Un journaliste américain désigné comme chef du service de presse du Vatican

Publié le 11 Juillet 2016

L’EXPRESS.fr nous montre ce lundi 11 juillet 2016 nous montre que le pape François a nommé lundi un journaliste américain, Greg Burke, au poste de directeur du service de presse du Vatican à partir du 1er août, en remplacement du père Federico Lombardi démissionnaire, indique un communiqué.

Greg Burke, membre de l'Opus Dei, influente institution conservatrice au sein de l'Église catholique, était jusqu'à présent numéro 2 du service de presse. Le journaliste américain a travaillé à Rome comme correspondant de l'hebdomadaire catholique National Catholic Reporter, du magazine Time avant de devenir le correspondant de la chaîne américaine Fox News. Greg Burke a été nommé en 2013 au poste de conseiller de la Secrétairerie d'État à la suite de plusieurs crises de communication au Vatican, puis en décembre 2015 il est désigné numéro 2 du service de presse du Vatican. Greg Burke, 56 ans, est le deuxième membre de l'Opus Dei à occuper ce poste après l'Espagnol Joaquin Navarro Valls, directeur tout puissant de la communication de Jean Paul II.

Le pape a par ailleurs nommé la journaliste espagnole Paloma Garcia Overo, 41 ans le mois prochain, au poste de numéro 2 du service de presse du Vatican. Mme Overo, jusqu'à présent correspondante pour le Vatican auprès de Cadena COPE, la radio dont le principal actionnaire est la conférence épiscopale espagnole, est la première femme à occuper ce poste au sein du service de presse du Vatican. "Cela me semble naturel. Ce sont les femmes qui ont été les premières à annoncer la résurrection du Christ, donc l'experte en communication de l'Église c'est toujours la femme", a-t-elle réagi avec humour devant des journalistes au Vatican, selon l'agence I.media.

Le père Lombardi, qui aura 74 ans le mois prochain, quitte son poste après avoir dirigé le service pendant dix ans, depuis 2006. Le religieux a également dirigé pendant de longues années Radio Vatican, un poste qu'il a quitté en février dernier et il a également été directeur général du Centre télévisé du Vatican (CTV) de 2001 à 2013. Son dernier voyage avec le pape François sera en Pologne, pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), fin juillet, après quoi il passera le témoin.

Tout cela semble bien conservateur, on en viendrait presque à regretter le père Frederico Lombardi. Ici, on peut avoir peur du contrôle de la voix du pape par les courants conservateurs de l’Église. Le pape veut avant tout que tout le monde trouve sa place dans l’Église, mais cela va freiner considérablement ses réformes et s’avère très négatif.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article