Nuit debout : un mouvement organisé qui désire juste qu’on l’écoute au lieu de se montrer suffisant envers lui

Publié le 11 Avril 2016

Les articles de journaux sur le net montrent une certaine suffisance envers ce mouvement qu’ils ne comprennent pas, regardons pour cela les titres de certains pour hier : «Nuit Debout», rêve debout pour la-Croix.com, Emmanuel Macron, "Nuit Debout"... même combat ! de L’OBS, ou Nuit Debout : les limites d'un mouvement sympathique dans Slate.fr. Pourquoi autant de facilité à dénigrer un mouvement naissant qu’on a pas vu venir. C’est simple, ce mouvement surprend et on veut croire qu’il ne va pas durer.

Non, ce mouvement n’a pas l’apparence de jeunes premiers comme Emmanuel Macron, qui attire plus la droite que la gauche avec son mouvement «En marche» et qu’on a comparé avec Nuit debout, alors que l’«uberisation» de la société n’est pas son rêve. La droite compare le mouvement aux «Veilleurs» et à «La Manif pour tous» ce qui est insultant pour désigner ce mouvement qui veut changer le monde, il n’est pas là pour enlever ou s’opposer à l’arrivée de nouveaux droits. Le mouvement attire ceux qu’on appelle les laissés pour compte de la République, ce qui n’est pas le cas d’En Marche, de La Manif pour tous et des Veilleurs.

Ce mouvement est avant tout constitué de travailleurs précaires, de chômeurs, et de mal logés. Ce que veut Nuit debout c'est mettre fin au déni de «démocratie» et créer un «projet politique ambitieux, progressiste et émancipateur». Quelques idées phares se dégagent comme le salaire à vie, le plein emploi, la destruction globale de l'économie capitaliste, le meilleur accès à l'agriculture biologique en faisant contribuer les AMAP et les producteurs locaux, la meilleure reconnaissance de la communauté LGBT, la démocratie par tirage au sort (je ne suis pas convaincu par cette méthode quand on voit Athènes à l’époque de Périclès), la régularisation de tous les sans papiers (difficile à faire sans un soutien politique), la baisse des hauts revenus, le meilleur engagement de l'État dans les écoles de banlieue, particulièrement celles de Seine-Saint-Denis et l’inscription de la langue des signes comme langue officielle. Le mouvement est citoyen et pacifique, il s’oppose aux violences policières mais n’est pas contre la police. Et condamnent tous ceux qui veulent l’utiliser contre elle.

Contrairement à ce qui est dit le mouvement est bien organisé et il a même un collectif de pilotage où l’on trouve Johanna Silva du journal Fakir, Loïc Canitrot intermittent de la compagnie Jolie Môme, Leila Chaibi du Collectif Jeudi noir et adhérente du Parti de gauche (PG), une syndicaliste d’Air France également au PG, un membre de l'association Les Engraineurs, ou encore un étudiant à Sciences Po, l’économiste atterré Thomas Coutrot et Nicolas Galepides de Sud-PTT. Droit au logement, Attac et l'union syndicale Solidaires se joignent ensuite au mouvement. Le mouvement est à gauche et a même évité sa récupération par le groupuscule d’extrême-droite Égalité et réconciliation le 1er avril. Mais le problème est que les antifas, le NPA et le PG essayent de noyauter le mouvement avec peu de résultats.

Le mouvement a pour lui de ne pas avoir de chefs, d’être hors partis, et hors syndicats, ce qui éveille la curiosité, et il a l’intelligence d’occuper des places publiques ce qui le rend visible, où les citoyens discutent de ce qu’ils doivent faire. Les places deviennent de véritables lieux de vie puisqu’on y trouve un accueil, une infirmerie, une cantine, un service de nettoyage, même une bibliothèque. L’ambiance de kermesse y apporte beaucoup. Le public est majoritairement jeune, et il est intéressant de voir aussi des travailleurs et des retraités les rejoindre.

Mais Nuit debout peut aller plus loin, et même s’il ne devient pas un parti politique, il peut apporter un renouveau de la démocratie qui a été confisquée par les élites politiques et économiques. Le mouvement s’étend maintenant en Europe, qui face à l’austérité qui lui est imposé d’en haut veut autre chose que la précarité et le chômage.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 14/04/2016 11:07

Peu de nobles sont Pro-Choix, pour le mariage gay, pour la contraception, MW. Pour une grande partie du monde nobiliaire, vous êtes donc marginal et subversif. Ce qui sous ma plume est un compliment.

M.W 16/04/2016 11:42

Françoise,

Pourquoi m'avez vous posé cette question sur l'UCLF ? vous pensiez que j'étais légitimiste ?

Cordialement

M.W 14/04/2016 23:02

Françoise,

Non, absolument pas, je ne suis pas encarté, je n'appartient à aucun mouvement politique. Pourquoi ?

Cordialement

Françoise 14/04/2016 21:23

Vous êtes à l'UCLF?

M.W 14/04/2016 15:33

Françoise

Je comprends et je vous remercie du compliment, seul bémol dans votre rhétorique : je ne suis pas un noble, désolé, ce n'est pas parce que l'on est monarchiste que l'on est forcément un noble, le roi est pour tous le monde pas que pour les ducs ou pour les barons.

Au fait pour votre question sur Egalité et Réconciliation, en fait je ne cite je ne fais que dire les bêtises que Meyssan a écrit d'ailleurs je vous remets encore une fois ce que j'ai dis et je vous demande de bien regarder, vous verrez mon ton sarcastique. Paroissien-Progressiste, je vous prends à témoin : pouvez-vous certifiez que je ne suis pas d'extrême-droite et que je me moque des théories complotistes de Meyssan sur le mouvement Nuit Debout ?

Voici ce que j'ai dis :J'ai été voir le site d'Egalité et Réconciliation, Thierry Meyssan a publié un article pour se moquer de Nuit Debout (une vengeance on va dire). Rien d'intéressant, il dit que c'est un mouvement qui s'inspire des Frères musulmans et qui est manipulé par Washington et qu'il est composé de nantis. Sacré Meyssan, il n'en rate pas une. »

PS : mon pesudo n'est pas MW mais M.W, il y a un . entre le M et le W, cela fait Monsieur W en fait

Cordialement

Françoise 13/04/2016 13:30

Wouaouh...donc MW vous faites partie des super subversifs parmi vos pairs.
Mais alors qu'allez-vous faire à citer Egalité et Réconciliation sachant que ces affreux n'ont rien à voir avec vous? j'ai du mal à saisir.
Ce n'est pas moi qui cite Egalité et Réconciliation, c'est vous.
Pour info, je ne suis pas communiste, je ne suis encartée dans aucun parti politique.
J'ai une sensibilité politique de gauche et proche du PG mais c'est tout.
Par contre, je fais de la veille informatique sur l'extrême droite depuis très longtemps, pour comprendre quel est son coeur de cible, ses alliés à la fois naturels et objectifs, et c'est ainsi aussi que j'ai compris les alliances de l'OD, de l'Eglise catholique romaine avec différents groupes d'extrême droite lors de l'assassinat de mon paternel. J'ai également des infos par les familles nobles, ouvertes que je connais sur les affiliations de la plupart des familles nobles françaises au niveau politique et religieux. J'ai même pu par ce biais éviter à certaines familles nobles et bourgeoises les escroqueries du groupe sectaire Tradition, Famille et Propriété, lié en partie à l'association Culture et Avenir, en lien plus ou moins avéré avec l'OD et qui démarchaient par le biais de pétitions contre l'homosexualité, l'immigration, etc, les abonnés catholiques riches à différentes revues catholiques (ah la vente des fichiers d'abonnés...).
Etre au centre ou de droite il y a 25 ans, c'était pas la même chose qu'aujourd'hui.
Parce que la droite actuelle fait de la surenchère en direction du FN, le centre et j'ai mon maire actuel qui prétend incarner ce mouvement, idem. J'en cause parce qu'actuellement, justement à cause des actions de gauche et des associations de lutte pour l'environnement mais aussi les droits humains fondamentaux, le dit maire tente de fermer deux MJCs. Bossant dans l'une de ces MJC justement parce que très ancrée à gauche dans l'action éducative et les projets d'animation, je suis aux premières loges pour constater les manoeuvres du maire et ses affidés. Comme je connais sa proximité avec le Renouveau Charismatique et sa défenses des Béatitudes même après les crimes de Pierre-Etienne Albert et la mise en lumière des crimes de Ephraïm, Madre et consorts.

Chez les socialos qui il y a 25 ans, diffusaient un petit bouquin de mise en garde sur l'extrême droite, ne reste plus qu'un noyau militant vraiment à gauche et émanant de la Fondation Copernic, ce qui ne fait pas lourd en terme de militants réellement à gauche au sein du parti socialiste.
Et c'est pas l'actuel ministre de l'intérieur ni les orientations politiques gouvernementales actuelles qui vont dans le sens de l'aliénation des peuples, qui va donner une caution à gauche au parti socialiste au pouvoir. Là, c'est plutôt le chemin inverse qui est pris.

Quand je vois depuis l'ère Sarkozy, le muselage progressif de toute presse de gauche réelle et de média indépendant, alors que parallèlement les médias comme les politiques font la dédiabolisation de l'extrême droite, je ne peux qu'être plus que réservée vis à vis de la droite, du centre et de la gauche socialiste.

Y a comme qui dirait des précédents et trop de magouilles, de scandales pour me donner confiance. Il y a une tentation facho qui traverse depuis une quinzaine d'années la classe politique française. L'avènement des anciens du groupe Occident dans les hautes sphères de l'Etat, les magouilles avec le Gud, l'UNI, les dédiabolisations du FN par différents partis, montrent bien une lepénisation des esprits. Qu'on retrouve plus facilement au sein des classes catho bourgeoises et nobiliaires ces dernières années, comme on le retrouve chez différents évêques de France et curés. Maintenant, faut s'armer de courage pour trouver une messe où des réflexions fachos, xénophobes, homophobes, sexistes ne sont pas tenues. Certains médias parlent de cathos identitaires décomplexés et de la droite décomplexée...Ben moi je dis que c'est surtout du fascisme décomplexé à la sauce extrême droite.
Qui n'existait pas avant l'ère Sarkozy, même si on va dire que le mouvement avait été déjà engagé sous Chirac. Mais les limites républicaines restaient là. Si vraiment la droite était restée républicaine, aujourd'hui vous n'auriez pas autant de groupuscules de droite qui dénoncent justement le fascisme grandissant au sein tant du centre que de la droite. Groupuscules de droite qui n'hésitent plus à s'allier avec des groupes néo-communistes tentant de réactualiser le CNR. C'est dire la gravité de l'affaire, qui ne peut que réjouir le FN puisque cela renforce les idéologies nauséabondes de ce parti et ses représentants.

Donc loin de la haine de l'autre, je constate surtout un mouvement de ralliement progressif aux idéologies d'extrême droite, tant par les partis de droite traditionnelle que du centre.
Et ça se traduit politiquement par des mesures que préconise le FN.

Remballez votre projection de fanatisme pour le communisme à mon encontre.
Ca ne s'applique pas à moi.
Je n'ai pas dit non plus que vous étiez membre d'Egalité et Réconciliation, mais que vous alliez renifler de leur côté, ce qui n'est pas la même chose du tout.

Dire que la première guerre mondiale a permis le meurtre de masse d'une bonne partie de la classe paysanne européenne, pour le profit des industriels. Puis que la seconde guerre mondiale a permis le massacre massif des ouvriers qui tentaient de se révolter et d'instaurer des contrepouvoirs à la dictatures de mêmes industries, c'est une réalité.
Aujourd'hui on vit la troisième phase avec pour achever les paysans, la vente forcée de pesticides poisons et de conditions drastiques pour les tuer (la plupart tombent malade ou se suicident, étranglés par les dettes) et pour mettre l'ensemble de la classe ouvrière au niveau de salaire des pays les plus pauvres. D'où la destruction de la sécurité sociale, de l'école publique, des hôpitaux publics pour faire de tout ça un marché financier rentable et accessible seulement aux plus riches.


Hier soir je visionnais au cinéma Merci Patron de François Ruffin, et Kenzo (du groupe LVMH) expliquait que l'objectif était d'aller chercher toujours une main d'oeuvre moins chère; prochaine destination envisagée pour la production des costumes et vêtements de luxe: la Grèce. Et avant il y avait la France, la Pologne, la Bulgarie. Si ça s'appelle pas de l'opportunisme...

On retourne à des pratiques d'esclavagisme dignes du 19ème et des débuts de l'industrialisation.
Et on est dans ce cadre-là en plein fascisme. Pour le coup, digne de l'affreux Staline.

Pour votre question, j'ai jamais considéré que les pays communistes (enfin plutôt à gouvernances stalinistes) étaient des réussites.
Mais j'ai comme l'impression que depuis quelques années, les régimes d'Amérique du Sud ancrés à gauche dont tout le premier celui de Rafaël Correa, peut-être aussi celui d'Evo Morales, sont peut-être en train de changer la donne et de trouver des solutions politiques et économiques bien plus efficaces et bénéfiques pour tous. Hélas le Brésil est en train de s'effondrer, l'Argentine repart dans ses anciennes turpitudes, le Vénézuela, c'est plutôt la désolation. Cuba, n'en parlons même pas.
Par contre, dans cette partie du monde, il y a une vraie pratique de résistance à un fascisme tant religieux que politique. Et ça donne des démarches intéressantes, des mouvements intéressants comme la Théologie de la Libération, le Mouvement des Sans Terres,etc.
Un espoir pour nous européens, beaucoup plus frileux et peut-être encore un peu trop naïfs quant à une réforme du capitalisme et des patronats.

Merci pour les infos sur les monarchies que vous citez en exemple. Je suis toujours preneuse d'infos complémentaires.Je pourrai ainsi aller voir de quoi il retourne.

Bonne Journée!

M.W 13/04/2016 17:19

Subversif, moi ? et en quoi suis-je subversif je vous pris ?

M.W 13/04/2016 09:27

Marabout Salami encore de retour !

J'avoue que je suis impressionné par sa persévérance et par son audace mais bon il n'a pas autre chose à faire sérieusement ? Paroissien-Progressiste, vous ne vous en plaigne pas (regardez le message de lefervre, vous comprendrez cet humour).

Cordialement

Françoise 13/04/2016 01:05

Hello MW

Ben alors, auriez-vous peur de me parler directement?
C'est marrant comme vous aimez agiter le chiffon du stalinisme que je n'ai jamais cautionné.
Encore moins avec de la famille juive russe de St Pétersbourg, partie au-début de la révolution d'octobre, pourtant bundiste et convaincue qu'il fallait un changement communiste à la société russe...Mais c'est vrai que pour la droite et l'extrême droite, le communisme se réduit au stalinisme, c'est bien connu. Pour moi le communisme, c'est un truc aux antipodes du stalinisme, car ce dernier n'était que le faux nez d'un totalitarisme aussi noir que celui de l'extrême droite.
Le communisme c'est Marx et son pote Engels, sa femme Jenny et leurs difficultés pour survivre. C'est la Commune de Paris, c'est le combat des syndicalistes dans les usines contre le travail des enfants, pour des salaires dignes, c'est le Front Populaire, les congés pays, la Sécurité Sociale d'Ambroise Croizat, le combat jusqu'à mourir des résistants, des juifs bundistes contre le régime de Pétain et le régime nazi. Se sont aussi les règles de construction immobilière du Bauhaus, la grande école d'architecture, des règles qui servent encore aujourd'hui et sur lesquelles se basent tous les architectes contemporains. C'est aussi une certaine révolte, un mouvement d'émancipation humaine sans idée d'écraser les autres mais au contraire de partager. C'est ça pour moi le communisme.
Vous dites ne pas être d'extrême droite mais aller renifler Egalité et Réconciliation avec Meyssan, Soral, Dieudo et toute la clique genre Guillaume de Prémarre, franchement, moi j'appelle ça l'extrême droite.
Et concernant les monarchies constitutionnelles, ben j'en vois pas qui n'ont pas trempé soit dans les mafias, soit dans l'extrême droite, soit dans les deux avec en cadeau Bonux, l'Eglis catho et pas dans ses représentants progressistes mais dans ses représentants les plus conservateurs, avec tout ce que ça suppose comme situations contestables. Sur ce coup-là, l'Espagne, l'Italie, la Belgique sont supers champions. Et les affaires sont toujours en cours...
J'ai beau apprécier la descendance du Maréchal Davoust, les de Beaumont et de Tourtier que je connais depuis l'enfance, en dehors de ces gens de bien, franchement, la plupart des personnes à particule que je peux rencontrer sont quasi tous enferrés au Salon Beige, à l'OD, à Ichtus, à la FSSPX et à l'extrême droite politique: entre de Villiers, Boutin, Saint-Aignan, de Prémarre, Gaymard et consorts, Soral, voilà leurs stars...
Mais peut-être connaissez-vous des familles à particule très ancrées à gauche, militantes d'ATD Quart Monde, adeptes de la Théologie de la Libération, communistes. Personnellement, j'ai encore pas rencontré de nobles avec ces idées-là, même chez les plus ouverts et sympathiques que je connais. Le grand maximum est atteint chez certains avec des adhésions et soutiens aux Poissons Roses, aux Economistes atterrés et quelques soutiens au Planning Familial, ce qui est déjà super subversif par rapport au plus grand nombre.

M.W 13/04/2016 10:07

Françoise

Après avoir entendu vos bêtises sur la Grande Guerre je me suis dit que je n'allais plus écouter vos provocations mais là je ne peux pas cautionner.

JE NE SUIS PAS D EXTREME-DROITE, il est rigolo de voir que vous vous agitez le chiffon de l'extrême-droite dès que quelqu'un oh horreur ne pense pas comme vous, dès que l'on ose vous aborder avec une pensée différente tout de suite soit on est un intégriste soit on est un fasciste. STOP, on peut très bien être en désaccord avec vous sans être mussolinien pour autant. Mais bon il est vrai qu'une minorité de communistes pensent que si l'on est pas d'accord avec eux c'est parce que l'on est fasciste, fort heureusement la majorité des communistes ont bien comprit qu'être en désaccord avec eux ne signifie pas forcément être fasciste, prenez exemple sur eux.

Vous dîtes que je suis d'Egalité et de réconciliation ? Permettez-moi de citer mes propos :

"


J'ai été voir le site d'Egalité et Réconciliation, Thierry Meyssan a publié un article pour se moquer de Nuit Debout (une vengeance on va dire). Rien d'intéressant, il dit que c'est un mouvement qui s'inspire des Frères musulmans et qui est manipulé par Washington et qu'il est composé de nantis. Sacré Meyssan, il n'en rate pas une. »

Une vengeance, rien d'intéressant, il en rate pas une. Qu'est-ce que c'est que cela les pitits enfants ? Une moquerie ! Je satire Egalité et Réconciliation ! Vous être trop aveuglé par votre haine et par votre méprit de ceux qui pensent différemment pour ne pas avoir comprit que je tourne Meyssan en dérision ? Sachez d'ailleurs que Meyssan est un complotiste et que je ne supporte pas les théories complotistes, vous l'avez vu non ?

NON, je ne réduis pas le communisme au stalinisme, sans doute votre mépris de l'Autre vous aveuglé, je me recite encore une fois « (notez que je dis bien stalinien car je suis bien conscient que le stalinisme n'est pas l'incarnation du communisme)' ». Stalinisme pas incarnation du communisme. Point barre. Je sait bien que le communisme ne se réduit pas au stalinisme et j'avoue que je suis en accord avec certaines thèses du marxisme (notamment le partage équitable des richesses ou encore l'abolition de la propriété privé des moyens de productions, mon meilleur ami est un communiste et il pourrait vous certifier que je suis d'accord avec certaines idées du marxisme). Donc non, contrairement à vous qui réduisez au fascisme ceux qui pensent différemment, moi j'ai bien compris que les communistes n'étaient pas tous des staliniens.

Vous dîtes que les monarchies constitutionnelles sont toutes corrompus et que la monarchie c'est pas bien à cause de cela ? Et bien vous-même, citez moi au moins trois Etats communistes qui n'ont pas sombré dans la dictature, seulement trois. Est-ce que cela veut dire que le communisme est mauvais ? NON cela veut dire que ce régime à connu des dérives mais qui peuvent être corrigés afin de devenir un système performant et favorable à la démocratie et c'est pareil avec la monarchie. Cela dit je me méfie de vos déclaration : j'ai bien vu que vous êtes totalement orientée et que vous n'avez que méprit pour les intellectuels qui ont des thèses différentes des vôtres.

Pour les nobles, vos déclarations ne font que confirmer mes dires, vous dîtes « connaissez-vous des familles à particule très ancrées à gauche ? » cela montre bien que vous n'avez que méprit et rejet et haine pour ceux qui ô horreur ne partage pas vos opinions politiques. Donc non je ne connais pas de nobles proches de l'extrême-gauche, ce qui à vos yeux semble être le pire des vices, en revanche je connais des mouvements monarchistes ancrées à gauche (la NAR en France, le Parti carliste de gauche en Espagne, le Parti populaire monarchique portugais, le théodorism dans l'Empire d'Austenasia etc …) . Bon après il est vrai que beaucoup de monarchistes sont centristes ou de droites mais ils ne sont pas tous d'extrême-droite je suis désolé de briser votre haine de l'Autre, de plus j'ai reconnu que les monarchies et les monarchistes pouvaient faire des erreurs.

En réalité votre problème c'est que vous êtes une fanatique, une fanatique du communisme et ce n'est pas mieux que d'être fanatique catholique, désolé de vous l'apprendre.

Et pour votre gouverne, sachez que je suis pour le mariage gay, pour l'avortement le plus libre possible et ma vision de la laïcité se rapproche assez de celle de Pena-Ruiz, c'est l'extrême-droite tout cela peut-être ?

Paroissien-Progressiste
Vous allez trouver que ma réponse est trop cruelle ? Sans doute mais sachez que je ne peux pas cautionner que l'on me traite de militant d'Egalité et Réconciliation, ma tolérance aux insultes à des limites.

Cordialement

M.W 12/04/2016 16:35

ATTENTION MARABOUT SALAMI EST DE RETOUR.

(pardon, c'était trop tentant)

Cordialement

Françoise 12/04/2016 10:30

Je vois que MW veut te convertir au royalisme, Taï!
Faudrait quand même pas être dupe du penchant extrême droitiste d'une bonne partie des royalistes (pas tous mais une majorité). Sans compter que si l'on examine l'histoire des royautés autour de nous, notamment celle de l'Espagne, ben franchement l'alliance depuis les années 20 avec les dictatures d'extrême droite est manifeste. Et on voit bien sur les sites français, les mêmes proximités.

paroissiens-progressistes 12/04/2016 17:24

Françoise,

Non, il ne veut pas me convertir. Nous débattons tous les deux sur le sujet moi en ardent républicain et lui en ardent monarchiste constitutionnel. C'est très intéressant pour apprendre pourquoi j'aime la République et MW la monarchie constitutionnelle que je dirais de type anglaise ou néerlandaise.

Merci !

M.W 11/04/2016 20:33

Paroissien-Progressiste

Ils ont supprimé mon commentaire !

Je le remets,

Sacré Macron, je me demande ce qu'il fait à gauche, il se plairait mieux à droite je pense quoi que c'est peut-être pour cela qu'il veut fonder son propre parti, c'est pour aller à droite.

EN tout cas je suis ravi de voir que j'avais raison : je vous l'ai dit hier, un mouvement sans chef ne dure pas car à un moment où à un autre une personne du mouvement plus charismatique prendra tant d'influence qu'il deviendra de facto le chef du mouvement. Il y a un comité de pilotage ? COmbien de temps avant qu'une ou plusieurs personnes de ce comité ne deviennent plus influentes et ne deviennent les chefs du mouvement ?

D'ailleurs je me demande : si un monarchiste constitutionnel décide de venir à leur réunion, sera t-il accueillie ou chassé ? aura t-il le droit de fairepart de ses opinions ou devra t-il se taire ?

J'ai été voir le site d'Egalité et Réconciliation, Thierry Meyssan a publié un article pour se moquer de Nuit Debout (une vengeance on va dire). Rien d'intéressant, il dit que c'est un mouvement qui s'inspire des Frères musulmans et qui est manipulé par Washington et qu'il est composé de nantis. Sacré Meyssan, il n'en rate pas une.

J'espère que les publicitaires ne vont pas supprimer mon commentaire.

Cordialement

M.W 12/04/2016 23:50

Paroissien-Progressiste

Ne vous inquiétez pas, je songe à l'élection d'un Parlement, il faudra qu'un jour je vous envoie un organigramme du système auquel je songe.

C'est rigolo que vous parliez du système des communautés d'habitants car c'est ce modèle que j'ai en tête quand je pense à la gestion de la municipalité, sauf que tout le monde y participerait et que certaines (je dis bien certains) dignitaires seraient élu par tirage au sort (pas tous hein ?). Si vous voulez en discuter davantage faîtes le moi savoir

Cordialement

paroissiens-progressistes 12/04/2016 22:34

MW,

Syriza ne m'a pas déçu, il avait besoin de l'argent de l'UE et du FMI, il n'avait pas le choix, et il a pu mettre en avant la résolution de la dette grecque, mais il aurait pu tenir une semaine de plus pour obtenir plus, mais il n'avait plus de liquide.

Le conseil du roi, était souvent choisi par le roi avec les personnes les plus compétentes, mais c'était souvent des connaissances et venant d'une élite très réduite qui pouvait avoir de mauvaises idées. Des personnes élues, mais vous savez que le conseil du roi était ce qu'on appelle aujourd'hui le conseil des ministres, toujours dirigé par le chancelier et les grand officiers, donc cela pourrait donner une chose intéressante mais vous avez besoin pour les membres élus d'un parlement élu ou d'états généraux.

Merci !

paroissiens-progressistes 12/04/2016 22:21

MW,

La monarchie médiévale était très centraliste car les rois géraient les affaires liées à la guerre ou à leurs domaines privés, d’administrer la justice et de mobiliser leurs sujets par des corvées, mais la démocratie a su y trouver sa place comme dans les «communautés d’habitants», qui disposaient même d’un statut juridique, ont fonctionné sur le mode de l’autogestion pendant des siècles, c'était une assemblée pour délibérer au sujet d’enjeux politiques, communaux, financiers, judiciaires et paroissiaux.

Il y avait environ dix assemblées par an, parfois une quinzaine. Elles se déroulaient sous les arbres (le chêne), au cimetière, devant ou dans l’église, ou encore dans un champ. Bref, dans un lieu public, car il était interdit de tenir l’assemblée dans un lieu privé, pour éviter les magouilles. Ces assemblées comptaient en moyenne 27 participants, soit une représentation d’environ 60% des foyers des communautés, et pouvaient même accueillir jusqu’à quelques centaines d’individus, dont 10 à 20% de femmes.

La participation à l’assemblée était obligatoire et une amende était imposée aux absents quand l’enjeu était important. Un quorum des deux tiers devait alors être respecté pour que la décision collective soit valide, par exemple celle d’aliéner une partie des biens communs de la communauté (bois ou pâturage). En général, le vote était rapide, à main levée, par acclamation ou selon le système des «ballote» distinguant les «pour» des «contre» par des boules noires et blanches. Lorsque la décision était importante, les noms des personnes votantes étaient portés au procès-verbal.

La démocratie médiévale permettait au peuple de traverser de longs mois sans contact direct avec des représentants de la monarchie. la démocratie locale peut bien s’accommoder d’un roi et même l’honorer, c’est dans la mesure où il se contente de rendre justice et de vivre surtout des revenus de ses domaines. De nouveaux prélèvements fiscaux et l’élargissement de la conscription militaire sont perçus dans les communautés comme le résultat de mauvaises décisions du roi ou de ses conseillers, et comme une transgression inacceptable et révoltante des coutumes et des droits acquis. L’assemblée d’habitants est alors un espace où s’organise la résistance face à cette montée en puissance de l’État.

Merci !

M.W 12/04/2016 18:24

PS, pour éviter les quiproquo je précise quand je parle de la monarchie médiévale je parle de l'institution monarchique elle-même, hein ? je ne parle pas du tout de la féodalité.

Cordialement

M.W 12/04/2016 18:14

Paroissien-Progressiste

Ah je vois que Syriza vous a déçu, je comprends, après tout contrôler tout un pays du jour au lendemain sans avoir prit le soin de tester sa politique dans une petite subdivision risque d'être assez dangereux. Dommage, Syriza avait un beau programme pour sortir la Grèce de la crise, peut-être réussira t-il un jour...

Pour le débat, voyez-vous je dois vous dire que vous êtes l'une des rares personnes avec qui j'accepte le débat : vous faîtes partie de ses rares personnes qui savent respecter les idées des autres et qui ne méprisent pas ceux qui pensent différemment.

Par contre pour mon modèle de monarchie, et bien je ne suis pas vraiment pour une monarchie à l'anglaise, j'essaye de réfléchir à un nouveau modèle de monarchie qui mélange démocratie directe pour les élections locales et uniquement celles-ci et monarchie de type médiévale MAIS contrôlée par la démocratie (par exemple les membres du Conseil royal ne seront pas nommés par le roi mais élus au suffrage universel direct). Oui je sais cela peut-être bizarre mais j'essaye encore de développer ce système. Si vous voulez qu'on en parle, posez-moi des questions, j'y répondrai si le temps ne me fait pas défaut et si j'ai la réponse.

Cordialement

paroissiens-progressistes 12/04/2016 17:36

MW,

Pour le mot jugement que je n'aime vu mes études, je préfère le mot critique. Je ne suis pas fan d'un politique de confrontation stérile, car des partis comme le NPA veut la Révolution, mais ils n'ont pas de programme après, et pour le FG, s'il arrive au pouvoir risque de finir comme Syriza. Pour moi, pour bien réussir il faut essaimer ses idées jusqu'à ce qu'elles réussissent et les rendre crédible en les testant comme l'a montré Bernie Sanders où il dirigeait.

Pour Macron, je crois simplement qu'il voit trop une victoire en allant vers la droite qui dans les fait n'est pas si nombreuse au niveau électorat. Oui, l'électorat de gauche s'abstient et on ne fait rien pour qu'il ait envie de voter.

Merci !

M.W 12/04/2016 11:44

Paroissien-Progressiste

Je ne comprends pas votre jugement, pourriez-vous étayer s'il vous plaît ?

Et je vous rassure : contrairement à ce que sous-entend une certaine personne ne haut je ne suis nullement d'extrême-droite et d'ailleurs je me demande ce que pense cette personne des républiques qui se sont accommodés de dictatures militaires ou de régimes staliniens (notez que je dis bien stalinien car je suis bien conscient que le stalinisme n'est pas l'incarnation du communisme). Que pense t-elle du fait que
les républiques en Roumanie et en Bulgarie ont été instaurées grâce aux staliniens sans qu'un référendum démocratique ne soit mis en place ? Mais bon, cette personne à l'air d'avoir la mémoire sélective, elle oublie le nombre de royautés qui, dans les années 20-30-40 ont refusé le fascisme (Pays-Bas, Luxembourg, Norvège, Royaume-Uni etc ...). Après tout depuis que cette personne m'a sorti la thèse complotiste sur la Première Guerre Mondiale, elle a perdu pas mal en crédibilité. Et je tiens à souligner que le monarchisme n'est pas d'extrême-droite, il l'a été majoritairement de 1890 à 1945 grâce à Charles Maurras mais que maintenant les temps ont changé ? Après tout si on regarde les sites catholiques on a bien l'impression que les catholiques sont majoritairement d'extrême-droite non ? Et bien non mais le problème c'est que l'extrême-droite se fait plus entendre, je n'ai jamais compris pourquoi.

(Bon après elle n'a pas tort sur tout les points, il est vrai que les monarchies ont commis des erreurs et que certaines en commettent encore mais bon de là à généraliser excusez-moi mais il y a des limites).

Cordialement

paroissiens-progressistes 12/04/2016 08:57

MW,

Non, je n'ai rien contre eux, mais je trouve leur méthode pas assez coercitive, ce qui donne tout le contraire de ce qu'ils attendent.

Pour Macron, s'il y a une primaire il n'a aucune chance. Il attend trop d'un vote à droite sur lui. Alors que cette primaire vise surtout ceux qui votent à gauche. L'ambition n'est pas un bon mode de gouvernement.

Merci !

M.W 11/04/2016 23:01

Paroissien-Progressiste

Ah d'accord, ce n'est pas grave cela arrive les fausses manipulations surtout quand des sectateurs viennent spamer votre magnifique blog (je dis magnifique car même si je dépose les armes, je trouve qu'il est magnifique de continuer le combat). Je me demande quand même qui est ce marabout Salami qui se permet d'infester ainsi votre blog.

Pour les monarchistes, il faudrait en parler au Renouveau Bonapartiste ou à la NAR, ce sont des monarchistes qui ont des idées clairement à gauche.

PS : j'ai eu l'impression de voir un peu d'hostilité envers les antifa, le NPA et le FG, que pensez-vous de ces mouvements ?

REPS : non mais sérieusement, qu'est-ce qu'il fait à gauche, le père Macron ?

Cordialement

paroissiens-progressistes 11/04/2016 21:09

MW,

Non, c'est moi par erreur en supprimant des commentaires publicitaires, merci de l'avoir écrit à nouveau, j'allais vous le demander.

On commence à voir des personnes intéressante dans le mouvement, on verra ensuite ce qu'il en sera. Pour le monarchiste constitutionnel, il faut voir. Personne n'a essayé, cela pourrait être intéressant.

Merci !

gaetan ribault 11/04/2016 16:34

On vous a piraté ?

paroissiens-progressistes 11/04/2016 20:22

Gaëtan,

Malheureusement non, la personne met sa publicité plusieurs fois pour éviter que je les supprime.

Merci !