L’Australie accuse Mgr Pell d’avoir connu le cas d'un prêtre pédophile et de ne pas prendre des mesures

Publié le 17 Septembre 2016

periodistadigital.com nous montre dans son article du samedi 17 septembre 2016 que le cardinal George Pell "ministre" de l’économie du Vatican et archevêque de Sydney, en Australie, avait une connaissance directe d'un prêtre pédophile actif dans la province ecclésiastique dont il était le responsable. C’est ce qui a transpiré dans la Commission royale australienne sur les réponses institutionnelles aux abus sexuels le jeudi 15 septembre, après que le tribunal spécial a publié un dossier de nouveaux documents détaillant les activités de John Farrell, prêtre pédophile du diocèse d’Armidale, en Nouvelle-Galles du Sud, emprisonné en 2012.

En 2002, une victime de Farrell, dont le nom ne peut pas être révélé a envoyé une lettre au métropolite de la province qui est le diocèse de Armidale, alors l’archevêque Pell, exigeant une «explication plus profonde» de la façon dont que l'Église avait traité son cas. Il a envoyé aussi une copie à l'évêque d’Armidale, Luc Matthys, et maintenant cette lettre a été admise comme preuve par la Commission royale.

Malgré le fait que la victime avait signalé un «abus sexuel grave et prolongée» auquel il a été soumis des mains de Farrell comme enfant de chœur à Armidale dans les années 1980, une accusation qu’il répète dans sa lettre à Mgr Pell et Mgr Matthys, il se plaint que des mesures ne semblent pas avoir été prise des mesures contre le prêtre. En fait, Farrell avait été déplacé de paroisse en paroisse dans le diocèse d’Armidale, puis finalement, à la fin, à Parramatta, à l'ouest de Sydney. Et cela malgré que les accusations sur son comportement pédophile avait commencé à arriver dans la hiérarchie dès 1984, et entre autres, en 1992, un prêtre, John Usher qui, des années plus tard, devint chancelier du diocèse de Sydney dans la curie de Mgr George Pell.

Dans sa lettre à Mgr Pell et à la victime du prêtre Matthys, Farrell a exprimé son désir de «rencontrer [Pell] ou toute autre personne appropriée dans l'Église ... pour traiter ma situation plus en détail.» Selon la Commission royale il aurait entendu ce souhait qui fut rempli par Matthys, qui a répondu à la victime par une lettre et l'a encouragé à aller à la police avec ses revendications et a payé un traitement psychologique.

Les documents publiés par la Commission le jeudi a révélé pour la première fois, alors que Mgr Pell conteste le préjudice. «Je ne peux pas exprimer de manière adéquate la honte et le remords je me sentais quand je lis votre lettre», a écrit Mgr Pell. Mais, bien que Mgr Pell a également exhorté la victime de Farrell à dénoncer le prêtre à la police et qu’il a promis l'aide de l'Église, il n’avait que référé son cas au Groupe des normes professionnelles de la province ce qui explique que le pédophile n’est allé derrière les barreaux qu’en 2012. Suite à une enquête menée par un groupe spécial de la police, le prêtre John Farrell a été reconnu coupable de 62 crimes d’abus sexuels commis contre 12 victimes.

Mgr Pell est sur la corde raide, ce nouveau document contredit durablement tout ce qu’il a pu dire et on se demande encore combien de temps le pape pourra le garder dans son équipe. La démission serait là préférable.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 21/09/2016 13:50

Et bien Françoise qu'y a t-il ? vous me faîte la tête ?

Cordialement

M.W 22/09/2016 07:56

Françoise

Ecoutez c'est vrai que nous avons eu des prises de têtes ces derniers temps mais nous pouvons trouver un terrain d'entente pour dialoguer sans s'insulter ou sans se mépriser, pour avoir un dialogue plus serein. Je pense que c'est possible ;)

Cordialement

Françoise 21/09/2016 23:27

Du tout, M.W. Mais je n'ai rien trouvé dans vos propos qui suscite chez moi un commentaire. Cordialement aussi.

Françoise 20/09/2016 21:48

Tu sais bien, Taï, que ce type d'union profite aux intégristes. Donc ce mélange des genres est plus que déplorable. L'Eglise n'est pas unie mais se radicalise depuis JP2. Elle est dans une restauration intégriste et une destruction de toute forme de pratique autre que fondamentaliste.
C'est une démarche politique que ne renie pas F1. Donner des prélatures à deux mouvances intégristes n'est pas innocent. Et il y aura même un troisième mouvement: le Chemin Néocatéchuménal parait-il. Donc faut être lucide sur l'action politique et idéologique de F1.
Il pratique exactement le même comportement que JP2. Il radicalise sans avoir l'air d'y toucher.
Ce qui est une stratégie de communication particulièrement perverse, qui fait illusion, qui donne de faux espoirs. JP2 nous a roulés dans la farine. F1 tente de rééditer l'exploit. C'est tout.

Françoise 19/09/2016 22:23

F1 n'a pas la capacité de transformer l'OD. C'est totalement illusoire. C'est même pas de l'angélisme à ce niveau, c'est de la bêtise. La seule façon de s'en défaire, c'est de supprimer la prélature de l'OD et tous les postes au Vatican y compris à l'IOR. Bon, ça suppose aussi qu'au moment où il le fait, il s'entoure d'une garde rapprochée armée jusqu'aux dents, mais bon, il a les moyens de le faire.
Au lieu de ça, F1 accorde de plus en plus de passes-droits à l'OD. Donc c'est là que tu comprends qu'il est dans la même politique que ses prédécesseurs.
Pire, il utilise l'OD pour donner des prélatures papales à deux nouvelles mouvances intégristes: la FSSPX et l'Emmanuel. Ce qui verrouillera nos diocèses à coup sûr.

paroissiens-progressistes 20/09/2016 13:39

Françoise,

Le pape François est différent de ses prédécesseurs, car il veut que l'Eglise soit unie, c'est pour cela qu'on ne sait plus où il veut en venir. Il ne favorise pas un camp plus qu'un autre. Un coup à droite et à gauche, pour faire plaisir à tout le monde. Ce n'est pas une bonne idée, le compromis au lieu de contenter tout le monde réussi toujours mieux aux réactionnaires.

La situation n'est pas bonne pour faire des réformes. Encore moins en choisissant cette option.

Merci !

Françoise 18/09/2016 23:13

Pell ne démissionnera jamais et jamais F1 ne le limogera puisque l'OD protège Pell.
Faut savoir quand même ça pour comprendre les tenants et aboutissants.
C'est la même chose pour Barbarin dont la soeur est ponte de l'OD. Toutes ces protections font que même face à des crimes crapuleux, ces prélats ne risquent absolument rien.
Ou alors faudrait saisir l'OD à la gorge pour pouvoir les punir. Et c'est mal parti pour que ce soit le cas.

paroissiens-progressistes 20/09/2016 13:34

M.W,

Vaincre l'OD sera difficile, déjà par son implantation dans les élites et qu'elle pourvoie en argent l'Eglise. Le seul moyen la toucher là où ça fait mal, l'argent et faire comme en Belgique la mettre comme un mouvement sectaire, ce qu'elle est.

Merci !

M.W 19/09/2016 20:37

Taï

Mais comment faire pour vaincre L'Opus Dei ? L'interdire ?

Cordialement

paroissiens-progressistes 19/09/2016 18:01

Françoise,

Le pape François ne veut pas mettre fin à l’OD mais la transformer, il a d’ailleurs envoyé un proche pour cela afin de mettre en place des réformes sur ce mouvement, et c’est sans doute là son erreur, car l’OD n’aime pas les Jésuites et encore moins un pape qui veut aller vers les périphéries. Le seul but de l’OD est de convertir les élites, les pauvres ils en ont cure.

Merci !