Le cardinal Barbarin est soutenu par l’Église alors que les appels à sa démission de l’archevêque se multiplient

Publié le 8 Mars 2016

Comme nous le montre 20minutes.fr dans son article du lundi 7 mars 2016, un temps évoquée par l’une de ses proches, la démission de l’archevêque de Lyon ne semble pas à l’ordre du jour. Samedi, la Conférence des évêques de France a assuré le cardinal de «son soutien et de ses prières», et a réaffirmé la «politique de fermeté menée par les évêques de France depuis plus de 15 ans sur ces questions de pédophilie». Le Primat des Gaules bénéficie également du soutien du Vatican, dont on imagine toutefois l’embarras sur cette affaire, eu égard aux récentes déclarations du pape sur la pédophilie.

En février dernier, le Saint-Père, qui affiche une tolérance zéro vis-à-vis de la pédophilie, avait déclaré dans l’avion le ramenant de son voyant Mexique : «Un évêque qui change de paroisse un prêtre alors qu’il sait qu’il est pédophile est un inconscient et la meilleure chose qu’il puisse faire est de présenter sa démission». Le lendemain, le porte-parole du Vatican Frederico Lombardi avait précisé que la déclaration du Pape ne visait en aucun cas l’archevêque de Lyon mais des scandales survenus aux États-Unis et au Mexique. «Le cas du cardinal Barbarin est complètement différent : il n’a absolument pas pris d’initiatives pour couvrir [ces faits], mais il s’est trouvé face à une situation qui remontait à des années auparavant», avait-il déclaré.

Depuis plusieurs semaines, les appels à la démission de l’archevêque sont relayés sur Twitter sous le haschtag #barbarindemission. Une pétition, destinée au pape, a également été mise en ligne récemment pour demander la «démission immédiate du cardinal Barbarin». Samedi, le député de Seine-et-Marne Yves Jégo s’est également dit favorable au retrait de l’archevêque. «Ce serait bien qu’il prenne la décision lui-même, de se protéger et de protéger l’institution qui est la sienne», a indiqué l’élu centriste. L’ancienne ministre Roselyne Bachelot s’est, elle, fendue d’un tweet cinglant ce week-end. «Mgr Barbarin défilait contre le mariage homosexuel au motif de protéger les enfants. Il devrait garder ses forces pour de meilleurs combats !», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Et pour ne rien arranger ce mardi 8 mars 2016 l’archevêque de Lyon est visé par une nouvelle plainte. À la suite de son audition dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Lyon il y a dix jours, une seconde victime présumée du père Preynat a porté plainte, lundi, contre Philippe Barbarin, mais également contre plusieurs membres du diocèse, pour «non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans» et «non-assistance à personne en péril», a indiqué ce mardi à 20 Minutes l’association La Parole Libérée. Le directeur de cabinet de l’archevêque, Pierre Durieux, Régine Maire, membre du Conseil épiscopal du diocèse, et Xavier Grillon, vicaire du diocèse de Roanne, sont également visés par cette plainte.

Le cardinal Barbarin est en fâcheuse posture et le pape François doit plus que jamais prendre au sérieux cette affaire qui peut éclabousser l'Église en France.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 11/03/2016 08:14

Paroissien-Progressiste
Dîtes-moi que pensez vous du cardinal Barbarin ? Pas en tant qu'homme plongé dans cette affaire mais de sa politique en tant que cardinal en général ?

Cordialement

paroissiens-progressistes 14/03/2016 07:51

MW,

Il est porté sur le social et le dialogue, et il soutient des mouvements peu porté sur ce deux choses. C'est pour cela que certains de ses choix ne cadrent pas avec lui.

Merci !

M.W 14/03/2016 07:31

Paroissien-Progressiste

Je n'ai pas compris ce que vous voulez dire par "certains de ces choix ne cadre pas avec la personne."

Cordialement

paroissiens-progressistes 13/03/2016 22:15

MW,

Non, je ne l'oublie pas. C'est certains de ces choix qui ne cadre pas avec la personne.

Merci !

M.W 11/03/2016 20:47

Paroissien-Progressiste

Mais vous oubliez qu'il est un partisan actif du dialogue interreligieux, qu'il défend les musulmans et qu'il a été l'un des rares prélats d'Occident à aller visiter les chrétiens d'Irak. Dommage qu'il soit salit par cette affaire mais bon, s'il a couvert un prêtre pédophile il est normal qu'il soit châtié.

Cordialement

paroissiens-progressistes 11/03/2016 18:59

MW,

J'ai peu d'affinité avec lui, car il soutient la marche pour la vie de Paris et la Manif pour tous.

Merci !

Fred 10/03/2016 11:26

Il y a quelque chose que je ne comprends pas : Est-ce que depuis que ce le Cardinal Barbarin est archevêque, ce prêtre a –t-il commit un crime ? Si ce n’est pas le cas je ne comprends pas cette polémique.

paroissiens-progressistes 11/03/2016 18:55

fred,

Vous êtes un peu naïf, il savait depuis 2007, et a laissé ce prêtre côtoyer des enfants jusqu'en 2015. C'est de la pure inconscience qui n'est pas justifiable. Il savait et n'a rien fait avant 2014. On ne peut pas l'excuser.

Merci !

fred 11/03/2016 15:07

Il faut faire attention être au courant que quelqu’un a des tendance pédophile ça ne veut pas dire qu'il est dangereux .Supposons qu'il a consulté des spécialiste qu'ils lui ont dit qu'il ne présenté plus danger .Ce qui est d'ailleurs visiblement vrai puisque personne n'a porté plainte contre lui depuis que Barbarin est cardinal . Le cardinal n'a caché ou couvert aucune affaire

paroissiens-progressistes 10/03/2016 13:48

Fred,

La polémique vient du fait que ce Mgr Barbarin a prétendu n'être au courant qu'en 2014 de la dangerosité de ce prêtre pédophile en 2014, puis s'est contredit à ce sujet puisqu'il a avoué être au courant depuis 2007-2008.

En regardant de plus près cette affaire, ce prêtre a eu un incident avec une petite fille au moment où Mgr Barbarin est devenu évêque de Lyon, ensuite lorsqu’une de ses victimes l'a signalé entre 2007 et 2008, le cardinal l'a reçu, puis une nouvelle victime le reconnaît en 2011, et comme de par hasard on l'envoie dans un autre paroisse, puis on le récompense en le faisant devenir doyen en 2013, ensuite une victime échange avec Mgr Barbarin en 2014, et ce n'est qu'en 2015 qu'on l'empêche d'avoir des contacts avec les enfants.

On peut comprendre que les victimes soient en colère.

Merci !

Françoise 08/03/2016 22:19

Tu as un prélat français qui disait que le diocèse de Lyon, c'était pas celui de Boston (en référence au film Spotlight)...En fait, ce genre de réflexion traduit bien la peur épiscopale et cléricale d'un scandale français de même ampleur. Parce que si le clergé est toujours en décalage total avec la société, la société est suffisamment éduquée pour ne plus tolérer que des curés pédophiles sévissent, agressent des centaines d'enfants, soient protégés au plan clérical et échappent à la justice pénale.

En parlant de Spotlight j'ai appris qu'en fait, l'enquête avait au départ été menée par deux femmes dont l'une militante féministe et homo et rédactrice du Boston Phoenix, et que tout leur travail journalistique servit de base au Boston Globe et à l'équipe de Spotlight. Mais bien sûr, silence radio dans le film.

http://yagg.com/2016/03/03/la-vraie-histoire-derriere-le-film-spotlight-afterellen/

paroissiens-progressistes 09/03/2016 12:05

Françoise,

C'est très intéressant, et se rapproche de ce que je me dis toujours : "Que ferions nous sans les femmes ?". Pas grand chose.

Merci !