Le pape François rogne encore une fois sur la portée du tsar de l’économie au Vatican

Publié le 9 Juillet 2016

ABCnews.go.com et cruxnow.com nous montre que le pape François a de nouveau coupé les ailes de son tsar des finances le cardinal George Pell en éliminant efficacement un grand nombre des fonctions administratives du bureau financier clé de son département du Vatican. Dans une nouvelle loi ce samedi 9 juillet le pape François a essentiellement renversé une loi de 2014 qui transférait la section opérationnelle principale de l’APSA au Secrétariat de l’économie du cardinal Pell.

Le pape François, qui a été élu sur un mandat de réforme, avait dit qu’il restaurait ses fonctions administratives à l’APSA, l’Administration du Patrimoine du Siège Apostolique, parce qu'il a réalisé qu'il y avait besoin d'être dans une «séparation sans équivoque et complète» entre ceux qui gèrent les actifs du Vatican (APSA) et ceux qui les supervisent (le cardinal Pell). L'administration financière directe retournera à l’APSA, alors que le rôle du Secrétariat de l’économie sera de suivre et analyser l'activité de l'APSA.

Le pape François attend que les chefs des deux postes concernés, les cardinaux Calgagno et Pell, aient une «coopération mutuelle» ajoutant que les problèmes qui peuvent survenir seront résolus par un délégué pontifical. On pense au cardinal Velasio De Paolis.

Le cardinal Pell, un critique de longue date de l'inefficacité financière du Vatican, en avait pris le contrôle dans le but de faire valoir son autorité sur différents secteurs financiers du Vatican. Au fil du temps, le pape François a réduit la portée de son autorité.

Le cardinal Pell devenu trop puissant a fini par avoir un cadre plus limité, car le pape François a bien fait comprendre que le clergé ne doit pas désirer le pouvoir mais le service, et il est bon de rappeler même aux plus prestigieux des cardinaux qu’il est simplement un homme.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Commenter cet article