L’évêque de Dallas à la tête du nouveau ministère aux laïcs et à la famille

Publié le 17 Août 2016

L’évêque de Dallas à la tête du nouveau ministère aux laïcs et à la famille

Marie Malzac (avec Nicolas Senèze) dans son article pour la-Croix.com nous montre que Mgr Kevin Joseph Farrell, jusque-là évêque de Dallas (États-Unis), a été nommé par le pape François à la tête du nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, a indiqué le Saint-Siège mercredi 17 août 2016.

Après l’approbation, au début du mois de juin, des statuts «ad experimentum» d’un nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, dans le cadre de la refonte de plusieurs «ministères» du Vatican, le pape a nommé son préfet en la personne de Mgr Kevin Joseph Farrell, qui était jusqu’à présent évêque de Dallas (États-Unis).

Le même jour, le Saint-Siège a annoncé l’institution officielle de ce nouveau dicastère par le Motu proprio «Sedula mater» (mère attentionnée, en latin), en date du 15 août. Cette création s’inscrit dans la réforme des institutions engagée depuis le début de son pontificat. On remarquera que cette nouvelle entité n’est ni une congrégation – même si son chef est préfet –, ni un Conseil pontifical, laissant peut-être là entrevoir une future organisation de la curie romaine.

Selon la presse américaine, Mgr Farrell, 68 ans, est une figure «modérée» de l’épiscopat américain, un homme accessible, connu pour être un «pasteur avec l’odeur des brebis», selon l’expression chère au pape François. Récemment, il s’est illustré par sa ferme opposition à la culture des armes à feu, particulièrement importante dans son État du Texas.,Son frère, Mgr Brian Farrell, est par ailleurs numéro deux du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens depuis plus années.

Né à Dublin en 1947, Kevin Farrell a fait ses études en Espagne avant d’étudier à l’université grégorienne, à Rome et de poursuivre son cursus aux États-Unis, à l’université Notre-Dame. Entré chez les Légionnaires du Christ en 1966, il est ordonné prêtre douze ans plus tard. Il devient aumônier et professeur d’économie de l’université Monterrey, au Mexique, et gagne en grade au sein de la Légion, devenant responsable des séminaires et des écoles en Italie, en Espagne et en Irlande. En 1984, il est incardiné dans le diocèse de Washington (États-Unis), après avoir quitté sa congrégation religieuse pour des «divergences d’opinion». Il est désigné auxiliaire en 2001. En 2007, il devient évêque de Dallas, poste qu’il occupe depuis.

Après cette nomination, le pape doit encore nommer un secrétaire de ce nouveau dicastère, qui pourrait être un laïc, assistés de trois sous-secrétaires, tous laïcs, et en charge des sections dédiées aux laïcs, à la famille et à la santé. Il devrait rendre publiques ces nominations d’ici au 1er septembre, date d’entrée en vigueur des statuts.

Le cardinal Stanislaw Rylko, jusque-là président du Conseil pontifical pour les laïcs, pourrait être nommé archevêque de Cracovie, le cardinal Stanislaw Dziwisz, ancien secrétaire particulier de Jean-Paul II, étant sur le point de prendre sa retraite. Quant à Mgr Vincenzo Paglia, président de l’ancien Conseil pontifical pour la famille, le pape l’a nommé le même jour Grand chancelier de l’Institut pontifical «Jean-Paul II» pour les études sur le mariage et la famille et président de l’Académie pontificale pour la vie, absorbée dans le nouveau dicastère et jusque-là dirigée par Mgr Ignacio Carrasco de Paula.

Ce choix de l’évêque de Dallas qui a des divergences d’opinion avec les Légionnaires du Christ montre que le pape veut des hommes dans sa ligne et livre un signal aux conservateurs de la curie, celui que leur place ne tient qu’à un fil.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Commenter cet article