Le Vatican "condamne de la manière la plus absolue" l'attaque à Nice

Publié le 15 Juillet 2016

Le Vatican "condamne de la manière la plus absolue" l'attaque à Nice

france3-regions.francetvinfo.fr et L’OBS nous montrent ce vendredi 15 juillet 2016 que le Vatican a suivi "avec une énorme préoccupation" le déroulement des événements à Nice et a condamné "de la manière la plus absolue" les attentats qui ont fait au moins 84 morts dont 10 enfants et adolescents, 202 blessés, 52 en urgence absolue dans cette ville du sud de la France. D'après François Hollande, "le caractère terroriste" de l'attaque "ne peut être nié" même si elle n'a pas encore été revendiquée. Il a annoncé la prolongation de l'état d'urgence pour trois mois. Un deuil national de trois jours a été décrété pour les 16, 17 et 18 juillet. Mais rien ne permet encore de relier l’auteur de cette attaque avec l’islamisme radical.

"Nous avons suivi cette nuit avec une énorme préoccupation les terribles nouvelles de Nice", a déclaré le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi dans un communiqué écrit en français. "Nous exprimons de la part du Pape François notre participation et notre solidarité avec la souffrance des victimes et du peuple français tout entier" en "un jour qui devait être un grand jour de fête", poursuit le porte-parole. "Nos condamnons de la manière la plus absolue toute manifestation de folie meurtrière, de haine, de terrorisme et toute attaque contre la paix", a conclu le père Lombardi.

Dans un message publié en milieu de journée, le pape François a déploré "la violence aveugle" qui "a encore frappé le pays à Nice, faisant de nombreuses victimes dont des enfants". "Condamnant à nouveau de tels actes, Sa Sainteté le Pape François exprime sa profonde tristesse et sa proximité spirituelle au peuple français", ajoute le communiqué.

Le Monde.fr nous montre que des proches des victimes ou anonymes se sont réunis dans l'après-midi avec des fleurs, des petits mots et même des pastèques sur la promenade des Anglais, à Nice. Des rassemblements plus ou moins spontanés se sont déroulés ailleurs en France : à Paris, place de la République, de nombreuses personnes sont venues spontanément se recueillir et allumer une bougie au pied de la statue. À Nancy, une minute de silence avant le spectacle "son et lumière", place Stanislas, est prévue ce soir. Idem à Auxerre et Rennes. Une centaine de personnes se sont retrouvées devant l'hôtel de ville de Douai, une trentaine de personnes à Valenciennes et une soixantaine à Compiègne et Beauvais, où une minute de silence a été observée, tout comme à Calais. A Avignon, des jeunes du Conservatoire ont joué La Marseillaise et l'Hymne à la joie de Beethoven devant 200 personnes sur la place de l'Horloge.

Environ 200 personnes, dont certaines portant des drapeaux français sur les épaules, se sont rassemblées dans la cour de l'hôtel de ville de Bordeaux, en présence du maire Alain Juppé, respectant là aussi une minute de silence et de recueillement. Deux cents personnes ont fait de même à Poitiers, avant d'entonner La Marseillaise. Une minute de silence a également été observée devant la mairie à Bayonne.

Faisons alors comme le souhaite sur LePoint.fr Taleb Rifai, secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui a lancé un appel aux touristes à se rendre en France pour protester contre les terroristes. "C'est le moment de visiter la France", a affirmé Taleb Rifai, car l'attentat de jeudi est une "maladie mondiale". Et d'ajouter : "Ce n'est pas le moment de fuir. Nous ne pouvons pas punir les victimes et récompenser les agresseurs en ne voyageant pas dans les endroits touchés, car c'est exactement ce que ces terroristes veulent que nous fassions."

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article