Petit tour de l’actualité

Publié le 20 Juin 2016

Petit tour de l’actualité

HuffingtonPost.fr ce lundi 20 juin 2016 se demande si les syndicats pourront-ils exprimer leur mécontentement jeudi 23 juin ? Quelques jours après les menaces d'interdiction de nouvelles manifestations faites par François Hollande et Manuel Valls, la CGT a demandé à manifester entre les places de Bastille et de Nation. Un parcours rejeté par la préfecture de police de Paris chargée de délivrer les autorisations dans la capitale. La PP préférerait un rassemblement statique plutôt qu'un défilé, a-t-elle fait savoir lundi en fin de matinée.

Cette position a été rappelée par Bernard Cazeneuve qui a écrit une lettre à Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. "Le renouvellement à l'identique d'une manifestation itinérante le 23 juin n'apparaît pas envisageable, écrit le ministre de l'Intérieur. (...) Pour garantir la liberté d'expression, le préfet de police cous a proposé à ma demande la tenue d'une démonstration de voie publique alternative consistant en un rassemblement statique place de la Nation."

"Nous avons pris la précaution de faire un parcours court permettant d'assurer la plus grande sécurité possible. On a tenu compte des conditions de sécurité, on a essayé d'éviter les grands magasins, etc", a expliqué la CGT qui n'a visiblement pas réussi à convaincre les autorités.

Au lendemain de la manifestation du 14 juin -émaillée de violences notamment près de l'hôpital Necker- l'exécutif avait haussé le ton. Manuel Valls puis François Hollande avaient affirmé que "si la sécurité des biens et des personnes n'est pas assuré", il pourrait interdire toute nouvelle mobilisation. L'interdiction totale n'est visiblement pas à l'ordre du jour. Reste aux deux camps à se mettre d'accord d'ici au milieu de semaine.

La CGT qui a pris acte de la décision de la préfecture de police a indiqué se rapprocher des six autres organisateurs (FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl, UNL) pour arrêter une position commune. Ils ont décidé ensemble de maintenir leur appel à manifester jeudi en attendant une éventuelle interdiction.

L’intersyndicale et la préfecture de police sont d’accord pour garantir la liberté d'expression toute en la conciliant avec la préservation de l'ordre public et la sécurité des participants, encore fau-il que les deux sachent de quelle manière pour éviter une interdiction de la manifestation, ce qui ne donnerait pas une excellente image du gouvernement.

Le gouvernement doit faire attention à ne pas aller trop loin où il aura le même résultat qu’en Italie. Comme le montre aujourd’hui franceinfo.fr le Mouvement 5 étoiles a triomphé dimanche aux municipales en Italie en s'offrant les mairies de Rome et Turin. Milan reste toutefois entre les mains du Parti démocrate de Matteo Renzi. Mais le président du Conseil ressort affaibli de ce scrutin.

À l'issue du second tour dimanche des élections municipales en Italie, le Mouvement 5 étoiles (M5S) est devenu la deuxième force politique du pays. Le parti contestataire de Beppe Grillo a remporté deux victoires de taille. Virginia Raggi est devenue la première femme élue maire de Rome. Une autre représentante du M5S, Chiara Appendino, est arrivée en tête à Turin. La victoire de Virginia Raggi à Rome est triomphale. La jeune femme, une avocate de 37 ans, s’engage à "ramener la légalité et la transparence dans les institutions". Les militants du Mouvement 5 étoiles ont salué leur nouvelle héroïne dans la capitale italienne.

Le Parti démocrate du président du Conseil, Matteo Renzi, s’attendait à une défaite, mais pas de cette ampleur et les chiffres sont accablants. Le choc le plus important est venu de Turin où le parti du chef du gouvernement italien est détrôné après plus de vingt ans de règne. La gagnante, comme à Rome, est une jeune femme du Mouvement 5 étoiles. Chiara Appendino est élue dans la quatrième ville d’Italie. Elle n’a que 32 ans. Le centre gauche sauve la face en conservant la ville de Milan. Giuseppe Sala, qui s’est fait connaitre en tant que Commissaire de l’Exposition universelle, en est le nouveau maire.

Le Mouvement 5 étoiles en remportant Rome et Turin a désormais l’occasion de montrer qu’il est capable d’administrer de grandes villes, et éventuellement le pays. Le mouvement fondé par Beppe Grillo il y a seulement sept ans confirme ainsi son ancrage sur tout le territoire italien et dans le même temps, le front Anti Renzi se muscle. Mais le président du Conseil avait prévenu que quels que soient les résultats aux municipales, il ne modifierait pas son gouvernement.

Le Mouvement 5 étoiles profite surtout de l’impopularité de Matteo Renzi en souhaitant mettre en place un revenu universel pour les pauvres, renforcer les sanctions contre la criminalité en col blanc et la fraude fiscale, fermer ou privatiser un certain nombre de sociétés du secteur public et réduire la fiscalité des petits entreprises.

L’échec de Matteo Renzi s’explique aussi par le fait qu’il favorisé les contrats de travail à durée indéterminée précaire avec des droits sociaux croissants au fur et à mesure de l’ancienneté du salarié, tout en offrant aux entreprises d’importantes exemptions de charges sociales, facilitant le droit de licenciement et supprimant l’article 18 du code du travail, qui protégeait des licenciements abusifs. Résultat une croissance faible et le chômage qui ne baisse pas. Ici, en France la loi travail ressemble beaucoup à ça.

Enfin, ce lundi Libération.fr nous signale dimanche, quelque 3 000 personnes ont défilé à Mantes-la-Jolie (Yvelines) à l’appel d’associations musulmanes locales. En tête du cortège, un slogan : «Mobilisons-nous contre la barbarie» et deux portraits, ceux des deux policiers, Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, assassinés la semaine dernière par un terroriste se réclamant de l’État islamique. Devant le commissariat de la ville, ils ont observé une minute de silence et déposé une gerbe, avant d’applaudir les fonctionnaires de police présents.

Un geste de plus qui vient battre en brèche l’idée fausse que les musulmans hésiteraient à condamner le terrorisme islamiste et le cortège musulman a été de loin le plus nombreux à rendre hommage aux deux policiers.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 24/06/2016 10:37

Hello Taï

j'ai quelques doutes quant à l'éloignement du mouvement 5 étoiles de l'extrême droite.
Pour plusieurs raisons: parce que Rome comme d'autres villes italiennes a toujours un lien fort avec la mafia et toute la corruption qui va avec et que l'idéologie portée par la mafia se situe à l'extrême droite (rappelle-toi les critiques du juge anti-mafia encore en vie). Parce que la capitale a toujours voté massivement droite et extrême droite par le passé et pas mal inquiété les organisations de gauche. Et parce qu'elle a une verrue vaticane qui poussera toujours en ce sens.
Et puis, le mouvement a une base avec un discours d'extrême droite. Et si ce discours s'est un peu tu pour les élections, je doute qu'il s'éteigne mais au contraire se raffermisse maintenant que deux membres ont gagné les élections.
En France, on a actuellement toute une série d'affiches préélectorales avec une extrême droite qui minore le discours xénophobe pour mettre en avant une protection, voire une ouverture des droits.
C'est la même stratégie utilisée.

paroissiens-progressistes 25/06/2016 10:54

Françoise,

Je ne crois pas que ce parti est d'extrême-droite, il est surtout opportuniste car il pioche partout pour faire plaisir à tout le monde. En regardant de plus près, le mouvement 5 étoiles essaye maintenant d'arriver au pouvoir et cela peut expliquer de plus en plus l'autonomie de ses jeunes cadres qui vont peu à peu lisser leur discours pour obtenir des alliances politiques. Ce que tente déjà Di Maio.

Merci !

M.W 23/06/2016 00:03

Paroissien-Progressiste

Avez-vous entendu parlé du nouveau livre de Marc Augé, La Sacrée Semaine ? en gros, il raconte qu'en avril 2018 le pape François avoue que Dieu n'existe pas et qu'à partir de là le monde se converti à l'athéisme et devient un monde idéal où règne la paix, l'harmonie, l'amitié entre les peuples etc ... dommage qu'il ne mentionne pas le fait qu'un tel monde serait surtout une dictature de la pensée unique où toute forme de différence serait prohibé et où une police de la pensée serait chargée de persécuter ceux qui veulent être un minimum différend...

Franchement, vous connaissez la parabole de l'Inquisiteur de Dostoïevsky ? Parfois je me dis que l'Inquisteur à raison sur un point : les gens haïssent la liberté. Cela dit je ne suis pas d'accord avec son analyse : si les gens haïssent la liberté c'est parce qu'ils n'aiment que LEUR liberté et qu'ils ont du mal à accepter celle des autres. Beaucoup de gens se voient comme des sages qui ont tout compris, qui savent tout mieux que les autres, qui ont les seules vraies bonnes idées et les autres ? des idiots, des naïfs, des crédules dont les opinions ne viennent que de l'idiotie ou de l'endoctrinement. Vous dîtes qu'on vit dans une époque où la différence est vue comme étant une bonne chose ? par une minorité d'érudits ou de personnes ouverts d'esprits oui mais la plupart des gens haïssent et rejettent toute forme de différence, il ne font que la supporter en déplorant le fait que tous le monde ne pense pas comme eux et en attendant le jour où ils pourront imposer leur pensée unique au monde entier. C'est triste mais c'est certainement réaliste, l'exemple d'une certaine personne prompte à rejeter toute forme de pensées différentes en y voyant du fascisme en est un bon exemple. Mais peut-être que je montre, peut-être la plupart des gens sont vraiment tolérant ou peut-être ai-je assez de sapience pour voir que la tolérance est très loin d'être une vertu acceptée par la majorité

Cordialement

paroissiens-progressistes 23/06/2016 08:38

M.W,

Ce livre est une fiction. C'est surtout un récit imaginé. Un pape qui dit que Dieu n'existe pas serait mis en minorité puis poussé à la démission. Un homme qui fait son travail sur la croyance religieuse ne peut plus être qualifié pour diriger une religion s'il ne croit pas. Marc Augé rêve, ce n'est pas parce qu'un pape annonce cela que les catholiques vont le suivre et que le monde va devenir athée. C'est un peu naïf. L'Eglise qui résistera envers et contre tout, mais cette fois ci ce sera les laïcs qui auront une place plus importante, car ils n'ont pas la culture du chef comme la hiérarchie. A chaque fois, que son inspiration

D'ailleurs, il reprend à son compte une citation q'on prête à Léon X disant que le Christ est une fable, mais cette citation est une invention d'un polémiste polémiste anglais anticatholique John Bale (1495-1563), et que Voltaire prête aussi à Boniface VIII.

L'intolérance existe et c'est pour cela qu'on doit de plus en plus mettre que les religions apportent aussi de bonnes choses et qu'elles évoluent et savent changer même si elles mettent du temps. Si on regarde les modèles athées, ils ne sont pas plus glorieux que l'Eglise comme la Chine et l'URSS qui interdisaient ou interdisent les religions, et cela n'a jamais marché. Non l'athéisme ne crée pas plus que les autres formes politiques et religieuses un monde meilleur. Le modèle de laïcité à la française est dans ce sens intéressant, car il permet de croire librement sans prosélytisme religieux et laïc.

Merci !

Françoise 22/06/2016 00:28

Lis un peu le parcours politique de la mairesse de Rome (jeunesse passée chez Berlusconi). Et enquête un peu sur le mouvement 5 étoiles (extrême droite) qui prétend laver plus blanc que blanc...c'est pas triste!

paroissiens-progressistes 23/06/2016 08:19

M.W,

Je ne dis pas qu'on a le droit à un avocat, là vous interprétez, je dis juste qu'elle aurait dû trouver mieux pour éviter qu'on l'attaque sur son CV, d'ailleurs j'ai fait part que c'était un stage et qu'on ne peut pas le lui reprocher.

Non, ces attaques contre le Mouvement 5 étoiles viennent de ses positions sur l'immigration qui venaient de Beppe Grillo, ce dernier est de plus en plus isolés, et les jeunes têtes du mouvement commencent à se faire une place. On doit attendre de voir leurs avis sur le sujet. Un signe intéressant montre que Luigi Di Maio évite l'extrême droite et préfère négocier avec les partis démocrates. La ligne Grillo ne leur permettait pas de prendre le pouvoir. La ligne de compromis est sans doute préférable. Qui sait ?

Merci !

M.W 22/06/2016 20:26

Paroissien Progressiste

Sans vouloir vous offenser, tout le monde à le droit à un avocat selon la justice actuelle, même Berlusconi à le droit à des défenseurs.

Pour le fait que le M5 soit d'extrême-droite, il ne faut pas vous étonner que notre amie pense cela : n'oubliez pas que si l'on ne partage pas ses opinions politiques, c'est que nous sommes fascistes alors...

Cordialement

paroissiens-progressistes 22/06/2016 17:54

Françoise,

Françoise,

Virginia Raggi a effectué son stage d’avocat dans le cabinet de Cesare Previti, l’un des défenseurs de Berlusconi, condamné définitivement pour corruption. Elle n’a pas été avocate dans ce cabinet, mais elle aurait pu trouver mieux pour sa formation. Elle est entrée en politique en 2009 au moment de la fondation du Mouvement 5 étoiles, par Beppe Grillo, et élue en 2011 conseillère d’arrondissement. Ce qui a attiré chez elle, c’est la nouveauté, et qu’elle a mis en avant la démocratie et la transparence.

Pour le mouvement 5 étoiles, il surtout le cul entre deux chaises, puisqu’il prend ses idées à la fois à droite et à gauche, voire de l’extrême gauche à l’extrême droite. Il a surtout un double discours sur les questions importantes. Il réussit cependant à séduire de nombreux Italiens et à fédérer, ponctuellement, des formations disparates. Luigi Di Maio du mouvement qui veut devenir premier ministre a évité tout contact avec l’extrême-droite en Grande-Bretagne.

Pas de raccourcis facile. Ces succès peuvent mettre fin à l’hégémonie de Beppe Grillo et il faut voir le Mouvement 5 étoiles à l’épreuve du pouvoir avant de se faire un dessin.

Merci !