Le pape François au monastère de Khor Virap, lieu sacré des Arméniens

Publié le 26 Juin 2016

Radio Vatican ce samedi 26 juin 2016 nous montre que le pape François s’est rendu au monastère de Khor Virap. Ce monastère fut la prison de saint Grégoire l’Illuminateur à la fin du IIIe siècle. Pendant 13 ans, alors que le roi Tiridate III persécutait les chrétiens. Mais le roi, gravement malade, fut guéri grâce à l’intercession de son prisonnier. Un événement qui avait provoqué la conversion du roi et de sa famille, et la proclamation du christianisme comme religion officielle du royaume d’Arménie, une première dans l’histoire, 12 ans avant l’Empire romain. C’est pour rendre hommage à cette conversion de l’Arménie que le pape s’est rendu dans ce monastère.

Une liturgie très courte a été organisée, avec des prières en arménien et en italien. Pour l’anecdote, la bougie allumée par un cérémoniaire pour le pape François s’est éteinte à cause d’un courant d’air, et c’est donc le catholicos Karékine II lui-même qui lui a tendu sa flamme : un beau symbole de la complicité entre les deux chefs d’Église, qui ont passé ensemble l’essentiel de ces trois journées.

Le pape François et Karékine II se sont ensuite placés face au mont Ararat, en bénissant cette terre sacrée, considérée dans la culture arménienne comme le lieu de l’épisode biblique de l’Arche de Noé. François et Karékine ont lâché des colombes et sont repartis ensemble au son d’un Gloria entonné par un chœur d’hommes.

Ce voyage aux sources de la spiritualité arménienne était une nouvelle fois l’occasion de manifester le rapprochement entre l’Église catholique de Rome et l’Église apostolique arménienne. Le pape François a décollé de l’aéroport d’Erevan, capitale de l’Arménie à 18h48 heure locale pour Rome. Ainsi s’achève le 14e voyage apostolique du pape en Arménie. Son arrivée à l’aéroport de Ciampino, à Rome, est prévue à 20h40 heure locale. Au cours de ce vol de quatre heures environ, le Saint-Père donnera une conférence de presse aux journalistes qui l’ont suivi tout au long de ce périple.

Cette visite du monastère de Khor Virap montre que le pape a continué de baser son voyage sur l’unité et la paix, au moment où l'Otan tire des missiles anti-aériens en Turquie officiellement pour dissuader Daech - qui ne possède pas d'aviation - officieusement contre la Russie, ce geste très symbolique venant du pape en dit beaucoup sur son inquiétude.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article