Les citoyens veulent autre chose

Publié le 12 Avril 2016

SudOuest.fr, Libération.fr et LePoint.fr nous montrent qu’à un an de l'élection présidentielle, le besoin de changement n'a jamais été aussi fort chez les Français. L'apparition du mouvement Nuit debout et la volonté, annoncée lundi par plusieurs autres collectifs et mouvements, de lancer une "primaire des Français" ne sont que deux facettes du mécontentement grandissant d'une large part de la population. Aux yeux des déçus de la politique française, plusieurs raisons expliquent ce malaise : des élus coupés des réalités, un système démocratique verrouillé, des citoyens écartés de la prise de décision... Selon Vincent Tiberj, sociologue, politologue à Science Po Bordeaux, spécialiste des questions électorales, le système français est à bout de souffle et nécessite une vaste "remise en question".

cette semaine s'est lancé le mouvement «La Primaire des Français», qui veut lancer une alternative aux partis traditionnels «pour désigner celle ou celui qui les représentera à la présidentielle de 2017». Le mouvement sera officiellement lancé s'il recueille 500 000 signatures de soutien. À l'origine de cet appel, six organisations, dont certains ont tout des partis traditionnels et d'autres se définissent comme «mouvements citoyens» –comme Nous Citoyens et son spin-off Génération Citoyens – et d'autres comme «do tank» – comme l'ancien parti Cap 21 ou le truc d'Alexandre Jardin, «Bleu Blanc Zèbre».

Selon Claude Posternak, l'un des instigateurs de cette primaire citoyenne, interrogé lundi par France 3, "on est dans une situation où jamais l'exécutif n'a été aussi faible en France. La cote de sympathie du président est de 15%, donc vous avez 85% de mécontents dans le pays. (...) 91% des Français n'ont pas confiance dans les hommes et femmes politiques. Il y a une défiance totale (...) donc il faut une réponse autre car sinon, le pays risque d'être fracturé".

Le mouvement Nuit Debout poursuit son chemin et sait comment faire parler de lui. Après Twitter et Facebook, le mouvement Nuit Debout investit YouTube et a publié dans la nuit sa première vidéo qui reprend les codes des spots de campagne politique. Concise (un peu moins de deux minutes), rythmée par une musique entraînante et concentrée sur le positif (pas d'images d'affrontements avec les forces de l'ordre), la vidéo enchaîne les interventions de manifestants aux profils divers, du lycéen aux seniors en passant par Frédéric Lordon, en guest star. Le message est clair : «venez nombreux, les places sont à nous». On notera que si la vidéo culmine pour l'heure à 216 vues sur YouTube, elle cartonne sur Facebook avec plus de 785 000 vues en moins d'un jour.

Nuit Debout fait aujourd’hui un #43mars sous un jour ensoleillé, où les rencontres, les débats et les constructions reprennent. Hier, les CRS inquiets après les débordements de samedi ont bloqué la sono, puis quand les gens ont créé des corridors pour remonter la nourriture sur la place dans le calme, ils ont renversé une marmité de soupe, donnant naissance au Marmite Gate. L’AG malgré cela a pu commencer dans une ambiance de fête. Aujourd’hui, c’est moins tendu et les personnes qui installent le matériel parlent avec les CRS.

Les citoyens ont montré leur envie de changement à travers «La Primaire des Français» et Nuit Debout qui leur permet d’avoir un rôle plus démocratique que dans le système actuel. Mais cela semble déjoué par le Parlement qui a adopté, mardi 5 avril, la réforme des parrainages et du temps de parole en vue de l'élection présidentielle de 2017. La période d'égalité stricte du temps de parole pendant la campagne électorale passe de cinq semaines aux deux semaines précédant le scrutin. Auparavant, seul un principe "d'équité" calculé en fonction de la représentativité des candidats et de leur implication dans la campagne s'applique aux médias. Cet assouplissement de la loi risque donc de priver les candidats les moins médiatiques de la tribune exceptionnelle que leur fournit l'élection présidentielle. Seule l’opposition citoyenne peut mettre à mal le futur ennui médiatique que nous vivrons entre le PS représenté par un gouvernement qui n’est plus de gauche, l’UMP qui court l’échalote au FN, le troisième larron xénophobe et d’extrême droite.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Pierre Schwarz 14/04/2016 13:33

La seule primaire citoyenne c'est laprimaire.org . Ce que fait Madame Lepage et ses amis manquent cruellement de transparence (ils ne parlent pas vraiment de la suite) et tentent de mobiliser sur une initiative 100% citoyenne qui existe déjà au travers de laprimaire.org qui est un outils et non pas un moyen déguisé de promouvoir tel ou tel parti. Il y a déjà près de 60 candidats issus de la société civil dont moi même. Chaque inscrit peut soutenir jusqu'à 5 candidats et chaque candidat (dont moi) a besoin de 500 soutiens. Il y a déjà un qualifié, Maxime Verner. J'en profite pour vous inviter à me soutenir, mon programme est simple : on choisit chaque ministre dans des élections ministérielles (fini le copinage), on change le mode de scrutin pour un vote multinominal préférence/approbation pour dire au revoir au faux "Vote Utile" et pouvoir avoir une lecture claire des choix citoyens. Enfin on met en place plusieurs réflexions pour établir plusieurs propositions de 6ème République. Parce qu'une 5ème république datant d'avant Internet, c'est dépassé. Vous voyez, le programme est simple (grâce aux élections ministérielles) et en plus je ne suis pas vraiment candidat, il faut choisir la personne qui nous rassemble le plus ! Aidez moi à changer les choses ! Aidez moi à vous permettre de vous exprimer !