Petit tour de l'actualité de l'Église

Publié le 6 Mars 2016

Mgr Bernard Fellay, le supérieur général de la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) vient nous annoncer une bonne nouvelle puisqu'il dément, le samedi 5 mars 2016, dans le quotidien Le Nouvelliste, que les rumeurs d’un rapprochement "imminent" entre la FSSPX et Rome qui avait été annoncé par Mgr Alfonso de Galarreta, un des trois évêques de la FSSPX comme nous le montre cath.ch. "À mon avis, ce n’est pas pour demain. cela peut encore prendre des années", a affirmé Mgr Fellay. La réconciliation de la Fraternité avec l’Église n’est donc pas à l’ordre du jour pour Mgr Fellay qui estime qu’"il y a beaucoup de blessures, et il faut les panser avant de pouvoir discuter sereinement". Le supérieur de la FSSPX se dit cependant "ouvert aux discussions avec Rome mais pas aux concessions".

Le samedi également Radio Vatican nous montre comme chaque année, la présentation de l’Annuaire pontifical et des statistiques de l’Église qui offre un panorama révélateur de la vie de l’Église dans le monde et permet de prendre la mesure de sa présence sur toute la planète. Les deux volumes sont disponibles depuis quelques jours dans les librairies. Cette année, leurs auteurs, autrement dit le Bureau Central des Statistiques de l’Église, évoquent une Église dynamique dans un monde en mutation. L’Afrique apparait comme le continent de l’espérance pour l’Église catholique tandis que le nombre des ministres ordonnés, notamment religieux, enregistre un fléchissement surtout en Europe qui apparaît comme le continent le moins dynamique du monde, du point de vue du catholicisme. Première donnée réconfortante : entre 2005 et 2014 (la période prise en considération par les auteurs de l’étude) le nombre des catholiques baptisés a augmenté à un rythme qui dépasse largement celui de la population mondiale : + 14,1% contre + 10,8%, à l’exception de l’Océanie.

En Europe se dégage une évolution puisque son clergé est âgé et affaibli. Cela va dans un sens structurel puisque la diminution des séminaristes à partir de 2011 touche tous les continents à l’exception de l’Afrique et atteint 17,5% en Europe. Les vocations féminines déclinent sensiblement sur le vieux continent, ainsi qu’en Amérique et en Océanie, alors que 38% des religieuses vivent encore en Europe. Par ailleurs, la vivacité du diaconat permanent qui connaît un essor considérable de l’ordre de 33,5%, surtout en Europe et semble exprimer des choix nouveaux et différents dans l’exercice de la diffusion de la foi.

L’Annuaire pontifical et des statistiques de l’Église montre qu'en Europe, il est grand temps de penser à faire confiance aux fidèles et à penser à la solution des prêtres mariés au vu de l'augmentation des diacres permanents.

Enfin, la conférence des évêques de France comme le montre Europe1.fr a rappelé samedi sa "politique de fermeté" menée contre les actes de pédophilie commis par des prêtres, après les accusations de "non dénonciation de crime" contre des responsables du diocèse de Lyon, dont le cardinal Barbarin. Dans un communiqué, "la Conférence des évêques de France tient d'abord à redire sa profonde compassion et son soutien aux victimes de tels actes". "Elle réaffirme la politique de fermeté menée par les évêques de France depuis plus 15 ans sur ces questions de pédophilie", poursuit le texte, en répétant sa "volonté de coopération complète avec la justice" et en assurant le cardinal Barbarin "de son soutien et de ses prières". Pourtant ici, elle donne l'effet contraire en soutenant le cardinal Barbarin qui été averti que le père Preynat fut mis en examen pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts entre 1986 et 1991 en 2007-2008, et n'a rien fait.

Et pour ne rien arranger, le cardinal australien George Pell, puissant ministre de l'Économie du pape, a exclu de démissionner en dépit du scandale impliquant plusieurs prêtres pédophiles dans son ancien diocèse, dans une interview à la chaîne Sky News comme nous le montre une dépêche de l'AFP. "Non, je ne démissionnerai pas. Cela serait pris comme un aveu de culpabilité" a-t-il déclaré. Les victimes y voient plutôt le contraire puisqu'en restant le cardinal donne une image contraire, celle d'un homme qui veut échapper à la justice. Le Vatican au lieu de sauver la réputation de ses cardinaux devrait redorer son image et donner un signe positif aux victimes des prêtres pédophiles.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 08/03/2016 22:37

Bonsoir Taï,

Les deux groupes ont les mêmes intérêts, les mêmes recrues, les mêmes objectifs. Forcément l'une prendra le pas sur l'autre et je pense que F1 table sur le fait que l'OD l'emportera. Parce qu'elle dispose de plus d'appuis financiers (bancaires et multinationales) y compris au Vatican. La nomination de Pelle, de Franssu le persuade en ce sens. Tout ça c'est une question de pouvoir, de luttes de pouvoir, de posture réactionnaire et fondamentaliste. Rien à voir avec Dieu, juste avec l'avidité, la toute-puissance.
Comment pouvoir inventer l'Eglise du 21ème siècle avec de pareils zozos?
Ca paraît de plus en plus compromis avec ces acteurs.
Je suis sûre que le Vatican considère que la Nouvelle Evangélisation est une réussite dans la mesure où elle lui a rapporté et lui rapporte toujours de l'argent, des vocations (même si artificielles), des héritages, des emprises diverses et variées. Les victimes ne pèsent rien comparativement à ces intérêts.
Tu sais, c'est comme les multinationales du textile après les incendies des usines et les milliers d'ouvriers morts brûlés vifs. Ca les a pas arrêtées pour autant dans leurs pratiques esclavagistes et la mise en danger des ouvriers.
Si tu regardes bien hormis durant la période Vatican 2, et hors période prêtres ouvriers, l'institution a toujours été du côté des plus riches et des politiques les plus détestables. Et ça ne tient en rien du hasard. Et l'institution ne voit pas pourquoi elle changerait puisqu'elle ne doit sa survie temporelle malgré ses crimes, qu'avec cette association faite avec les plus riches et les plus corrompus.

M.W 11/03/2016 20:50

Paroissien-Progressiste

PS : je n'ai pas dit qu'elle déteste l'Eglise mais la papauté nuance et c'est mon travail en tant qu'apprenti-historien de comprendre les gens.

Cordialement

paroissiens-progressistes 11/03/2016 19:04

MW,

Les procès ont obligé l'Eglise aux Etats-Unis à s'intéresser aux abus sexuels des prêtres tant il leur porta un coup financier, il y a aussi les procès touchant les nouveaux mouvements ecclésiaux et les communautés qui ont bien abîmé leurs images. On peut les traîner devant les tribunaux, et croyez moi ça fait du mal à la réputation.

Quant à Françoise elle n'a pas de haine contre l'Eglise en elle-même mais contre l'institution qui a couvert les crimes d'organisations sectaires en son sein, ce qu'elle souhaite c'est que le pape soit du côté des fidèles pas seulement en parole, mais aussi en acte et que l'Eglise fasse enfin la communion qu'elle n'a jamais pratiquée.

Je suis aussi ravi que vous la comprenez.

Merci !

M.W 11/03/2016 08:12

Paroissien-Progressiste

le procès ? mais comment les traîner devant les tribunaux. De plus comme ce procès sera démocratique ils auront des chances d'être acquittés dans ces cas-là que pourrons nous faire ?et surtout comment faire pour que ce procès ne dérape pas en un procès anti-religieux comme la pager Facebook la Fin des religions le voudrait ? Il faut prendre cela en compte.

Quant à Françoise, en assistant à notre échange de la dernière fois vous avez du constater que j'essaye de comprendre son point de vu, je vois bien qu'elle haït la papauté pour des raisons que je comprends tout à fait, la politique conservatrice de Jean-Paul II n'a pas plût à une catholique aussi progressiste qu'elle je comprends. Que voulez-vous, en tant qu'apprenti-historien je pense qu'il est de mon devoir de comprendre les gens, tous les gens, même les intégristes.

Cordialement

paroissiens-progressistes 10/03/2016 13:44

MW,

Les procès bien sûr ? Et attention, on peut comprendre Françoise qui a eu a subir ce versant réactionnaire de l'Eglise. Il ne faut pas rejeter ce qu'elle dit, elle a eu l'expérience de l'OD. Pour elle, le pape François doit faire ses preuves et c'est par les actes qu'on voit l'oeuvre d'un pape.

Merci !

M.W 09/03/2016 21:31

Paroissien-Progressiste

Et comment faire pour reprendre leur argent aux gens d'Eglise et aux associations qu'elle soutien ? Quant à votre défense du pape François, elle est louable mais je vous rappelle que Françoise pense que les cardinaux et les papes sont des totalitaristes et que François est un menteur invétéré alors bonne chance pour la convaincre de changer d'avis.

Cordialement

paroissiens-progressistes 09/03/2016 12:03

Françoise,

Pour changer cela, il n'y a qu'une solution c'est toucher l'Eglise et ces organisations au portefeuille, quand ils auront perdu beaucoup d'argent qu'ils ne pourront plus faire face à leurs dépenses, ils vont connaître la pauvreté évangélique qu'ils demandent aux autres et l'Eglise se repentira d'voir fait confiance à de telles organisme sectaires.

Merci !

Françoise 07/03/2016 12:13

Quand tu vois les rapprochements de l'OD avec la FSSPX depuis quelques années, tu te dis quand même qu'il n'y a pas de fumée sans feu...

paroissiens-progressistes 08/03/2016 18:11

Françoise,

Et cette alliance va leur brûler les doigts, car les amis d'hier sont les ennemis d'aujourd'hui. La FSSPX et l'OD sont dans les mêmes milieux sociaux et ne peuvent que s'apprécier. Malheureusement pour notre Eglise, elle choisit des mouvements riches et autoritaires, plutôt que des hommes proches du peuple. On voit la situation aujourd'hui, la "Nouvelle évangélisation" est un échec et l'Eglise se ridiculise en s'opposant à des lois qui ne la regarde pas.

Merci !