À Orlando en Floride : des funérailles perturbées par des homophobes dont la meilleure réponse a été la veillée hommage aux victimes

Publié le 20 Juin 2016

À Orlando en Floride : des funérailles perturbées par des homophobes dont la meilleure réponse a été la veillée hommage aux victimes

Francetv.info nous a montré le dimanche 19 juin 2016 qu’il y a eu un face à face tendu aux abords de la cathédrale Saint-Luc d'Orlando, samedi 18 juin. Lors des funérailles de Christopher Leinonen, l'une des 49 victimes de la tuerie du club gay Pulse, une quarantaine de manifestants homophobes sont restés debout, pendant près d'une heure. Face à eux, des contre-manifestants avaient déployé des draps blancs, accrochés à leurs épaules, tels des ailes.

Aux pancartes assurant que "l'homosexualité est un péché" ou aux slogans affirmant qu'il n'est "jamais OK d'être gay", les contre-manifestants, principalement membres de la compagnie de théâtre Shakespeare d'Orlando, ont opposé leur costume immaculé, relate BuzzFeed. Reuters rappelle que ces ailes sont apparues pour la première fois en 1998, lors des obsèques de Matthew Shepard, un jeune homme gay tué dans le Wyoming.

Ces "anges", qui étaient environ 200, intervenaient à l'appel de la communauté LGBT qui entendait ainsi contrer la mobilisation de la Westboro Baptist Church, une organisation fondamentaliste basée au Kansas et connue pour ses positions homophobes, explique l'Orlando Sentinel. Elle a déjà organisé de nombreuses manifestations lors des obsèques de personnes homosexuelles et est qualifiée de "groupe de haine le plus odieux et le plus enragé d'Amérique" par le Southern powerty law center, une association de lutte contre l'extrême droite.

En plus des contre-manifestants costumés, de nombreuses personnes arborant le drapeau arc-en-ciel et d'autres pancartes de soutien à la communauté LGBT avaient fait le déplacement pour dénoncer le message de haine des membres l'église Westboro, indique le Washington Post. Elles ont applaudi la police locale lorsque celle-ci a escorté les militants loin de la cathédrale où se déroulaient les funérailles.

Les obsèques d'une autre victime du Pulse ont été perturbées samedi. Deux shérifs-adjoints du comté d'Osceola ont été blessés alors qu'ils escortaient le cortège funèbre de Jean Carlos Mendez à Kissimmee, à 32 km au sud d'Orlando, après avoir été percutés par une voiture qui a coupé la procession. Les deux policiers ont été hospitalisés, et sont dans un état stable. L’EXPRESS.fr nous fait savoir que cet incident n’avait rien d’homophobe. "Nous pensons que c'était dû à l'impatience (de la conductrice)", a précisé une porte-parole de la police de la route, le sergent Kim Montes. "Ce n'était pas intentionnel. Ça peut arriver avec les cortèges funèbres, et celui-ci était particulièrement long". Les deux policiers sont à l'hôpital, dans un état stable, selon Kim Montes.

Ce groupement homophobe ne respecte rien, pas même un enterrement. Dans l’ignoble, on ne fait pas mieux, on ne peut pas laisser ces victimes de l’homophobie reposer en paix, doivent-t-elles encore subir cette haine qui a provoqué leur mort. Aimer son prochain a été oublié par ces pseudo-chrétiens.

Au moins L’OBS ce lundi 20 juin 2016 nous montre que l’homme sait être solidaire comparé à la Westboro Baptist Church. Des dizaines de milliers de personnes se sont réunies dimanche à Orlando pour une veillée aux chandelles en hommage aux victimes de la tuerie commise il y a une semaine dans une boîte de nuit gay de cette ville du sud-est des Etats-Unis.

Le maire d'Orlando, Buddy Dyer, a tenu à remercier les secours et a promis aux survivants et aux familles des victimes que la communauté locale les soutiendrait. Il a également dénoncé "l'acte haineux d'un tueur fou", selon la chaîne de télévision locale News 13. Selon l'agence de tourisme d'Orlando, 50 000 personnes ont assisté à la veillée sur les rives du lac Eola pour rendre hommage aux victimes de l'attaque du Pulse, la boîte de nuit gay où a eu lieu le 12 juin la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

Beaucoup arboraient des drapeaux aux couleurs arc-en-ciel - symbole de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre) - et américaines, ou tenaient une fleur blanche à la main. En présence du gouverneur de la Floride, Rick Scott, la foule a observé une minute de silence après la lecture des noms des 49 morts. "Il faut souvent un catalyseur de ce genre pour générer un mouvement plus progressiste", a déclaré un des participants à la veillée, Rod Lynn, au journal Orlando Sentinel. "Personne ne mérite ce qui est arrivé. Ce genre de chose doit cesser", a-t-il ajouté.

C’est le meilleur exemple à donner face à la haine homophobe que cette veillée hommage pour les victimes où les 50 000 personnes s’y rendant ont tenus à porter des drapeaux aux couleurs arc-en-ciel - symbole de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre) - et américaines, ou tenaient une fleur blanche à la main. Espérons que cet événement génère véritablement un mouvement progressiste qui en finira avec ce fléau qu’est l’homophobie, qui est une peur de la différence qui n’a plus lieu d’être.

Mais comme le montre euronews.com l’homophobie a la vie dure. La police en Turquie a fait usage de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc pour disperser des militants LGBT qui s‘étaient réunis près de la place Taksim, à Istanbul, ce dimanche. Plusieurs centaines de représentants des forces de l’ordre ont encerclé la place pour empêcher la tenue de cette manifestation en faveur des transsexuels. Les participants, rejoints par des sympathisants de la cause, se sont alors réfugiés dans les rues adjacentes.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article