La conférence de presse du Pape François dans l'avion

Publié le 3 Octobre 2016

Radio Vatican nous montre dans son article du lundi 3 octobre 2016 que le pape François a achevé ce dimanche 2 octobre 2016 son 16e voyage apostolique qui l'a mené dans le Caucase, en Géorgie et en Azerbaidjan. Trois mois après l'Arménie, ce fut un voyage sous le signe de l’œcuménisme et de la tolérance. François a rencontré en Géorgie et en Azerbaïdjan les communautés chrétiennes mais aussi les représentants des autres religions.

Le pape a visité les périphéries de son Église, il est d’ailleurs revenu sur cette notion de périphérie au cours de la traditionnelle conférence de presse dans l’avion du retour, et a justifié le choix de ces deux pays, la Géorgie et l’Azerbaidjan. «La réalité se comprend mieux et se voit mieux depuis les périphéries que le centre» a souligné le pape François devant les journalistes dans l'avion du retour. Il a rappelé son séjour en Albanie en 2014, ou encore celui en Bosnie-Herzégovine en 2015.

Le pape a aussi évoqué dans l’avion le conflit du Nagorny Karabach, région séparatiste que se disputent l’Arménie et l’Azerbaidjan. Il a suggéré d’ouvrir un dialogue sincère, face à face. Et si ce n’est pas possible, a-t-il ajouté, alors il faut accepter de recourir à un tribunal international comme celui de la Haye. Car «l’autre voie, c’est la guerre et la guerre détruit tout.»

Autre sujet abordé dans l'avion, le procès en béatification pour le père Jacques Hamel, assassiné en juillet dernier dans son Église de Saint-Etienne-du-Rouvray par des terroristes, en France. Le pape a décidé d’accélérer la procédure a-t-on appris ce dimanche 2 octobre. Il est revenu sur cette décision dans l’avion. «Nous devons chercher les témoignages pour ouvrir le procès, il ne faut pas les perdre. C’est très important parce que les témoignages tout frais, c’est ce que les gens ont vécu…»

Et puis les manuels scolaires ont aussi été un sujet de la conférence de presse du pape François dans l’avion. Le pape les a accusé de propager une théorie du genre (qui n’existe pas, puisqu’elle est un fantasme des intégristes et de l’extrême droite). Pour le pape, c’est une chose d’avoir des tendances homosexuelles ou changer de sexe, c’en est une autre de faire un enseignement dans les écoles sur cette ligne (on y apprend l’égalité entre les sexes et à accepter les différences, pas à gommer que l’on soit un homme et une femme). Le pape François a aussi insisté sur la nécessité d’accueillir, d’accompagner et d’intégrer les personnes homosexuelles ou transsexuelles : «J’ai accompagné des personnes avec ces tendances, je les ai rapprochées du Seigneur… je ne les ai jamais abandonnées» a-t-il conclu.

Comme le montre DirectMatin.fr, interrogée ce lundi sur France Inter, la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem a dit «regretter ces paroles légères et infondées» du pape estimant qu'il «aura été lui aussi victime de la campagne de désinformation massive conduite par des intégristes». La ministre conseille au pape, «lors d'un de ses prochains déplacements en France de venir à la rencontre des enseignants, de feuilleter les manuels». «La théorie du genre n'existe même pas dans ces livres», a-t-elle affirmé.

Sur LCI.fr, Éric Fassin, sociologue et professeur au Département de science politique et au Centre d’études de genre à Paris 8, "le genre est un concept, autour duquel s’organise un champ de recherches, avec des théories différentes. La théorie du genre est donc une expression polémique, explique-t-il. Elle vient du Vatican, qui s’est lancé dans une croisade contre le genre avec un Lexique publié en 2005 par le Conseil pontifical pour la famille". En outre, c’est Benoît XVI, le prédécesseur du pape François, qui, voulant défendre un ordre naturel, a inventé l’idée de théorie du genre.

En 2014, des parents avaient retiré leurs enfants de l’école pour manifester leur opposition à l’enseignement de la théorie du genre : cette folle rumeur selon laquelle l'école de la République "apprendrait aux petits garçons à devenir des petites filles", rapportait l’ancien ministre de l'Éducation, Vincent Peillon. Derrière cette campagne d'intox, Farida Belghoul, 55 ans, proche du polémiste d’extrême droite Alain Soral. Celle qui avait reçu le soutien des catholiques intégristes Civitas et du Printemps français était partie en croisade pour "sauver (nos) enfants" mis en danger, entre autres, par "la propagande LGBT".

Enfin le pape François est revenu sur ses prochains voyages, l’Inde et le Bangladesh comme le montre Radio Vatican : le pape ira dans ces deux pays «presque certainement» l’année prochaine. Il a aussi parlé d’un voyage en Afrique, dans un pays pas encore choisi, ce sera en fonction du climat et de la situation politique du moment. Pour la Colombie, le Pape a affirmé vouloir s’y rendre si le oui à l’accord de paix l’emportait lors du référendum d’hier, mais c’était avant de voir les résultats et la victoire du Non ce dimanche. Et puis le pape a confirmé qu’il se rendrait au Portugal, mais seulement à Fatima, l’an prochain, qui célébrera le 13 mai le centenaire des premières apparitions mariales.

Cette conférence du pape montre le souci de son voyage la tolérance et la paix, tout en montrant son ignorance des études de genre sans doute pour montrer son soutien à la Manif pour tous pour sa manifestation du 16 octobre, sans oublier d’accélérer la béatification du père Hamel et d’annoncer ses prochains voyages. Comme toujours, le pape essaye de satisfaire une Église durablement divisée entre progressistes et conservateurs, sans réellement réussir.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Françoise 05/10/2016 09:27

Complément d'info: la Fondation Lejeune est la banque française de l'Opus Dei. Elle réceptionne tous les legs et testaments des opusiens (numéraires et surnuméraires). Comme elle dispose de l'utilité publique, l'OD ne paie pas de droits de succession sur les legs et dons. Le bonheur absolu. Et en plus, l'OD n'apparait ainsi jamais dans les successions. Ce qui est encore plus appréciable pour cette mouvance intégriste.
Les jeunes opusiens passent tous par la Fondation Lejeune puis par Alliance Vita pour faire leurs premières armes politiques et médiatiques.
Ensuite, on va les retrouver sur des structures opusiennes comme Genethique et la Fondation de Service Politique qui est le lobby qui sévit depuis des années à l'Assemblée Nationale et tente de faire pression pour détruire différentes lois notamment le droit à la contraception et à l'avortement.
Ces groupes sont relayés à l'UNAF via les Associations Familiales Catholiques.
Et on retrouve également ces groupes dans les formations médicales et dans les foyers d'hébergement des médecins et infirmières. Dès que tu as un CHU, tu peux être sûr qu'il y a une structure opusienne pour prêcher la bonne parole opusienne au plan médical.
La plupart des croyants français ignorent tout ça.
Ce qui est regrettable car ça permet à l'OD de continuer d'avancer et de poser des objectifs financiers et politiques.
La création récente du groupe Raise, créé avec le neveu de l'ancien patron de l'OAS, est une tactique pour capter de l'argent de pas mal d'entreprises françaises mais aussi pour faire de nouveaux adeptes opusiens surnuméraires. Tant que les gens n'ont pas conscience de tout ça, l'OD aura les coudées franches.
C'est pourquoi je dis les choses. C'est trop grave de les laisser agir sans dévoiler leurs stratégies d'emprise et de contrôle à la fois économique, juridique, média et politique, religieux.
En Espagne, l'OD contrôle la quasi totalité de la vie espagnole. La France est le prochain objectif d'emprise totale pour l'OD.

Françoise 05/10/2016 09:13

Pour qu'il y ait une réelle résistance au sein des paroisses, il faut informer les catholiques sur les faux-nez de l'Opus Dei. Tu as encore énormément de croyants pratiquants qui ignorent que derrière les structures dont je parle, il y a l'Opus Dei. Beaucoup ignorent que Barbarin a une soeur ponte de l'Opus Dei et qu'il peut ainsi imposer à l'épiscopat français, de plus en plus de choses opusiennes dans les diocèses, les paroisses.
C'est pourquoi il faut informer les gens. Leur expliquer les tenants et les aboutissants.
Concernant les catéchistes, tu as celles et ceux qui sont des cathos lambdas et tu as aussi des catéchistes qui sont issus de l'influence de ces mouvances: que ce soit l'OD comme le Renouveau Charismatique (Béatitudes, Verbe de Vie, Emmanuel, Chemin Neuf, etc). Or, entre l'OD et le Renouveau Charismatique, il y a eu une entente de partage des manuels anti-IVG.
Cette entente a été conclue fin des années 80 et depuis les deux groupes partagent et diffusent la propagande anti-IVG ensemble. Au départ ça venait des US directement puisqu'il n'y avait pas assez d'argent ni d'acteurs mobilisés pour l'édition et la diffusion. En plus, tout ce qui est iconographie était pris en photo par des militants US dans des cliniques, ce qui est parfaitement interdit en France. D'où aussi la nécessité au départ de passer par les structures US. Depuis l'opération Manif Pour Tous, tout s'est organisé et structuré. Et l'argent est là pour alimenter ces propagandes. Sous le contrôle de l'OD via la Fondation Lejeune.
De plus, depuis l'arrivée de Barbarin à la tête de l'épiscopat français, et sous la gouvernance papale de B16, l'OD a énormément gagné de directions d'établissements scolaires cathos.
Il en a été de même pour ce qui concerne les directions liées au Renouveau Charismatique.
Ainsi que pour les écoles hors contrats, tout ce qui relève de la FSSPX.
L'incitation à scolariser les enfants plus dans le privé confessionnel que dans le public, a ajouté une mobilisation supplémentaire dans les rangs des groupes fondamentalistes cathos.
Et ça a une incidence dans les paroisses et dans les réseaux de catéchistes.
Ayant personnellement enseigné dans différentes écoles privées catholiques, j'ai vu le changement s'opérer autour de 2006, c'est à dire il y a dix ans. Ma belle-mère qui travaillait en lycée catholique (elle était économe et a travaillé dans différents lycées sur la région) situe également la bascule dans une domination progressive fondamentaliste, à cette période là. C'est là que tu commences à avoir des établissements privés confessionnels qui vont imposer le catéchisme à tous les enfants (y compris non catholiques) et qui vont l'enseigner entre midi et deux dans le cadre des établissements scolaires primaires. C'est là que tu vois le renforcement des supports d'informations intégristes dans les collèges et lycées, avec des acteurs eux aussi issus de ces groupes fondamentalistes. Ce qui n'était qu'anecdotique il y a encore quinze, vingt ans, est devenu un phénomène majoritaire depuis 10 ans. D'où un vrai casse-tête pour trouver des catéchistes et des établissements privés confessionnels qui ne dépendent pas entièrement de mouvances intégristes.
Idem dans les paroisses où la plupart des animations et groupes d'animations ont été vampirisés par le Renouveau Charismatique. Qui n'apparaît pas nommément sur les paroisses mais a pris le contrôle des anciens réseaux d'animation. C'est visible dans la plupart des paroisses urbaines. Un peu moins sur les paroisses rurales.

Françoise 03/10/2016 21:54

Concernant les manuels scolaires, il n'y a aucune théorie du genre. Ce qui est appris est la stricte égalité entre garçons et filles et dénoncer justement les inégalités, les violences que peuvent subir autant les garçons que les filles dans la société. C'est cela qui est dit et appris aux enfants, rien d'autre. Donc F1 fantasme.
Par contre, ici en France, nous voyons maintenant la Fondation Lejeune estampiller et envoyer directement dans toutes les écoles privées catholiques (collèges et lycées principalement), sa propagande anti-IVG. Avec ses informations totalement faussées, tronquées, faites pour terroriser les jeunes et maintenir les filles dans l'idée que seul leur ventre via la maternité a de l'importance. Ca c'est terriblement violent pour les filles. Ca ne les aide ni à revendiquer le droit à l'instruction autant et aussi longtemps que les garçons, ni à s'aimer en tant que fille et non en tant que ventre à procréer, ni à apprécier leur corps, la sexualité autrement que sous l'angle procréatif.
Si une partie des photos d'IMG, se faisant passer pour IVG ont été supprimées (devait y avoir des droits d'auteurs américains à payer pour les utiliser et si la Fondation Lejeune voulait sa propre documentation, il fallait qu'elle réalise elle-même les photos). Du coup, on est passé aux dessins façon BD (ah les éditions Dargaud vampirisées financièrement par le couple Lejeune Gaymard)...
Et pour la diffusion, elle ne passe pas que par des parents catéchistes. En réalité, à partir du moment où l'évêque du diocèse est pro OD (car la fondation Lejeune est une émanation directe opusienne ainsi qu'Alliance Vita, la Fondation de Service Politique et Genethique), la documentation anti-IVG est envoyée à tous les collèges et lycées privés cathos. C'est le cas dans notre diocèse où l'évêque est particulièrement proche de l'Opus Dei. J'ai eu la confirmation par une collègue, prof d'histoire que la documentation anti-IVG estampillée Fondation Lejeune a été directement envoyée aux directions des établissements secondaires privés de tout le département. Donc du moment que l'évêque est pro OD, l'envoi est officiel.
Autre chose qui pèse aussi beaucoup, même sur des évêques non opusiens: Barbarin a une soeur ponte numéraire à l'Opus Dei. Donc si Barbarin donne son aval, pour se faire bien voir, certains évêques autoriseront la diffusion et l'envoi direct des manuels anti-IVG aux lycées et collèges privés catholiques. Ca se passe comme ça.

paroissiens-progressistes 04/10/2016 21:38

Françoise,

L'OD est puissante grâce à son argent et son influence dans les élites, mais une chose simple permet de limiter son action : refuser ses actions au sein des paroisses et la résistance des catéchistes.

Merci !