Le pape François appelle à "un cessez-le-feu immédiat" en Syrie

Publié le 12 Octobre 2016

BFMTV.com nous montre que le pape François a appelé le mercredi 12 octobre 2016 à "un cessez-le-feu immédiat" en Syrie qui dure "au moins le temps nécessaire" pour évacuer les civils victimes des bombardements.

"C'est avec un sentiment d'urgence que je renouvelle mon appel, en implorant de toutes mes forces les responsables, afin que soit assuré un cessez-le-feu immédiat, qui soit imposé et respecté, au moins le temps nécessaire pour permettre l'évacuation des civils, en premier lieu des enfants (...) encore piégés sous des bombardements sanglants", a déclaré le pontife lors de son audience hebdomadaire sur la place Saint-Pierre.

Le cessez-le-feu serait une bonne solution pour permettre l’évacuation des civils. Encore faudrait-il que les partis en présence et notamment Bashar al-Assad le respectent. Comme l’a montré RFI.fr hier, après avoir baissé d’intensité, les combats ont repris avec violence à Alep, où 25 civils ont été tués ce mardi par des bombes larguées sur les quartiers est, tenus par les rebelles, selon l’OSDH. Quatre civils ont aussi péri dans la chute d’obus sur la partie ouest de la ville, contrôlée par les troupes gouvernementales. Ces attaques surviennent sur fond d'impasse diplomatique totale, trois jours après le veto russe sur une résolution française à l’ONU appelant à un cessez-le-feu à Alep.

Malgré le fossé qui les sépare, le gouvernement et les rebelles ont conclu un accord informel, parrainé par des notables de la ville, afin d’épargner les stations de pompage de l’eau potable et pour introduire du mazout dans les quartiers est, destiné aux générateurs électriques qui font fonctionner ces infrastructures vitales. Une rare bonne nouvelle dans cet enfer quotidien pour les deux millions d’Aleppins qui vivent sous les obus, de part et d’autre de la ligne de démarcation.

Espérons qu’Antonio Guterres, le futur secrétaire général de l’ONU fasse quelque chose. Après tout comme le montre l’HuffingtonPost.fr, il a été Haut commissaire aux réfugiés (2005-2015), où il avait dû affronter la plus grave crise de migration en Europe depuis la Seconde guerre mondiale. Il a d'ailleurs déjà fait savoir qu'il souhaitait être une voix pour les opprimés s'il prenait le Secrétariat général de l'ONU. S’il est un homme d’action comme on le dit, qu’il réussisse à arranger les choses sans arriver à une solution boiteuse.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article