Nuit debout : des mouvements se préparent dans toute la France pour le "40 mars"

Publié le 8 Avril 2016

Nuit debout : des mouvements se préparent dans toute la France pour le "40 mars"

francetvinfo.fr nous montre ce vendredi 8 avril 2016 que né place de la République le 31 mars 2016, le mouvement Nuit debout s'étend à toute la France. De nouvelles mobilisations se préparent pour le samedi "40 mars".

Le rassemblement Nuit debout ne faiblit pas. Depuis la manifestation contre la loi travail du 31 mars dernier, des centaines de personnes se rassemblent tous les soirs sur la place de la République (Paris) mais pas seulement. Mardi 5 avril, des Nuits debout ont eu lieu plus ou moins spontanément à Nantes (Loire-Atlantique), Rennes (Ille-et-Villaine) ou encore Toulouse (Haute-Garonne) où 500 personnes se sont retrouvées sur la place du Capitole. Et ils ne comptent pas s'arrêter là.

Les organisateurs improvisés se préparent à continuer le mouvement samedi "40 mars" (soit le 9 avril), selon le calendrier du mois de mars éternel établi par la contestation. Pour eux, le temps s'est arrêté le premier jour de manifestation. Au programme des rassemblements à Avignon (Vaucluse), à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ou encore au Havre (Seine-Maritime) : débat d'idées, animations, restauration, musique et surtout occupation des lieux le plus tard possible. "On ne veut pas se mettre à dos les forces de l'ordre donc on ne fait pas dans la provocation. Mardi dernier, on est partis quand la police nous l'a demandé, vers 22h30", rappelle Scott Marlin, l'un des organisateurs de la Nuit debout de Clermont-Ferrand.

Ce collectif informel qui a poussé dans près de 40 villes françaises se définit sur convergence-des-luttes.org comme un rassemblement "d’intermittents, de syndicalistes et de citoyens engagés, déterminés à [s’]unir pour faire entendre [le] ras le bol de la politique gouvernementale". Leurs revendications, répétées lors des nombreuses assemblées générales, sont très larges et vont du "salaire à vie" à "la démocratie par tirage au sort".

Un mouvement citoyen qui rappelle celui des Indignés né à Madrid (Espagne) en 2011. Nuit debout a d'ailleurs reçu le soutien d'un député européen de Podemos, le mouvement d'étudiants et de citoyens espagnols qui s'est imposé comme la troisième force du pays. D'ailleurs la carte établie par les initiateurs du mouvement mentionne quatre rassemblements Nuit debout en Espagne.

Nuit debout nous montre un phénomène nouveau : un mouvement sans chef et bien organisé, qui a les idées pour aller sur la durée. C’est un espace de prise de parole libre qui ne refuse pas le débat, et aussi un espace de travail concret et réel, où il y aura même une bibliothèque provisoire. Le mouvement se répand et touche maintenant l’Europe, ce qui montre que les citoyens veulent jouer un rôle dans la démocratie et être des acteurs d’un changement politique où ils seront enfin écoutés.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

gaetan ribault 09/04/2016 09:56

Ils ont réinventé la carte de temps de Marcel Aymé . Gare au marché noir !!!

paroissiens-progressistes 09/04/2016 13:32

gaëtan,

C'est une belle critique des inégalités sociales et dont la nouvelle le montre à travers cette carte, et j'espère surtout qu'on y mettra fin. Pour le marché noir, j'ai des sérieux doutes.

Merci !