L'Église d'Argentine ouvre ses archives durant la dictature (1976-1983)

Publié le 25 Octobre 2016

Radio Vatican nous apprend ce mardi 25 octobre 2016 que les victimes et leurs proches de la dictature argentine pourront accéder prochainement aux archives de l’Église argentine concernant la période 1976-1983. Ces documents ont été classés et numérisés comme l’avait souhaité le pape François. Ce long travail, entamé depuis des années par l’épiscopat argentin, a été mené, souligne un communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège, avec le soucis de servir la vérité, la justice et la paix, continuant le dialogue ouvert à la culture de la rencontre.

 

La décision de rendre accessibles ces documents a été prise à l’issue d’une réunion qui s’est tenue le 15 octobre dernier au Vatican entre la commission exécutive de l’épiscopat argentin, le secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Parolin et d’autres membres de la secrétairerie d’État. Pourront donc les consulter : les victimes, les proches des desaparecidos, les détenus, et dans les cas de religieux ou d’ecclésiastiques, les supérieurs majeurs. Ces archives sont conservées au siège de la conférence épiscopale argentine, à la secrétairerie d'État ainsi qu'à la nonciature apostolique de Buenos Aires.

 

La décision d'ouvrir les archives de l'église a donc été prise par le pape François. Par le passé, il était le jeune supérieur jésuite en Argentine pendant la dictature militaire, ce qui rend sa décision d'ouvrir les archives d'autant plus remarquable. De nombreux hauts dignitaires religieux étaient proches des dirigeants militaires de l'Argentine à l'époque et les associations de défense des droits de l’homme les ont accusé de complicité avec le régime. Le pape lui-même a été critiqué pour ne pas avoir parlé publiquement des atrocités de la dictature, mais il a également été crédité pour avoir sauvé la vie de plus de deux douzaines de personnes, en leur donnant refuge dans son séminaire et en les aidants à sortir du pays.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article