Réforme de la Curie : le "C9" poursuit ses travaux

Publié le 9 Février 2016

Réforme de la Curie : le "C9" poursuit ses travaux

Radio Vatican nous montre que le conseil des cardinaux s’est réuni avec le pape François durant une journée et demie, de la matinée du lundi 8 février 2016 à celle du mardi 9 février. Le cardinal indien Oswald Gracias, archevêque de Bombay (et représentant du continent asiatique au sein du C9) était absent pour raison de santé, en raison d’une opération chirurgicale prévue depuis plusieurs semaines.

Les huit membres présents ont étudié lundi matin le discours prononcé par le pape François lors du 50e anniversaire du synode des évêques, le 17 octobre 2015. Ce discours constitue un point de référence importante pour le travail de réforme de la Curie, en développant le thème de la "synodalité" et en rappelant qu'elle "a nécessité de procéder à une salutaire décentralisation".

Les cardinaux ont ensuite présenté leurs propositions pour les deux futurs dicastères déjà évoqués lors des précédentes réunions : l’un autour des thématiques "Laïcs, famille et vie" et l’autre "Justice, paix et migrations". Les propositions ont été finalisées et sont maintenant soumises à la décision du Saint-Père. Le cardinal Sean O’Malley a fait un point sur les activités de la Commission pour la Protection des Mineurs, qu’il préside. Les questions juridico-disciplinaires impliquant les compétences des dicastères de la Curie devront être ultérieurement approfondies.

Hier Radio Vatican, nous disait que la lutte contre la pédophilie dans l’Église se poursuit et s’organise. Des efforts importants ont été déployés ces derniers mois pour encourager la responsabilité des Églises particulières et principalement des évêques ainsi que des congrégations et des instituts religieux. La Commission pontificale pour la protection des mineurs s’est réunie pendant une semaine à Rome. Les six groupes de travail se sont concentrés sur la mise à jour des projets en cours et sur la rédaction de propositions, avec le soutien, entre autres des membres de l’organisation humanitaire catholique Cafod, dont le siège est à Londres, et d’un expert en droit pénal canonique.

Les propositions ont été soumise à l’assemblée plénière et des décisions sur la politique à venir seront présentées au pape François. La Commission demande au pape François de rappeler à toutes les autorités de l’Église l’importance d’une réponse directe aux victimes. Elle souhaite également l’institution d’une Journée universelle de prière, et d’une liturgie pénitentielle. Des séminaires sur la protection des mineurs auront lieu dans le courant de l’année avec la participation d’experts, afin d’établir une plus grande transparence dans les procès canoniques.

Les membres de la Commission sont en contact avec de nombreuses conférences épiscopales pour promouvoir la prise de responsabilité au niveau local. Ainsi, à la suite d’un séminaire organisé au mois d’août aux Philippines, la Conférence épiscopale de l’archipel a créé un bureau pour la protection des mineurs et publié une exhortation pastorale. Au mois de mars, la commission rencontrera au Ghana les secrétaires généraux des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar, puis en Tanzanie les médecins de l’Association des conférences épiscopales d’Afrique de l’Est.

Parallèlement, à Rome, l’Université Pontificale Grégorienne lance ce mois-ci le premier cours de protection des mineurs à l’intention de 19 participants des quatre continents. En septembre 2016, la commission se retrouvera pour mettre au point un autre objectif stratégique : la protection des mineurs dans les écoles catholiques. Le pape François demande des initiatives susceptibles de protéger les mineurs et les adultes vulnérables pour que les crimes du passé ne se répètent plus jamais dans l’Église.

Le cardinal George Pell, préfet du Secrétariat de l'Économie, a donné des informations sur l’état des réformes dans le domaine économique. Enfin, les cardinaux ont reçu de la documentation sur le "vademecum" préparé par le Tribunal de la Rote romaine pour la mise en œuvre de la réforme des procès canoniques sur la validité du sacrement de mariage.

À noter par ailleurs que les cardinaux ont concélébré la messe pour les Frères capucins le mardi matin à 7h30 à la basilique Saint-Pierre où il leur a demandé de ne jamais se fatiguer de pardonner et rappelé qu’ils étaient des hommes de pardon, de réconciliation et de paix. Dans la basilique Saint-Pierre, les reliques des saints capucins Pio de Pietrelcina, qui est très controversé et Léopold Mandic (1866-1942), un capucin croate qui fut confesseur pendant plus de 40 ans dans son couvent de Padoue dont on objecta son indulgence et sa magnanimité dans ses pénitences, sont exposées depuis vendredi soir dans la nef centrale de la basilique, face à l’autel de la Confession. Le pape s’est même recueilli samedi après-midi devant les dépouilles de ces deux confesseurs infatigables. Le cardinal O’Malley, archevêque de Boston et membre du conseil, est lui-même issu de cette famille spirituelle.

La réforme de la curie continue son parcours et la Commission pontificale pour la protection des mineurs continue ses efforts après la suspension de son membre très militant Peter Saunders, tandis que le pape François demande aux capucins de ne jamais se fatiguer de pardonner. Il faudra attendre pour voir si la réforme va porter ses fruits.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Commenter cet article