Le cardinal André Vingt-Trois se trompe de sujet et le cardinal Pell est accusé de pédophilie

Publié le 28 Juillet 2016

Comme le montre francetvinfo.fr et Libération.fr ce jeudi 28 juillet 2016 dans son homélie, prononcée hier soir lors d'une messe en hommage au prêtre Jacques Hamel, le cardinal André Vingt-Trois a évoqué le "silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances", provoquant une polémique. C’est surtout une référence à la loi sur le mariage pour tous, selon certains politiques, qui a été très mal perçue. Contacté par francetv info, le diocèse indique que le responsable religieux "assume" ses propos. "Le cardinal ne s'exprimera pas en direct ni par écrit, mais il assume ses propos. En revanche, il affirme ne pas avoir voulu viser le mariage pour tous en particulier, il parlait, de façon plus générale, d'un ensemble de mesures de bioéthique en débat : gestation pour autrui, filiation, fin de vie et famille." Le seul problème est que la mort du père Jacques Hamel n’a rien à voir avec la déviance des mœurs.

La réfutation du diocèse est arrivée trop tard. Cette formulation, interprétée par beaucoup comme une allusion au mariage gay, a fait réagir les internautes. Plusieurs d'entre eux tweetent depuis ce matin des messages et autres GIF à l'intention du cardinal, ainsi que des photos d'eux avec leur compagnon du même sexe, rapporte Buzzfeed France, le tout accompagné du hashtag #Jesuisdéviant.

Il faut dire que la sortie du cardinal André Vingt-Trois sur la "légalisation des déviances" pendant l'homélie prononcée en hommage au père Jacques Hamel fait grincer des dents au sein même des milieux religieux. Dans un bref éditorial, l'hebdomadaire Témoignage chrétien dit sa "stupéfaction". "Doit-on rappeler que [ces termes] font partie de l'arsenal des fanatiques et des jihadistes dans leur guerre infernale vis-à-vis des 'mécréants' ?", écrit le magazine.

Comme le montre francetvino.fr le Conseil français du culte musulman (CFCM) a donné aujourd'hui un meilleur signal que Mgr Vingt-Trois en appelant les responsables de mosquées, imams et fidèles, à se rendre dimanche à la messe dans une église proche de chez eux, pour exprimer "solidarité et compassion" après "le lâche assassinat" du prêtre Jacques Hamel, mardi. L'instance représentative du culte musulman appelle également l'ensemble des 2 500 mosquées de France "à saisir l'occasion du prêche de la prière" de demain. Dans le but d'"évoquer la place prépondérante qu'occupent dans la religion musulmane le respect des autres religions, ainsi que le respect des hommes de foi qui les portent".

Niveau déviance des mœurs, il faudrait regarder derrière sa porte. Comme le montre LeMonde.fr les autorités australiennes enquêtent sur des accusations de pédophilie portées contre un haut responsable du Vatican, le cardinal australien George Pell, mais n’a pas décidé d’engager des poursuites pour le moment, a annoncé jeudi 28 juillet un responsable de la police à une radio locale. «C’est une affaire sur laquelle nous avons enquêté et sur laquelle nous enquêtons toujours», a déclaré le commissaire en chef de la police de l’État de Victoria, Graham Ashton, sur la station de radio de Melbourne 3AW, confirmant une information diffusée mercredi par la télévision publique australienne ABC. La chaîne a indiqué avoir obtenu huit rapports de police de victimes, témoins et membres de familles de victimes utilisés dans l’enquête.

Le cardinal Pell a nié les accusations portées contre lui dans une déclaration à ABC, assurant que les «affirmations selon lesquelles il a abusé sexuellement de personnes (…) sont complètement fausses». Le cardinal Pell a estimé qu’il s’agissait d’un complot contre lui. «Il rejette absolument les accusations», déclare un communiqué du bureau du cardinal, selon lequel les accusations «ne sont qu’une scandaleuse campagne de calomnie, qui semble être soutenue par ABC».

Parmi les accusations figurent les témoignages de deux hommes, aujourd’hui quadragénaires, qui ont affirmé avoir subi des attouchements de George Pell pendant l’été austral 1978-1979 dans une piscine à Ballarat, ville de cet État où le prêtre a grandi. Selon un autre témoignage, George Pell se serait montré nu devant trois garçons de 8 à 10 ans, dans un vestiaire d’un club de surf, pendant l’été 1986-1987. M. Ashton a déclaré que le dossier avait été transmis au Parquet, qui doit décider de sa solidité. «Pour le moment, nous attendons leur réponse», a-t-il affirmé, ajoutant au sujet d’éventuelles poursuites que «tout était possible». En 2002, alors archevêque de Sydney, George Pell avait été déjà accusé d’abus sexuels, mais il avait été innocenté par la suite.

Si c’est une campagne de calomnie, alors pourquoi le cardinal Pell reste au Vatican, alors qu’il pourrait démissionner pour mieux se défendre et répondre aux attaques contre lui. On ne se cache pas, quand on est innocent. Un petit effort aiderait le cardinal à s’innocenter au lieu de donner le signal contraire.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article