L'Église d'Écosse vote en faveur de l'ordination d'homosexuels mariés et un prêtre catholique combat une loi homophobe en Australie

Publié le 22 Mai 2016

Europe1.fr dans son article du samedi 21 mai 2016 nous montre que l’Église protestante d'Écosse a voté samedi à Édimbourg en faveur de l'ordination d'hommes et de femmes mariés avec une personne du même sexe, trois ans après avoir accepté l'ordination des homosexuels. Ce vote étend au mariage une motion adoptée l'année dernière autorisant l'ordination de personnes du même sexe engagées dans une union civile.

L'Eglise d'Écosse avait reporté sa décision sur les membres du clergé mariés en 2015 pour consulter les presbytères et leur laisser le temps de débattre la question. "En quelque sorte, nous avions franchi le Rubicon l'année dernière et pour beaucoup aujourd'hui il s'agissait d'abord de clarifier la situation et de se mettre en conformité avec la loi écossaise", a commenté le révérend John Chalmers. La motion a été adoptée par 339 voix pour et 215 contre.

L'Église d'Ecosse avait voté dès 2013 une motion autorisant l'ordination d'homosexuels après des années de débats entre le camp libéral et le camp traditionaliste. L'Église d'Angleterre, en revanche, interdit toujours aux membres homosexuels de son clergé de se marier. Elle sera peut-être la suivante à franchir le Rubicon, pendant ce temps l’Église catholique refuse toujours l'ordination des prêtres jugés homosexuels. Un petit effort ne ferait pas de mal.

Tandis que DirectMatin.fr dans son article du mercredi 18 mai nous montre le père Paul Kelly combat la loi baptisée «gay panic defense», qui permet de se défendre d'une accusation de meurtre quand la victime a fait des avances homosexuelles. En Australie-Méridionale et dans le Queensland, cette loi vieille de plusieurs siècles permet de transformer un meurtre en légitime défense s'il y a eu des avances homosexuelles de la part de la victime. Son nom est la «gay panic defense» et elle est encore utilisée en Australie.

Si Paul Kelly mène aujourd'hui ce combat, c'est parce qu'il a pu observer de près les effets de cette loi : en 2010, un dénommé Wayne Ruks a été tué dans la cour de son église. Les deux meurtriers ont mis en avant une prétendue remarque sexuelle de leur victime, alors même que Wayne Ruks n'était pas homosexuel. Mais l'un des deux tueurs à fait seulement quatre ans de prison et le second sera bientôt libéré.

Ecœuré par cette histoire, le père Kelly à lancé une pétition en ligne sur le site Change.org. Celle-ci à récolté plus de 250 000 signatures (sur un total de 23 millions d'habitants) en quatre ans, ce qui en fait l'une des trois pétitions les plus signées du pays. Récemment, cette pétition a obtenu le soutien de Tom Ballard, un humoriste australien populaire et ouvertement homosexuel.

En 2013, la Haute Cour australienne a maintenu l'interdiction du mariage homosexuel et a annulé tous les mariages ayant eu lieu durant cinq jours dans l'état de Canberra, après que soit passé une loi autorisant l'union de personnes de même sexe.

LeMonde.fr dans sont article du jeudi 19 mai 2015 nous dit que le «gay panic defence» pourrait être sur la sellette. La nouvelle avocate générale du Queensland, Yvette D’Ath, a annoncé que le Parlement local évaluerait cette semaine l’entrée au code pénal d’une «interdiction» d’invoquer les «avances homosexuelles» comme circonstance atténuante.

Mais le prêtre Kelly s’inquiétait, la semaine dernière, de la nonchalance législative. «240 000 personnes et moi-même avons signé une pétition. Nous espérons que l’exécutif local adopte urgemment cette législation et s’assure que plus personne n’utilise cette défense choquante de “gay panic defence”

Le combat de ce prêtre est un acte honorable en voulant mettre fin à une loi homophobe qui sert de prétexte pour tuer et espérons qu’il soit suivi pour mettre fin à une loi d’un autre âge.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

M.W 22/05/2016 21:06

Paroissien Progressiste

J'ai une question à vous poser,

Pourquoi lorsqu'un prêtre insulte les homosexuels les médias en parlent pendant une semaine mais que lorsqu'un prêtre comme ce père Kelly défend les homosexuels, il peut crever la bouche ouverte personne ne parle de lui ? C'est parce que cela gêne la propagande voulant que seuls les athées se battent pour les homosexuels ? C'est sûre que la Libre Pensée et associés seraient bien gênés que l'on parle de ce prêtre : cela portera un coup à leur propagande voulant que seuls athées peuvent être homophiles et que les croyants ne peuvent qu'être homophobes.

Cordialement

paroissiens-progressistes 23/05/2016 09:43

M.W,

Pas de raccourci facile, car même les athées peuvent être homophobes. Le fait qu'on ne parle pas de cela, s'explique par le fait que ce prêtre ne sera mis en avant que s'il arrive à mettre fin à cette loi homophobe. En gros, le combat de départ n'intéresse pas, c'est la victoire qui a le plus d'impact. On vit dans une société où l'on met en avant les vainqueurs, il faut vaincre pour se faire un nom.

Merci !