Un prêtre condamné pour agressions sexuelles, promu par Mgr Barbarin

Publié le 16 Mars 2016

LePoint.fr dans son article du mercredi 16 mars 2013 nous montre que selon les informations du Parisien , un prêtre condamné pour agressions sexuelles sur des étudiants a été promu par Mgr Barbarin. Ce prêtre, qui exerce à l'époque à Rodez, dans l'Aveyron, est condamné au printemps 2007 à dix-huit mois d'emprisonnement avec sursis et mise à l'épreuve pendant trois ans pour agressions sexuelles commises sur des étudiants dans un foyer dont il était responsable.

Parmi les faits reprochés, notamment, des "caresses déplacées". Les victimes étant majeures, il ne s'agit donc pas d'actes de pédophilie. Lorsqu'il arrive dans le diocèse de Lyon "en 2008-2009", il est d'abord vicaire avant de devenir curé d'une paroisse. "À l'archevêché de Lyon, souligne Le Parisien, on est au courant du passé judiciaire de l'ecclésiastique condamné à une peine avec sursis." Dans l'entourage du cardinal Barbarin, on ne juge pas la condamnation incompatible avec sa mission pastorale. "Il ne devait pas être en internat, mais le juge d'application des peines n'a émis aucun avis négatif par rapport à un ministère paroissial", confient les proches du cardinal.

De là à bénéficier d'une promotion ? En 2013 – l'année même où le père Preynat est mis en examen pour des soupçons d'agressions sexuelles –, le prêtre est promu doyen par le cardinal Barbarin. Mgr Barbarin connaissait-il le passé judiciaire du prêtre qu'il a décidé de promouvoir ? Ses proches ne souhaitent pas s'exprimer sur la question. Dernièrement, raconte encore Le Parisien, ledit prêtre, aujourd'hui âgé de 55 ans et auteur d'une chronique sur une radio chrétienne, répondait à la question : "Qu'est-ce que le pêché ?"

Ça commence à faire beaucoup, le cardinal Barbarin n'a pas pu être aussi naïf puisque ce prêtre était déjà condamné en 2007 pour agressions sexuelles sur majeurs et son entourage ne voyait pas en quoi cela n'allait pas avec le ministère paroissial, ce qui est difficile à croire. De tels comportements ne cadrent pas avec le rôle d'un prêtre.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 18/03/2016 11:43

J'ai déposé sur Golias et l'Envers du Décor un lien très explicite et quasi inconnu en France sur la congrégation des Serviteurs du Paraclet. Qui dès 1947 s'occupe de traiter des prêtres pédophiles entre autre à Jemez Springs aux US puis un peu partout aux US et en Europe, dont un établissement en France (bien sûr tenu secret).
Cet établissement français issu de la fondation de Jemez Springs doit être connu de l'ensemble de l'épiscopat français.
Les directives données par le fondateur le Père Gérald Fitzgerald à la Congrégation de la Foi à l'époque de P6 ont dû au moins parvenir aux oreilles de B16.
Donc pourquoi le Vatican ni notre épiscopat français n'ont jamais communiqué sur la question?
Pourquoi le silence et le secret?
Pourquoi alors que le père Fitzgerald dit bien qu'il ne faut pas recycler ni déplacer des prêtres pédophiles dès 1952, le Vatican et les épiscopats font fi de ces recommandations?
Faudrait qu'on nous explique, parce que là, j'ai vraiment l'impression qu'on nous a tous et toutes pris pour des imbéciles. Et que l'épiscopat comme le Vatican continuent de le faire.



https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Congregation_of_the_Servants_of_the_Paraclete&prev=search

Il me semble que nous devrions être tous informés nous les catholiques et la société humaine en général sur ces questions et ces démarches catholiques cléricales. Ca me paraît un minimum.

J'aimerais que Barbarin et l'ensemble de l'épiscopat français soient interrogés sur ces démarches et ces établissements du Paraclet. Pourquoi ils n'ont pas tenu compte des avis du Père Fitzgerald? Ca me paraît important qu'ils nous éclairent rapidement sur ce sujet.

Leur réponse pourrait expliquer pourquoi le Vatican comme les différents épiscopats européens, américains et peut-être au-delà ont laissé en fonction partout des prélats pédophiles depuis près de 70 ans. Malgré les établissements et les cures du Paraclet.

Françoise 18/03/2016 23:58

Je sais. J'ai posté l'info à l'association des victimes lyonnaises pour qu'ils aient l'info aussi. Je pense qu'eux pourront demander à Barbarin et exposer publiquement l'info sur le Paraclet et l'établissement français dont le lieu reste inconnu mais qui doit être connu depuis plusieurs décennies par l'ensemble de l'épiscopat français.

Quand tu penses que Fitzgerald avait fait des recommandations dès 52 et que dès 62 avait informé et donné des directives claires au Vatican via le Saint Office (la Congrégation de la Foi), franchement c'est là que tu vois à quel point l'ensemble du clergé catholique au moins pour ses plus hauts représentants est coupable et criminel. Tu imagines le nombre de victimes en moins si les recommandations de Fitzgerald avaient été suivies?
Personnellement quand j'y pense, le silence et les agissements des épiscopats, de B16 et du Vatican me dégoûtent encore plus. Et j'ai mal pour tous ces enfants qui ont été violentés. Je sais tellement ce que c'est les violences sexuelles et tous les traumatismes qui les accompagnent. Comment l'Eglise institutionnelle a-t-elle pu mépriser à ce point les enfants et les trahir, les bafouer alors qu'elle avait entre ses mains, la capacité pleine et entière de pouvoir enrayer et éviter ces crimes?

Oui, heureusement qu'il y a internet et que certains cathos comme toi et moi sommes curieux pour découvrir ces choses et informer nos frères et soeurs sur ces sujets. Parce que c'est pas nos diocèses qui feraient de l'info là-dessus.

Pour l'île, je pense que l'idée de Fitzgerald était une bonne idée. Mais tu vois, ses successeurs n'ont pas donné suite.

J'aimerais vraiment que Barbarin et l'épiscopat français, le Vatican s'expliquent sur tout ça. Parce que là, nous avons vraiment besoin de comprendre...

paroissiens-progressistes 18/03/2016 13:28

Françoise,

Fitzgerald avait l'intention d'acheter une île où les prêtres attirés par les enfants pouvaient être séparés d'eux, et a même fait un paiement de 5000 $ sur une île des Caraïbes à cette fin. Il disait même qu'une île est trop bonne pour ces vipères. En 1960, il a envoyé deux prêtres des Servants du Paraclet dans l'île de Tortola pour enquêter sur l'emplacement, mais son rêve d'un monastère de l'île dédiée à ces prêtres a pris fin lorsque le nouvel archevêque de Santa Fe l'a annulé. Il n'a jamais cru que ces prêtres pouvaient changer.

Merci !

Françoise 16/03/2016 22:22

Le souci, Taï, c'est que d'autres diocèses se sont comportés comme Barbarin avec des prêtres ayant fait de la prison. Dominique Spina condamné à Pau pour pédophilie est recasé avec plusieurs paroisses du côté de Bouloc en Haute Garonne. Idem pour Gaston Borges recasé à Auch. On voit que c'est une politique qui n'est pas exclusive au diocèse de Lyon mais une politique générale de reclassement de prélats criminels. L'institution joue sur l'ignorance d'une bonne partie des croyants de ces affaires pour recaser les prélats ayant eu maille à partir avec la justice pénale. Comme les langues se délient au fil des jours, Barbarin risque de n'être pas seul bien longtemps sur la question de la responsabilité diocésaine et épiscopale dans les affaires de dissimulation et de déplacement de prélats pédophiles ou simplement agresseurs sexuels.

Françoise 19/03/2016 00:18

Oui Taï, mais encore faut-il que nos médias relaient ces infos.
En dehors de Golias, peut-être Mediapart, Fakir et le Canard Enchaîné, qui a suffisamment de courage pour publier ces infos?
Je suis toujours choquée de voir que ni la Vie, ni Témoignage Chrétien n'osent publier des choses comme ça. Leurs infos restent super policées, super consensuelles. Plus rien à voir avec les contenus d'il y a quelques décennies.
Ca me navre...

paroissiens-progressistes 18/03/2016 18:42

Françoise,

Je ne suis pas naïf, je sais que les diocèses en France n'ont pas joué leur rôle contre la pédophilie et ont cherché à cacher les prêtres pédophiles. Maintenant nous sommes dans une société mieux informé, où heureusement les secrets tortueux finissent par tomber.

Merci !