus riches n’est pas ensuite redistribuée, ceux-ci recourant autant que faire se peut aux paradis fiscaux. «Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté», affirme Winnie Byanyima, la directrice générale d’Oxfam International, qui sera présente à Davos.

Comme le montre BFMTV.com et LePoint.fr ces inégalités risquent d'être encore plus craintes avec la quatrième révolution industrielle, qui se traduit notamment par la numérisation ou l'impression 3D, pourrait en effet entraîner la perte de plus de 5 millions d'emplois en cinq ans dans les principales économies mondiales. Cette nouvelle ère entraînera de larges perturbations non seulement sur le modèle des affaires, mais aussi sur le marché du travail qui fera face à un chômage en hausse constante et à des inégalités pendant les cinq prochaines années. Cela pourrait rendre le fossé entre hommes et femmes encore plus important, vu que les femmes vont se retrouver "sur la ligne de tir". Cela n'annonce rien de bon.

Radio Vatican nous rappelle aussi le même jour que la Miséricorde est un thème fondamental de la foi chrétienne : c’est l’un des objectifs des Congrès Apostolique de la Miséricorde. Leurs éditions mondiale et européenne ont été présentées ce lundi matin en salle de presse du Saint-Siège. Le Congrès européen se tiendra à Rome du 31 mars au 4 avril prochain. Parmi les thèmes qui seront abordés : "Robert Schuman et la miséricorde politique en Europe".

Un thème fondamental, selon le cardinal Christoph Schönborn, président du Congrès Apostolique Mondial, qui déplore qu’un «rideau de fer existe de nouveau» en Europe. Aujourd’hui a-t-il déclaré, face au défi «énorme» que représentent les réfugiés et les migrants, il y a le risque que «chacun se retire» et de voir apparaitre de nouveau «des frontières, des barrières et des murs» d’où l’importance, selon l’archevêque de Vienne, du lien entre Miséricorde et politique. Par ailleurs, le cardinal Schönborn a dit espérer que les évêques européens trouvent une «parole commune» face à ces nouveaux défis. «Nous ne sommes pas encore arrivé à cela» a-t-il déploré.

theguardian.com dans son article du mardi 19 janvier 2015 nous montre que le pape François est à nouveau sous le feu des catholiques traditionalistes qui sont de plus en plus alarmé que le Vatican fasse trop de concessions aux protestants - spécifiquement, luthériens - dans les efforts du pape pour promouvoir l'unité des chrétiens.

Les traditionalistes crient à l'injustice sur ce qu'ils appellent des "expressions d'ouverture sans précédent ... vers le luthéranisme", à partir de choses aussi bénignes que de soutenir la nomination d'un carré à Rome au nom de Martin Luther, des remarques faites par le pape en fin d'année dernière dans qui semblait ouvrir la porte aux luthériens acceptant la communion dans une église catholique. L'inquiétude et la colère a semblé atteindre son point d'ébullition la semaine dernière lorsque de hauts responsables des églises catholiques et luthériennes ont publié un communiqué de presse commun décrivant une "prière commune" qui doit être utilisé dans les services à l'occasion de 500e anniversaire de la Réforme protestante de l'année prochaine.

La réponse du pape aux traditionalistes est venue dans une allocution de bienvenue à une délégation de luthériens finlandais : "Dans notre dialogue, des différences subsistent dans la doctrine et dans la pratique," a-t-il dit. "Cela ne doit pas nous décourager, mais plutôt nous inciter au long de notre cheminement à aller toujours vers une plus grande unité, en travaillant à surmonter les vieilles idées et les soupçons." Une belle réponse à ceux qui comme l'a dit le pape mardi matin ont le "cœur fermé à la nouveauté de l'Esprit" et qui ne peuvent donc pas arrivé à la Vérité.

L'actualité nous met face à une pauvreté qui risque d'être criante, tout en nous montrant le cardinal Schönborn nous demander de mettre fin à nos égoïsme pour accueillir les réfugiés, et le pape qui a répondu aux catholiques traditionalistes qui se limitent à la surface au lieu d'accueillir leur frères chrétiens.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités, #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

M.W 20/01/2016 08:25

Paroissien-Progressiste

En fait si les traditionalistes refusent le dialogue ce n'est pas vraiment parce qu'ils refusent l'accueil mais parce qu'ils pensent pompeusement que leur religion est la vérité. En gros accueillir les non catholiques c'est noyé la Vérité-hum hum hum- dans un océan de mensonges. En gros ce sont des bornés emplis de certitudes.

Pour l'actualité des migrants je viens d'apprendre que la Norvège a mis en place une structure pour leur donner des cours sur la culture norvégienne pour les aider à s'intégrer à leur nouveau pays mais aussi pour leur apprendre la place de la femme dans la société norvégienne, beaucoup d'entre eux venant de pays marqués par le patriarcat. La Belgique, la Bavière et le Danemark songe à faire pareille chez eux. Vous en pensez quoi ?

Et encore une nouvelle : Manuel Valls a déclaré dans "On n'est pas couché" que la réélection du président du Gabon est illégitime, le Gabon nous en veux fortement pour ces propos on n'est au bord de l'incident diplomatique.

Cordialement

paroissiens-progressistes 22/01/2016 19:58

MW,

On ne dit plus "Tiers Monde", mais les "pays du Sud". Attention à ce test, car certains produits mis en Made in France, sont fabriqués dans les pays du Sud puis finalisés en France, ainsi on peut se nettoyer la conscience plus facilement mais pas plus proprement.

Merci !

M.W 22/01/2016 08:20

Paroissien-Progressiste

C'est bien ce que je pense : le peuple s'en fiche totalement des droits de l'homme tant que son confort n'est pas altéré. Et ne nous en cachons pas : nous sommes comme cela nous aussi car nous sommes humains et donc de pauvres pécheurs. Tien, un test intéressant à faire : rassembler des gens, des défenseurs des droits de l'homme en priorité, leur montrer un film parlant de ses enfants réduits en esclavage dans les pays du Tiers-monde qui travaille durement dans les mines sous la menace d'un fouet pour récolter les produits nécessaires pour la fabrication de certains téléphones portables puis à la fin du film mettre une poubelle avec une pancarte où il serait écrit "Pour jeter vos portables" on verra combien irons jeter leur appareil. Et si certains le fond combien iront en racheter ensuite.

Cordialement

paroissiens-progressistes 21/01/2016 17:37

MW,

La géopolitique d'accord, mais dans la réalité Bongo ou un autre la France négociera toujours en Afrique pour être le partenaire essentiel du continent devant les Etats-Unis ou la Chine. Dans le cas de l'Arabie saoudite, le pétrole est une arme pour ne rien changer, mais si on passe aux énergies renouvelables et aux biocarburants, son chantage sera moins porteur, on en a surtout besoin contre Daech, car on préférerait qu'elle interviennent à notre place. Le peuple rouspète, mais les droits de l'homme y pense-t-il ? Non, car on dépend de pays infréquentable au niveau des matières premières.

Merci !

M.W 20/01/2016 21:03

Paroissien-Progressiste

La famille Bongo n'est pas l'allié qu'il nous faut dîtes-vous ? c'est cela la géopolitique : on s'allie avec le chef d'Etat qui nous accorde le plus d'intérêt et qui est prêt à nous aider même s'il est un dictateur. Et c'est souvent un dilemme. Par exemple si l'on rompt l'alliance avec l'Arabie saoudite on respectera davantage nos valeurs c'est sûr et certain mais on aura moins de pétroles et donc les gens auront moins d'essences a mettre dans leurs voitures. Et les mêmes qui demandent la fin de notre alliance avec l'Arabie saoudite seront les mêmes en cas de rupture de cette alliance qui gueuleront car ils n'auront plus assez d'essence à mettre dans leur voiture. Donc que faire ? Rompre notre alliance pour montrer que l'on respecte nos valeurs ? ou continuer l'alliance pour avoir de l'essence ? en sachant que de toute façon le peuple va rouspéter.

Cordialement

paroissiens-progressistes 20/01/2016 18:31

MW,

Les tradis refusent bien l'accueil des frères séparés, car ils ne veulent pas de leur entrée avec leurs différence à cause de leur vision limitée de la vérité. Jean-Paul Ier disait bien que dans l'erreur il y a une part de vérité, donc ils refusent de voir cette part de vérité.

Je suis au courant pour les cours d'éducation sexuelle en Norvège données aux migrants, mais aussi de respect pour leur expliquer la place de la femme et comment marche la société ici en Europe. Une bonne chose qui peut briser les préjugés d'une éducation trop patriarcale.

Pour le Gabon, je dirais enfin vu les élections qui s'y sont passée qui ont été truquées. La famille Bongo n'est pas l'allié qu'il nous faut.

Merci !