Le pape est contre une Église fermée sur elle-même et il prie pour les victimes de l’attentat d’Istanbul tandis que Fraternité Sacerdotale Saint Pie X ferme la porte à de futures négociations

Publié le 29 Juin 2016

José Manuel Vidal ce mercredi 29 juin 2016 sur periodistadigital.com nous montre que le pape François a distribué le pallium à 25 nouveaux archevêques, durant la solennité des saints Pierre et Paul. Le pape François en profita pour avertir une fois de plus l'Église et sa hiérarchie que la tentation principale de l'institution de «se replier sur elle-même» est mauvaise. Par conséquent, la prière permet «d’ouvrir une voie de sortie», menant sur l’«ouverture».

Une explication qu’aurait du écouter la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, puisque comme le montre Marie Malzac sur la-Croix.com trois mois après la rencontre au Vatican entre le supérieur de la Fraternité Saint-Pie-X et le pape François, Mgr Fellay a fait savoir mercredi 29 juin que la «reconnaissance canonique» n’était pas sa priorité, en dépit des récentes ouvertures de Rome.

Un pas en avant, deux pas en arrière. Dans le pénible dialogue entre Rome et les lefebvristes, leur chef de file, Mgr Bernard Fellay, vient de marquer un coup d’arrêt, opposant un refus net au pape, qui avait pourtant fait des signes dans leur direction, en reconnaissant notamment comme licites les absolutions accordées par les prêtres de la Fraternité Saint-Pie-X (FSSPX) au cours de l’Année de la Miséricorde.

Mgr Fellay a ainsi affirmé, dans un communiqué diffusé hier, que la FSSPX «ne recherche pas avant tout une reconnaissance canonique» mais entend bien «continuer de porter fidèlement la lumière de la Tradition bimillénaire». Dans cette note, il déplore également «la grande et douloureuse confusion qui règne actuellement dans l’Église», accusant le pape d’encourager des «erreurs».

Il n’y avait pas grand-chose à attendre de la FSSPX qui vit dans le mythe que l’Église irait mieux en retournant dans le passé, mais la réalité c’est que la crise des vocations sacerdotale et religieuse, mais aussi de la pratique religieuse avait déjà lieu dans l’Église du passé qu’ils désirent et c’est en grande partie le concile Vatican II qui avait freinée cette hémorragie.

Enfin, le pape François a prié pour les victimes de l’attentat d’Istanbul lors de l’Angélus : «Prions pour les victimes, pour leurs proches et pour le cher peuple turc». Le pape François, lors de l’angélus place Saint-Pierre, ce mercredi, à l’occasion de la solennité des Saints-Pierre-et-Paul, a évoqué «l’horrible attentat terroriste» qui a frappé l’aéroport international d’Istanbul mardi dans la soirée et qui a causé la mort, selon un bilan provisoire, de 41 personnes comme le montre Radio Vatican. «Que le Seigneur convertisse les cœurs des violents et soutienne nos pas sur la route de la paix» a conclu le pape François.

Il sera difficile de convertir les cœurs des islamistes radicaux, la seule solution pour retrouver la paix est de se débarrasser de Daech et pousser les religions à une plus grande ouverture vers les autres mais aussi à un plus grand dialogue interreligieux.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise, #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 30/06/2016 13:21

F1 a besoin de l'argent et de la proximité de la FSSPX pour pouvoir maintenir la domination de l'OD sur le Vatican. D'où la mise sous curatelle partielle de la FSSPX via l'Opus Dei. Avec l'entrée en politique de Civitas, l'OD se dote avec la FSSPX d'un organe politique d'extrême droite catholique.
Ce qui était recherché depuis des années, qui existe déjà en Espagne depuis longtemps.

paroissiens-progressistes 30/06/2016 18:40

Françoise,

Malheureusement c'est l'argent qui fait le monde, et l'Opus dei a besoin de soutiens douteux. Ce qui me fait rire c'est qu'elle fait les louanges d'un pape jésuite, alors qu'elle déteste les Jésuites. L'OD a d’ailleurs été crée pour les détruire. Le problème du pape François est qu'il veut une Eglise qui ne fasse de mal à personne. le juste milieu n'est pas possible.

Merci !

M.W 29/06/2016 20:28

Paroissien-Progressiste

Franchement le pape s'aveugle en pensant pouvoir tirer quoi que ce soit avec la FSSPX, après il est vrai que l'abandonner sera perde des milliers de fidèles mais comme le dirait un ami agnostique "ce sera des milliers de casses cou*** en moins pour l'Eglise".

Vivement, en tout cas, ce gigantesque dialogue interreligieux, seul un très grand dialogue interreligieux pourra garantir la paix confessionnelle et, qui sait, freiner l'avancée de l'athéisme. Mais bon, un tel dialogue aura beaucoup d'ennemis : les fanatiques religieux mais aussi les athées les plus radicaux qui sont très contents des disputes religieuses qui leur sert de prétexte pour taper sur les croyants et qui s'opposeront avec force à un tel dialogue.

Cordialement

paroissiens-progressistes 30/06/2016 18:33

M.W,

Je n'ai pas sous entendu que vous disiez qu'ils sont antireligieux, on peut le faire de notre côté. Mais il faudra tôt ou tard faire ce dialogue aussi avec eux, après tout ils sont des acteurs de la société tout comme nous.

Merci !

M.W 30/06/2016 14:13

Paroissien-Progressiste

Je n'ai jamais dit que tous les athées sont antireligieux non-plus voyons mais un tel dialogue doit prioritairement être mené avec les différends croyants après si des athées ouverts viennent c'est bien mais on peut s'en passer.

Cordialement

paroissiens-progressistes 30/06/2016 11:45

M.W,

Attention, il y a athéisme et athéisme. Pour faire cet immense dialogue il faudra qu'il y vienne des athées ouverts, car la non croyance est aussi une pensée religieuse, croire de ne pas croire.

Merci !