Un catholique ne peut pas être identitaire

Publié le 13 Janvier 2016

Un catholique ne peut pas être identitaire

Devant l'orbanisation de l'Europe qui met des grillages pour bloquer les réfugiés comme en Slovénie, en Macédoine, en Autriche, en et Bulgarie, ou remettant les contrôles aux frontières intérieures, y compris en Allemagne et en Suède, le Danemark ne fait pas mieux en prévoyant de confisquer les bijoux des migrants, suivant le modèle de la Hongrie de Karl Orban qui va plus loin en construisant un mur à sa frontière avec la Serbie et la Croatie et traduit en justice ceux qui le franchissent, on se demande si les catholiques font leur devoir.

L'Europe forteresse, est un mythe, tout comme le mythe des frontières impassables. Les réfugiés irakiens et syriens fuient les conflits dans leurs pays, une barrière et un mur ne sera jamais une limite suffisante. Ils fuient pour vivre. Ceux qui y croient ont oublié l'exemple de Rome et de ses limes qui n'ont jamais bloquées les migrations de population, pas plus que celui des frontières du bloc soviétique n'a bloqué les opposants et ceux qui voulaient vivre la démocratie dans régimes satellites de l'URSS.

En France, voir que les catholiques ont voté de manière assez importante le FN est inquiétant. 32 % des électeurs catholiques se sont mis du côté de ceux qui criminalisent des personnes fuyant les conflits pour trouver un avenir meilleur. Comment est-il possible que des pratiquants puissent avoir peur de l'immigration et aient des préjugés à l'encontre de l'islam et donc de fait envers les réfugiés musulmans, alors que la France est une terre d'immigration. Comment est-il possible qu'ils votent pour un parti xénophobe niant le message du Christ.

Bel oubli du message évangélique et notamment de Matthieu 25, 35 ou Jésus dit d'accueillir l'étranger, je ne l'ai pas vu dire de mettre des grillages pour se protéger de lui, l'envoyer en prison, ou les laisser dans des conditions déplorables dans des lieux comme la jungle de Calais. Certains prendront l'exemple des agressions à Cologne, et les affrontements entre la police et les migrants à Calais pour mettre en avant leurs préjugés, mais tous les réfugiés et les migrants ne sont pas coupables de ces actes, en faire une généralité est un amalgame pas une vérité.

Les catholiques qui croient que leur religion est une "identité" et qu'il faut mettre en avant les "valeurs chrétiennes" pour justifier ses préjugés envers l'étranger n'ont rien compris à ce qu'est être catholique. Catholique veut dire "universel", l'universalité ne se vit pas dans l'entre soi et encore moins en justifiant des politiques contestables contre les réfugiés. En acceptant cela, on renie l'enseignement du Christ qui se base sur l'amour du prochain et non sur la haine de l'autre. Peut-on encore se dire catholique quand on pense de cette manière et bien non !

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Pensées de paroissiens-progressistes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 16/01/2016 14:54

Sois conscient, Taï que les catholiques français identitaires sont des catholiques intégristes dans leur grande majorité. Qu'ils ont remonté depuis quelques années le groupe ICHTUS avec l'aide de Civitas et l'Opus Dei, dans le but précis d'en finir avec la loi de 1905 et de mettre en place une dictature façon Pinochet ou Franco. C'est ça l'objectif pour eux. Donc ça passe par le ralliement à l'extrême droite française.
Et ne crois pas que la visite de Marion Maréchal Le Pen avec Mgr Rey tienne du hasard mais en lien avec cette démarche d'ICHTUS.

Si tu veux comprendre la genèse de tout ça, renseigne-toi sur la Cité Catholique de Jean Ousset (créatrice à la base de ICHTUS) et je pense que tu comprendras un peu mieux ce qui se passe aujourd'hui sur la frange du catholicisme de type identitaire donc intégriste.
Personnellement, du fait des errances paternelles opusiennes, je me suis renseignée sur ce sujet. C'est comme ça que j'ai compris pas mal de choses. Et aussi que j'ai compris la parenté originelle de ce groupe avec la contre-révolution catholique de Maurras. A la base tu as toujours les mêmes familles qui tentent une OPA sur la laïcité, toujours les mêmes idéologies fachos, les mêmes tentatives de noyautages du catholicisme...

paroissiens-progressistes 16/01/2016 16:47

Françoise,

Je ne suis pas naïf, je me rends compte de tout ça. Je sais que la pensée intégriste telle un virus infecte notre Eglise. A nous d'empêcher cela, en restant et en résistant, en leur montrant qu'on ne leur cédera jamais une pouce de terrain. C'est ce que je fais dans ma paroisse et les gens félicitent nos prises de position.

Merci !

M.W 14/01/2016 21:09

Paroissien-Progressiste

Sans vouloir jouer au rabat-joie, je tiens à vous rappeler que ce qui a choqué l'opinion fut le fait que la police a essayé de nier les faits, surtout en Suède où la police a refusé de donner suite aux plaintes des femmes violées et qui a caché l'affaire pour ne pas qu'il y ait davantage de stigmatisation ou pour ne pas être taxé de racisme (je sais c'est ce que dise les gens mais je ne vois pas d'autres explications, peut-être avez-vous d'autres hypothèses pour expliquer l'attitude de la police...).

Cordialement

paroissiens-progressistes 16/01/2016 16:49

MW,

On peut le voir ainsi, mais si les policiers font cela c'est pour éviter qu'on interfère dans leur enquête. Il vaudrait mieux qu'elle donne des informations au compte goutte pour éviter que cela se reproduise.

Merci !

M.W 15/01/2016 20:39

Paroissien-Progressiste

Je comprends mais cacher l'information est encore pire car si la vérité apparaît au grand jour les gens sont encore plus choqué et les représailles sont d'autant plus importantes et les clichés racistes vont être encore plus prenant.

Cordialement

paroissiens-progressistes 15/01/2016 12:52

MW,

Le problème, c'est la police suédoise n'a pas voulu donner l'information, car des groupes d'extrême droite auraient voulu faire des représailles sur tous les migrants comme en Allemagne. Il faut dire que la peur de débordements a joué, le cas d'un sympathisant d'extrême de 21 ans, qui a tué deux personnes dans une école avec un sabre en novembre 2015 peut expliquer expliquer cette discrétion de la police. Il faut se calmer et attendre de voir comment cela va finir.

Merci !