Le théologien suisse Hans Küng appelle à une révision de l'infaillibilité pontificale

Publié le 9 Mars 2016

infolibre.es et periodistadigital.com nous montrent le mercredi 9 mars 2016 que le théologien suisse Hans Küng, qui fêtera la semaine ses 88 ans, a réitéré sa demande au pape François d'examiner l'infaillibilité papale, qui pour la théologie dogmatique catholique est un dogme de la foi et la raison pour laquelle le pape est préservé de faire une erreur dans ses déclarations sur les questions de foi et de morale, comme toute vérité de foi, qui n'est pas ouverte à des discussions de toute nature, comme le montre la dépêche d'Europa Press.

Ce n'est pas la première fois que Hans Küng, considéré comme l'un des théologiens les plus influents du Concile Vatican II et critiqué par les secteurs les plus conservateurs d'être considéré comme l'exemple pratique de la dissidence, a rejeté l'infaillibilité pontificale. En 1970 , il a publié un livre intitulé Infaillible ? Une interpellation et le pape Jean Paul II lui retira sa licence ecclésiastique en 1979.

Dans un article publié par plusieurs journaux dans différents pays, le théologien a de nouveau appelé à l'évêque de Rome à analyser ce dogme de la foi qui, à son avis, "a bloqué tacitement, toutes les réformes du concile qui auraient nécessité un examen sur des positions dogmatiques antérieures". Il souhaite "une révision constructive du dogme de l'infaillibilité" qui rendra possible un véritable renouvellement de l'Église.

Espérons comme lui que dans "notre Église une discussion libre, impartiale et sans préjugé de toutes les questions en suspens et réprimées qui ont à voir avec le dogme de l'infaillibilité" et pour cela il faut éviter "un dogmatisme impitoyable qui tue l'esprit en s'accrochant à la lettre, ce qui empêche une rénovation complète de la vie et de l'enseignement de l'Église et bloque tout progrès sérieux dans le domaine de l'œcuménisme."

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article