Ils ont tué la gauche

Publié le 24 Août 2016

Ils ont tué la gauche

Aujourd’hui sort le livre de Pierre Jacquemain, ex-conseiller de Myriam El Khomri, Ils ont tué la gauche (Fayard), et voilà comment il décrit ce gouvernement du renoncement et du reniement de ses valeurs :

«Ils ont renoncé à faire ce pour quoi ils ont été élus : mener une politique de gauche. Peut-être parce qu’ils sont devenus de droite. Version naïve. Peut-être l’ont-ils toujours été. Version éclairée. Nos gouvernants ont cessé de faire de la politique. Ils gèrent le bien public, l’État, comme on dirige une entreprise. Il ne s’agit plus de rêver ou d’améliorer la vie des Français. L’heure est au pragmatisme, au «laisser faire, laisser passer», au libéralisme.

Fort de son expérience de conseiller stratégie de la ministre du Travail de septembre 2015 à février 2016, Pierre Jacquemain raconte comment la technocratie a pris le pouvoir sur le et la politique. En dévoilant les coulisses de la loi El Khomri, il nous montre une ministre dépossédée de ses prérogatives, récitant les éléments de langage de Matignon, reléguée au rôle de figurante et condamnée – parce qu’elle le veut bien – à porter une loi qu’elle n’a ni pensée, ni rédigée. Pas même négociée. Une loi faite par et pour des technocrates hors-sol dans une France paupérisée.

Ils ont tué la politique. Ils ont tué la pensée. Ils ont tué la gauche.»

Ce livre est une critique acerbe comme le montre Europe1.fr, car il est une véritable charge contre le gouvernement. Pierre Jacquemain y cible notamment Matignon, qui aurait selon lui court-circuité la rue de Grenelle en mettant Pierre-André Imbert pour rédiger un projet de loi auquel Myriam El Khomri n'adhérait pas. Elle fut mise sur la touche, avec son équipe de conseillers, pendant que le texte est "rédigé en chambre" par "l'équipe techno", qui s'inspire plus volontiers des idées d'Emmanuel Macron que de celles de la ministre du Travail. Mais l'ex-conseiller égratigne aussi la ministre du Travail, qu'il accuse d'avoir "renié ses propres convictions".

Sont-ils aveugles du danger mortel qu’est l’extrême droite, croient-ils que des lois profitant aux plus riches et amenant la précarité de l’emploi leur amèneront de nouveaux électeurs alors qu’ils les tourneront vers cette dernière promettant monts et merveilles avant d'établir une dictature. Cela rappelle étrangement le film le Dictateur de 1940 où Charlie Chaplin présente le nazisme comme un danger mortel pour les communautés juives d'Europe, pour l'humanité entière et pour la démocratie, et à la fin du film dans son discours «Espoir... Je suis désolé», le barbier défend la liberté de tous les humains, et prône la tolérance, la démocratie et la paix :

« Espoir... Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.

Vous n’êtes pas des machines.

Vous n’êtes pas des esclaves.

Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.

Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.

Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous ! »

Un discours inspiré est encore très actuel où Charlie Chaplin nous demande d’oublier nos égoïsmes, d’arrêter de croire en l’homme providentiel et enfin de prendre nos responsabilités pour changer le monde. Il est grand temps de ne plus subir le monde, mais de faire changer les politiques trop libérales en des politiques solidaires et humaines. Car, comme le disait Berthold Brecht : «Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde.»

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 29/08/2016 10:31

Mais au fait Tai comment ça se fait que vous défendez autant une réforme de la gauche ? Je croyais, comme me le disait Françoise, que votre site était apolitique et que ce n'était pas bien de venir parler politique sur votre blog apolitique ?

Cordialement

paroissiens-progressistes 02/09/2016 13:47

M.W,

J'utilise le terme le plus adapté à ce niveau, qui est tout aussi fourre tout que le terme "intolérant", moi au lycée on utilisait le terme "haineux", pour désigner celui qui montre sa haine envers les autres. Là encore, c'est fourre tout. Je pense qu'il faudrait utiliser des termes plus adaptés, mais lesquels car tous sont caricaturaux.

L'intolérance vient de différents facteurs : famille, travail, amis, etc. Mais c'est plus souvent l'effet de groupe, les influences extérieures et les mauvais choix, voire la peur, qui amènent à passer d'une attitude tolérante à intolérante. Et il y a aussi l'exemple des intolérants qui deviennent tolérants suite à diverses expériences.

Nous devons avant tout chercher à comprendre, condamner l'intolérance sans pour autant se croire meilleur. Ce n'est pas facile et nos expériences doivent nous y permettre.

Merci !

M.W 01/09/2016 22:54

Taï

Oui mais cette emploie du terme réactionnaire est emprunt d'intolérance : en gros c'est soit on pense comme les marxistes soit on est de suite catalogué comme étant un affreux vilain méchant réactionnaire qui doit crever s'il ne change pas d'avis. En effet l'intolérance vient de beaucoup de choses, je vous mes au défis de me montrer quand j'ai dis le contraire. Mais je ne sais pas où vous enseignez mais dans mon école (une privée ne plus) on arrêtait pas de nous apprendre qu'il faut respecter la différence, être tolérant, accepter que l'Autre n'est pas notre point de vu etc ...Mais cela n'a pas eu beaucoup de succès et la plupart de mes camarades sont devenus complètement intolérants et il me semble quand dans beaucoup d'écoles on apprend aussi aux élèves à être tolérants mais cela ne marche pas hélas.
Et bien évidemment que les gens intolérants ne se voient pas comme telle encore une fois je n'ai jamais prétendu le contraire. On en a de bons exemples ici.

Cordialement

paroissiens-progressistes 01/09/2016 20:21

M.W,

Le terme réactionnaire était donné par les marxistes a tout ceux qui s'opposaient aux révolutions et aux changements. C'est un terme ancien. L'intolérance est plus complexe, elle vient de beaucoup de chose et aussi de l'éducation. Le plus terrible est que celui qui est intolérant ne se voit pas comme tel.

Merci !

M.W 01/09/2016 20:02

Taï

Je parle de toutes les intolérances mais je pense surtout aux intolérances politiques et religieuses. Ensuite non le terme de réactionnaire n'est pas adapté car il touche une certaine idéologie très conservatrice et je ne vois pas en quoi les progressistes intolérants devraient être taxés de réactionnaires si leurs idées ne sont en rien conservatrice.

Cordialement

paroissiens-progressistes 01/09/2016 18:54

M.W,

C'est bête, si le progrès se fait au dépends des autres, il ne peut pas être vu ainsi. Il est mieux de convaincre, d'arriver à un accord et même si on est pas d’accord, cela arrive, ce n'est pas grave. Le terme réactionnaire n'est pas inadapté dans ce domaine car il touche même ceux qui se croient modernes. Il fallait aussi préciser que vous parliez d'intolérance religieuse.

Merci !

M.W 01/09/2016 09:45

Taï Et qui vous dit que je parle des réactionnaires ? il n'y a pas que les réactionnaires pour être intolérants, ici nous avons un exemple d'une personne progressiste qui est hyper intolérante (je ne parle pas de vous mais d'une autre personne) et j'en connais des progressistes qui sont très intolérants et qui rêvent que le monde entier se mette à penser comme eux. On peut penser à certains libre-penseurs qui pensent qu'il faut anéantir toute trace du passé pré-1789. Les athées comme Richard Dawkins ou Sam Harris sont plutôt progressiste, ils sont pourtant aussi intolérants qu'un réactionnaire comme Mgr Bernard Fellay.

D'ailleurs, que vous parliez des réactionnaires alors que je parle des intolérants montrent que vous avez une faille : vous refusez de voir que les intolérants existent aussi dans votre camps. Après je ne sais pas si qui des réactionnaires, des conservateurs, des progressistes ou des ultra-progressistes sont les plus nombreux mais je pense sincèrement que les intolérants (réactionnaires comme progressistes) sont les plus nombreux que les tolérants.

Cordialement

paroissiens-progressistes 31/08/2016 21:42

M.W,

Non, nous sommes pas minoritaires, mais les réactionnaires sont plus visibles et font croire qu'ils sont plus nombreux. J'écoute les gens, mais tous ne sont pas aussi fermés. L'espoir demeure. Attendons notre heure, elle viendra bientôt.

Merci !

M.W 31/08/2016 14:00

Taï

Nous sommes minoritaires, inaudibles et non unis mais oui nous sommes bel et bien minoritaires, désolé, mais les gens sont majoritairement intolérants surtout dans les domaines de la politique et de la religion. Et je confirme ce que je dis : pour la plupart des gens, avoir du libre-arbitre signifie penser comme eux. Voyons, écoutez parler les gens. Vous verrez : si nous ne sommes pas d'accord avec eux c'est que nous sommes idiots ou naïfs ou manipulés et que nous n'avons pas de libre arbitre. Mais si nous sommes d'accord avec eux, on est intelligents, censés, non-manipulés et possesseur d'un libre-arbitre. On a de bons exemples de gens comme cela ici

Cordialement

paroissiens-progressistes 31/08/2016 13:23

M.W,

Minoritaires non, nous sommes plutôt inaudibles et non unis. Le libre arbitre oblige à un débat ouvert. Être d'accord avec les autres c'est suivre, mais pas être libre.

Merci !

M.W 30/08/2016 20:08

Taï je le sais bien ce que vous dîtes mais ce que je vous dis c'est que nous sommes minoritaires à partager ce point de vu, la plupart des gens sont complètements intolérants et rêvent de voir le monde devenir homogène. La majorité des gens nient bel et bien le libre arbitre de l'homme car pour eux avoir le libre arbitre signifie être forcément d'accord avec eux.

Cordialement

paroissiens-progressistes 30/08/2016 18:07

M.W,

Mais comme le dit Pilate : qu'est-ce que la Vérité ? Peut-on imposer sa vérité à d'autre ? Je ne crois pas. La société est multiculturelle et elle est difficilement soluble dans un modèle unique fixe, c'est l'intégration qui est le meilleur modèle. Les divisions politiques le montre, mais l'intolérance envers l'autre est comme nier ce qui compose l'homme, son libre arbitre. Être intolérant est donc se nier soi-même.

Merci !

M.W 30/08/2016 10:22


Cordialement

paroissiens-progressistes 29/08/2016 21:05

M.W,

Tous les camps politiques veulent imposer leurs idées, mais le problème c'est qu'on oublie une chose le peuple dans tout ça qui n'a jamais son mot à dire. La participation du Peuple à la politique permettrait à la droite et à la gauche de retrouver des couleurs et des idées qui parlent.

Merci !

M.W 29/08/2016 20:10

Taï

L'ennui est que rares sont les gens comme nous qui aiment le débat d'idée. La plupart des gens préfèrent vivre dans un monde où tous le monde doit penser comme eux et où toute forme d'opinion contraire est taxée de stupidité et est combattue. Après beaucoup sont contre l'uniformisation actuelle car elle se fait dans un sens droite-libérale mais c'est parce qu'ils veulent l'uniformisation dans leur sens. En gros les gens de la droite non libérale veulent une uniformisation dans un sens droite non-libérale, la gauche antilibérale veut une uniformisation dans un sens gauche antilibérale, les communistes veulent une uniformisation communistes, les nationalistes veulent une uniformisation non nationalistes

Cordialement

paroissiens-progressistes 29/08/2016 15:06

M.W.,

Il serait plus opportun de dire qu'il est contre l'uniformisation de la politique, j'aime le débat d'idée, et on ne peut pas dire que le PS actuel et LR se différencient beaucoup. Je préféré un parti qui fait de la gauche et un autre de la droite, cela permet un débat démocratique plus sein.

Merci !

M.W 29/08/2016 13:35

Taï
Bien mais selon Françoise votre blog est apolitique alors il n'est pas sensé défendre tel ou tel politique non ?

Cordialement

paroissiens-progressistes 29/08/2016 11:36

M.W,

J'ai de la sympathie pour la vision sociale de la gauche, mais surtout pour une vision claire en politique. Aujourd'hui, il n'y a plus vraiment de différence en politique, c'est la différence qui donne du plaisir à voter. Une offre politique plus vaste est meilleure pour moi. Je suis aussi critique envers le gouvernement socialiste, car il trahi tous ses principes.

Merci !

M.W 24/08/2016 16:51

Taï

Je voulais vous dire que je renonce à poster sur Golias, au vu des commentaires sur le site de ce journal je pense que je me ferai haïr et mépriser à cause de certaines de mes opinions par des gens aussi intolérants que les intégristes. Et puis une certaine personne que je ne nommerai pas va se faire un plaisir de me dépeindre aux gens de golias comme étant un dangereux manipulateur monarchiste ennemi de la démocratie et des libertés....

D'ailleurs je me demande si je ne vais pas simplement arrêter de poster des commentaires sur internet, je pensais que, derrière un pseudo j'aurai plus de forces pour faire face au mépris et à la dureté des intolérants mais même là je me rends compte que c'est dure...

Cordialement

paroissiens-progressistes 25/08/2016 13:46

M.W,

C'est toujours difficile de la porter, mais il ne faut pas abandonner pour la rendre moins lourde.

Merci !

M.W 24/08/2016 18:43

Taï

Je ne sais pas ou alors je fais comme dans ma vie privée, je tais mes opinions politiques et religieux et je ne parle plus que d'histoire mais il est vrai que mes disputes avec Françoise m'ont refroidi, je vais donc essayer d'adopter une attitude plus neutre et ne plus parler de mes opinions politiques, ce sera plus simple. Quand à ma croix, elle commence à trop me peser

Cordialement

paroissiens-progressistes 24/08/2016 17:54

M.W,

C'est dur, j'en conviens, mais de là à renoncer à poster des commentaires, ce serait dommage. Vous avez beaucoup à apporter, et comme l'a dit Jésus on doit aussi savoir porter sa croix.

Merci !