J'ai vu tant de douleurs! » nous dit le pape François et l'évêque d'Orléans révèle une affaire de prêtre pédophile dans le Loiret

Publié le 18 Avril 2016

Radio Vatican nous montre que le pape est revenu dimanche 17 avril 2016 sur sa visite à Lesbos la veille. A l'issue de la prière du regina Coeli récité de la fenêtre du palais apostolique, le pape François a souhaité remercier tous ceux qui l'avaient accompagné par la prière durant ce voyage émouvant. «J'ai apporté la solidarité de l'Eglise aux réfugiés et au peuple grec, a t-il rappelé, avec moi se trouvaient le patriarche œcuménique Bartholomée et l'archevêque Hieronimus d'Athènes, marquant l'unité dans la charité de tous les disciples du Seigneur».

Le pape a expliqué avoir salué près de 300 réfugiés, un par un, provenant de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Syrie, de l'Afrique, de tant de pays. «Nombre d'entre eux étaient des enfants, a dit le pape François, dont certains ont assisté à la mort de leurs parents et de leurs compagnons de voyage, certains morts noyés en mer. J'ai vu tant de douleur!» s'est exclamé encore le Pape d'une voix grave, racontant une scène qui l'a bouleversé : sa rencontre dans le camp de Moria d'un jeune homme musulman et de ses deux fils. Lui était marié à une chrétienne. «Ils s'aimaient et se respectaient mutuellement. Mais hélas cette jeune femme a été égorgée par des terroristes, parce qu'elle n'a pas voulu renier le Christ et abandonner sa foi. C'est une martyre! Et cet homme pleurait tant».

Le pape a aussi fait part de sa proximité envers toutes les victimes des séismes qui ont secoué ces dernières heures l'Équateur et le Japon, ainsi que les travailleurs qui peinent à vivre dignement, en particulier ceux des Call Center en Italie.

A-t-il montré la voie à nos dirigeants politiques ? Martin Schulz, président du Parlement européen, s’est exprimé ce lundi matin sur France Inter au sujet d’une «crise faite maison» quant à l’accueil des migrants au sein de l’Union européenne comme le montre Libération.fr. L’élu allemand dénonce le refus de vingt-deux pays membres d’accueillir des réfugiés, en particulier ceux de confession musulmane. Une décision influencée selon lui par un «nationalisme protecteur contre les réfugiés» de la part de ces États. Martin Schulz appelle donc à la participation de tous les pays membres afin de remédier à cette situation : «Faites participer tout le monde et nous n’aurons pas de problème».

Les affaires de pédophilies continuent à s’amonceler dans l’Église en France. Libération.fr nous montre que L'évêque d'Orléans, Mgr Jacques Blaquart, a retiré ses derniers ministères à un prêtre de la ville, mis en examen en 2012 pour des faits de nature pédophile après un signalement de l'Église, a-t-il révélé lors d'une conférence de presse. Les faits remonteraient à 1993 et se seraient produits à l'occasion d'un camp du Mouvement eucharistique des jeunes (MEJ) où officiait ce prêtre en tant qu'aumônier, dans le sud-ouest de la France.

L'évêque a agi après avoir été contacté par une victime en 2011. «J'ai aussitôt saisi le procureur. L'enquête est en cours et aurait mis en évidence huit ou neuf cas d'attouchements sur mineurs, sur des victimes âgées d'une douzaine d'années», a ajouté Mgr Blaquart. Le procès de ce prêtre, aussi aumônier auprès des Scouts d'Europe, pourrait avoir lieu l'an prochain. Selon l'évêque, il a reconnu les faits. Les prédécesseurs de Mgr Blaquart avaient eu connaissance de ses agissements et avaient pris «des mesures conservatoires» contre le prêtre, aujourd'hui âgé de 65 ans, pour éviter qu'il soit seul en contact avec des jeunes, mais ils n'avaient pas porté plainte.

La parole se libère et les évêques montrent un peu plus de courage que leurs prédécesseurs, espérons que cette tolérance zéro soit réellement appliquées dans les faits pour que les victimes puissent enfin avoir la justice qu’elles auraient du avoir.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article