Le pape François dénonce une «guerre mondiale» contre le mariage

Publié le 1 Octobre 2016

Le pape François dénonce une «guerre mondiale» contre le mariage

Comme le montre ouest-France.fr et tdg.ch le pape François a dénoncé ce samedi 1er octobre 2016 à Tbilissi une "guerre mondiale" en cours contre le mariage, devant des prêtres et catholiques géorgiens.

Répondant aux interrogations exprimées devant lui par une mère de famille, Irina, le pape a expliqué combien il était indispensable de défendre le mariage, «la plus belle chose que Dieu ait créée».

S'exprimant devant quelques dizaines de représentants de la petite communauté catholique géorgienne, très minoritaire dans la Géorgie orthodoxe, le pape argentin a alors évoqué «une guerre mondiale pour détruire le mariage». Elle ne se fait pas avec des armes, mais «avec des idées», a-t-il affirmé, évoquant une «colonisation idéologique».

«L'homme et la femme qui ne font qu'une seule chair sont l'image de Dieu», et «il faut tout faire pour sauver le mariage», a-t-il insisté. «Quand on divorce, on salit l'image de Dieu», a-t-il encore dit. Revenant sur les difficultés des couples mariés, souvent tentés par la séparation, le pape les a encouragés à se quereller autant qu'ils le veulent, «c'est une chose normale», mais à se réconcilier ensuite dans la même journée.

Car, a-t-il souligné, «la guerre froide du jour d'après est très dangereuse». Et si la tentation de l'adultère devait survenir, «vous devez demander tout de suite de l'aide», a-t-il encore dit. Le pape François est arrivé vendredi en Géorgie, première étape d'un court séjour dans le Caucase, qui doit le conduire dimanche en Azerbaïdjan.

Le pape François a aussi appelé la petite communauté catholique de Géorgie à serrer les rangs et à se montrer ouverte vis-à-vis de la majorité orthodoxe. Des tensions perdurent entre les deux églises chrétiennes. Que faire vis-à-vis des orthodoxes ?, s'est interrogé le pape devant des prêtres, séminaristes et représentants catholiques géorgiens qui l'interrogeaient en ce sens. «Être ouvert, être ami», a-t-il recommandé au second jour de son court séjour dans le Caucase, trois mois après sa visite en Arménie.

«On ne doit jamais faire de prosélytisme avec les orthodoxes», a lancé le pape François. «Ce sont nos frères et nos sœurs, je ne peux pas les condamner», a-t-il insisté appelant les catholiques à «être amis, à marcher ensemble». «Nous sommes une petite église et nous faisons chaque jour l'expérience de la minorité», avait déclaré plus tôt devant le pape, Mgr Giuseppe Pasotto, évêque catholique géorgien. «Et parfois, c'est vraiment dur !», avait-il dit. Vous devez «être solides dans votre foi», a répondu le pape, et pour cela il faut avoir «la mémoire du passé, le courage dans le présent et l'espoir dans l'avenir», a souligné le Saint-Père.

Mais comme le montre euronews.com le pape François qui n’est pas le bienvenue en Géorgie a célébré samedi une messe en plein air dans un stade de la capitale, Tbilissi où la foule n’ait pas été au rendez-vous, comparé à d’autres déplacements, puisque les catholiques représentent 0,8% de la population. Et ce, d’autant que l’Église orthodoxe (84% de la population), avait décliné l’invitation, signe des tensions qui perdurent entre ces deux communautés divisées depuis près de mille ans. Tout en souhaitant, par la voix de son chef, Élie II, un renforcement de leurs liens.

«La consolation dont nous avons besoin, au milieu des événements tumultueux de la vie, est vraiment la présence de Dieu dans notre cœur», a lancé le pape devant une foule clairsemée mais fervente, rassemblée dans le stade Meskhi sous un beau soleil d'automne. Comme la veille lors de son arrivée à l’aéroport, des manifestants ont protesté à l’extérieur du stade contre une présence qu’ils ont qualifiée d’“agression spirituelle”.

Samedi après-midi, le pape s'est également rendu auprès des organisations caritatives catholiques œuvrant en Géorgie, pour rendre hommage à leur travail et à leur simplicité, dont il a rappelé qu'elle était au cœur du message de l'église.

Le pape François sera dimanche en Azerbaïdjan, pays cette fois à 93% musulmane.

Le pape François attaque à nouveau le mariage pour les couples de même sexe et les études de genre et s’oppose au divorce sans pour autant comprendre les raisons de ces évolutions de société, tout en soutenant les catholiques Géorgiens face aux orthodoxes conservateurs du pays. La paix, oui, mais seul le dialogue peut le rendre possible.

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

M.W 05/10/2016 11:12

Bien j'attendais la réponse de Françoise pour annoncer mon départ définitif. J'en ai marre et assez de poster sur ce blog, j'abandonne la vie d'Internet qui ne m'a finalement rien apporté. Cela dit je réagi, une dernière fois à la réponse 3 : si un violeur ou un athée intolérant peut ressentir l'énergie d'amour dès ses premières prières alors que moi je n'ai le droit qu'à un silence glacial ou a un manque de réponse alors Dieu peut attendre très longtemps avant que je ne pris à nouveau.

Adieu à tous et à toutes que les dieux vous protègent, on a bien besoin de protection divine ces temps-ci.

Françoise 05/10/2016 10:13

Bonjour MW

1/Bien sûr que la morale est une construction humaine. Même les croyants en sont persuadés.
La seule chose qui diffère chez les croyants, c'est que nous croyons à l'inspiration des hommes par Dieu.

2/La diversité des mouvances religieuses catholiques repose essentiellement sur une affaire d'argent et de pouvoir des clergés. En réalité idéologiquement, il y a très peu de différences.
Donc c'est surtout que les uns et les autres ont constitué un système de pouvoir et d'argent qu'ils ne veulent surtout pas lâcher. Parce que c'est un système qui leur permet de vivre aux crochets de la société humaine en toute impunité, vu que la plupart n'ont quasi aucune obligation tout en imposant leur domination.
Chaque clergé veut donc tirer la couverture à soi pour continuer à profiter de tous ces privilèges et avantages. Aucun ne veut céder du terrain. Pour des raisons matérielles et non spirituelles. C'est toute l'hypocrisie des clergés en général. Et qu'on observe aussi dans les autres religions. Le catholicisme ne détient pas l'exclusivité de ce type de comportement.
C'est tout à fait votre droit de penser qu'il faut maintenir ces diversités. Maintenant, on se trouve dans des diversités qui hélas donnent dans le fondamentalisme de plus en plus. Sous différentes formes mais il n'existe quasiment plus aucune structure catholique orthodoxe ou romaine qui ne soit pas enfermée dans un moule intégriste.
Et on observe la même chose pour les autres mouvances religieuses.
A partir de là, ça constitue un problème social énorme puisque si la religion devient indissociable du fondamentalisme, la violence qu'elle implique menace la vie des humains sur terre. A contrario complet de ce que les religions prétendent défendre via Dieu.
Si on a plus le choix qu'entre la peste et le choléra, l'aboutissement étant la mort, quel est l'intérêt de la diversité dans le fondamentalisme?
Vaste question...

3/ Je n'ai pas dit que vous n'aviez jamais fait de démarche. Loin de là. Maintenant, c'est peut-être dans ce silence qu'il y a la présence que vous cherchez. Mais peut-être n'y avez vous pas pensé.

La créativité, la beauté, le faste, tout ça a été mis en avant il y a quelques décennies par une organisation liée à la Cité Catholique de Jean Ousset, le Collectif Culturel de Cluny. Avec peu à peu des dérives sectaires et des manipulations mentales. Aujourd'hui, les victimes de ce groupe sont en procès pour dénoncer ce système qui les a complètement abusés.

http://www.lesanneesblanches.fr/qui-sommes-nous/

Alors religieusement, on peut aussi abuser des gens par le biais de l'art, de la beauté, de la créativité. En Espagne, le Chemin Néocatéchuménal oeuvre aussi par ce biais, puisque le gourou Kiko Arguello est peintre et utilise sa démarche artistique pour inféoder les jeunes cathos et des familles entières.
Savez-vous à qui l'art sacré doit énormément en France? A des populations de parias mis en esclavage durant près de 800 ans et qui ont construit en partie châteaux et cathédrales, églises: les cagots. L'Eglise catholique les a employés tout en les exploitant et en les discriminant y compris dans la pratique religieuse (ils avaient une entrée spéciale, un bénitier spécial, ne devaient pas s'approcher du choeur et de la nef). Ces intouchables sont pourtant ceux à qui nous devons le patrimoine architectural religieux catholique. Mais de combien de misères et de douleurs leur a-t-on fait subir au nom de Dieu...

4/ L'humanité est complexe dans ses états et contradictions, nous sommes bien d'accord. Mais à partir du moment où elle peut obtenir argent et pouvoir, tout le reste passe à la trappe. C'est visible non seulement dans les religions que dans toutes les instances, y compris les plus petites. Une simple petite association vit cela autant qu'une structure d'état. L'humain se fait posséder par ses ambitions matérielles et c'est là tout le drame de l'humanité.

Vous vous rappelez Shakespeare quand il écrit:

" Cromwell rejette l'ambition, ce péché précipita la chute des anges!"

Eh be, il avait ben raison, le père William! Il avait résumé en une phrase tout le problème de notre humanité qui certes, peut être guidée par des idées généreuses, belles, créatives, mais qui se fait rattraper, posséder par des ambitions très matérialistes. Et là est le danger et le chaos. Thanatos a tendance à prendre le dessus sur Eros, malheureusement. La recherche de l'équilibre est un challenge permanent. Vous le savez aussi bien que moi, M.W. Chaque humain en fait l'expérience dans sa propre vie.
Ce n'est pas manichéen de le reconnaître et de l'admettre. C'est juste honnête.

La société dans laquelle nous vivons est manichéenne dans le sens où elle exacerbe les inégalités depuis une dizaine d'années. Il n'y a quasiment plus de classes intermédiaires entre pauvres et riches. Année après année, les classes moyennes s'appauvrissent et les très riches augmentent encore leurs richesses. C'est cela que je dénonce et qui précipite notre société humaine vers la guerre et le chaos. Quand l'équilibre n'est plus assuré, qu'il n'existe plus d'intermédiaires entre riches et pauvres, la société plonge dans l'horreur et la destruction.

Françoise 05/10/2016 09:38

En fait, Taï, elle avait aussi déposé directement une lettre demandant à JP2 de vendre tous les biens de l'Eglise et de repartir sur un clergé pauvre avec les pauvres. Qui vive avec et non soit dans la domination. Elle lui avait remis ces recommandations face aux caméras. J'étais encore ado à l'époque. C'était très émouvant. Mais évidemment, il n'a surtout pas donné suite.
La situation des gamines chiffonnières était dramatique. Elle l'est un peu moins aujourd'hui justement parce que l'association de Soeur Emmanuelle a pris en compte la détresse de ces fillettes via l'entrée d'acteurs médicaux et sociaux pouvant aider ces toutes jeunes filles.
Il y a aussi un travail pédagogique de fait sur les femmes et les droits des femmes dans les écoles, les jardins d'enfants. Soeur Emmanuelle insistait aussi là-dessus. De même que sur les sorties régulières des femmes chiffonnières hors communauté (les fameuses baignades avec pique-niques qui se perpétuent d'ailleurs sous la direction de Soeur Sarah).

paroissiens-progressistes 06/10/2016 18:49

Françoise,

Sœur Emmanuelle a été un modèle, malheureusement il n'a pas été suivie, elle souhaitait comme Dom Helder Camara une Église pauvre pour les pauvres, au lieu de cela on a une Eglise puissante en dehors des réalités du monde et alliées aux puissants et aux riches. Il faudrait un mouvement dans l’Église pour la remettre dans le droit chemin.

Merci !

Françoise 04/10/2016 10:56

Je ne sais pas du tout ce que ferait Jésus face à la CEF. Peut-être la même chose qu'avec les marchands du Temple, genre un bon coup de pied aux derrières de ces messieurs les évêques et archevêques...Sorti de ça, il essaierait je pense de les aider à chercher vraiment le Royaume de Dieu. Et ne pas se préoccuper du reste. Soit l'exact contraire de ce que l'institution épiscopale et cléricale a fait jusqu'à présent ou presque...Et je suis sûre qu'Il les aiderait à avancer, valorisant les qualités de chacun, rétablissant un dialogue mais aussi repoussant les emprises intégristes.
Tu te souviens quand Soeur Emmanuelle avait remis sa lettre de recommandation à JP2?
Quand j'avais vu ça à la télé au journal de 20H, ça m'avait émue.
Je m'étais dit à l'époque: ben voilà, Jésus est caché dans l'enveloppe. Le pape a les moyens de pouvoir faire advenir le règne de Jésus par sa messagère Emmanuelle. Mais hélas JP2 a repoussé Jésus malheureusement. C'est lui qui a refusé la rencontre. Un miracle raté. Pourtant, c'était le genre super clin d'oeil christique plein d'amour. Mais bon, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif, tu le sais aussi bien que moi.

paroissiens-progressistes 04/10/2016 21:47

Françoise,

Oui, sœur Emmanuelle avait écrite cette lettre à Jean-Paul II pour lui décrire le monde dans lequel elle vivait. Elle était entourée de gamines mariées à 11 ou 12 ans, qui faisaient un bébé tous les dix mois et en perdaient la moitié. Or l'un des docteurs qui travaillaient avec elle leur fournissait des pilules. Elle ne le faisait pas, mais ce docteur venait dans sa clinique et elle savait très bien ce qu'il faisait. Elle a donc voulu attirer l'attention du pape sur des situations comme celle-là. Elle savait qu'il avait reçu sa lettre, parce qu'elle lui ai fait apporter par un intermédiaire qui le connaissait très bien. Il ne lui a pas répondu.

Merci !

M.W 04/10/2016 21:10

1) Je n'ai jamais cru et je ne croirais jamais que le Tout-Puissant nous a donné une morale divine, mes études de l'Histoire me laissent à penser que la morale est une construction humaine née de besoin humain et divergeant en fonction des évolutions des cultures, des peuples et des civilisations.

2) je refuse que l'on surmonte la diversité et la différence, pour moi, cela n'aboutira qu'à la pensée unique, à la persécution de la différence, à la pensée unique, à l'étouffement de la créativité. Je veux que l'on maintienne en place différentes façon de voir le christianisme, différentes théologies chrétiennes, différentes Eglises.

3) Parce que vous pensez que je n'ai jamais demandé à Dieu les raisons de ce blocage ? Bien sûre que je lui ait demandé, je lui ais demandé de tous mon cœur et de toutes mes forces pourquoi je n'avais que silence froid et abandon lors de mes prières alors que le pire des criminels, le pire des intolérants, le pire des antireligieux ressent une énergie d'amour dès ses premières prières. Je lui ais demandé d'où venait ce silence froid. Qu'ai-je obtenu comme réponse ? RIEN, le vide, le silence, la froideur. Puis j'en ai eu marre de rester sans réponse et j'ai cessé des prières qui ne m'intéressent plus. Peut-être qu'Il me hait et me déteste et il en est le droit car c'est le Créateur, il a bien le droit de me détester s'il en a envie. Peut-être qu'il m'aime mais dans ce cas, s'il ne me permets pas d'entrer en contact avec lui et ne montre pas qu'il m'aime, je ne vois pas pourquoi je devrai l'aimer.

D'ailleurs vu qu'à vos yeux je suis juste un gros troll ultra-royaliste venu endoctriner Taï je ne vois pas en quoi vous me trouvez de la sincérité intellectuelle. Ensuite si je suis vraiment venu troller et convertir Taï dans le royalisme, comment expliquez vous que lui ne me vois pas ainsi ?

M.W 04/10/2016 21:09

Françoise vu votre vision manichéenne du monde et des gens visant à séparer et répartir entre le bien et le mal, entre le gentil et méchant, je ne vais pas me tuer à essayer de nuancer vos positions sur la séparation. Pour moi l'humain étant complexe il y a toujours plusieurs facteurs qui le meuvent, l'argent et le pouvoir en font parties mais pas que. Mais je sais qu'à vos yeux cette vision fait de moi un parfait crétin de jeune incapable de voir le monde comme il est car il est trop jeune pour penser librement. En attendant sachez que

Françoise 04/10/2016 10:42

Le principe des différents courants est en soi une bonne chose pour la diversité. Mais quand c'est juste une histoire de gros sous et de pouvoir, ça ne rime plus à grand-chose, M.W.
Malheureusement, dans le cas des courants orthodoxes, la plupart du temps, c'est essentiellement une histoire d'argent et de pouvoir. Les différences idéologiques comptent, mais en réalité, surtout maintenant que l'on a eu accès à certains écrits bibliques, tout cela pourrait être surmonté. Ce qui maintient les différences, les séparations, n'a rien à voir avec les idées.
Et n'a rien à voir non plus avec le message de Jésus. C'est le plus triste.

Vous pouvez toujours demander maintenant à Jésus pourquoi vous n'avez jamais ressenti son affection?
Pourquoi il existe toujours un blocage qui ne vous permet pas d'entrer en contact direct avec lui?
Je suis sûre qu'Il vous répondra puisque vous le faites d'un coeur sincère...
Nul besoin d'attendre son retour pour ça. Ce serait dommage.
Au chapitre 49 d'Isaïe, Dieu dit qu'il n'oublie jamais l'humain. Et il compare son amour à celui d'une femme qui allaite son enfant, doncà un lien privilégié et très fort. Et il dit que si ce lien n'était pas jugé assez puissant, pour autant il n'abandonnerait jamais qui que ce soit puisqu'Il a gravé tous nos noms sur les paumes de ses mains. C'est très fort comme symbole, cette comparaison. Alors forcément, Jésus vous répondra.

Si l'on s'en réfère à la réflexion de Jésus "on ne peut pas servir Dieu et l'argent", je vois mal Jésus proche et de Civitas et de la FSSPX, mouvements qui sont particulièrement attachés aux biens matériels de ce monde. Ce serait comme si un sadhu hindou valorisait le train de vie, l'exploitation et les exactions sur le peuple d'un maharaja. Le genre de truc complètement improbable.
Et vues les relations sans tabous de Jésus avec toute la société de son temps, le côté réactionnaire et intégriste ne semble pas coller du tout ni à sa personne ni à son message.
Remarquez à quel point Jésus fait encore scandale aujourd'hui quand on découvre que dans certains très anciens écrits, il aurait eu une épouse, probablement Marie-Madeleine, qui était avec d'autres femmes, une apôtre toute aussi légitime que les douze retenus par les évangiles officiels.
Même l'institution vaticane pousse les hauts cris. La FSSPX et Civitas n'en parlons même pas. Là ils sont au bord de la crise d'apoplexie. Les seuls finalement pour qui ça ne pose pas franchement de souci, se sont une partie des orthodoxes. Ils n'étaient déjà pas choqués que Jésus ait des frères et soeurs biologiques. Donc que Jésus ait été marié ne leur fait ni chaud ni froid. Là n'est pas l'essentiel puisque l'essentiel c'est le message de Jésus. Ca pose seulement souci vis à vis de dogmes. Mais chacun sait aujourd'hui que les dogmes n'ont rien à voir avec le récit biblique. Seulement avec des volontés et besoins politiques et idéologiques parallèles.

Françoise 02/10/2016 23:29

C'est seulement l'avidité d'argent et de pouvoir. Les différents groupes chrétiens sont comme les gamins qui font un concours à celui qui pisse le plus loin: c'est à celui qui aura le plus d'adeptes, le plus de pouvoir, le plus d'avantages et d'argent, le plus de ci, de ça. Je trouve ça d'une stupidité confondante. Mais bon, manifestement, certains ne pourraient envisager leur existence sans ce type de mise en concurrence, libre et non faussée (humour noir, bien sûr). Jésus dans tout ça est à des années lumières, son message encore plus. Lamentable s'il en est...

M.W 04/10/2016 23:54

Dans ce cas je m'éloigne de Jésus car j'aime et la simplicité et le faste, une créativité simple renferme une grande beauté et un habile savoir-faire mais s'en contenter c'est s'étouffer, je préfère une créativité grande et forte qui comprend le simple et le faste.

Cordialement

paroissiens-progressistes 04/10/2016 23:11

M.W,

Vous poussez trop loin mon propos, mais Jésus a toujours aimé la simplicité et non le faste. La créativité d'accord, mais on peut le faire simplement et la préhistoire a été créative, puisqu'il y avait un art rupestre, pariétal et rupestre. La simplicité peut donner de belles choses.

Les maisons ecclésiales et les synagogues où allaient des premiers chrétiens étaient aussi richement décorées. Donc, non Jésus n'avait rien contre l'art. Ne plus lui bâtir d’Église n'aurait rien de choquant, car ce n'est pas pour lui qu'elles devraient être faites, mais pour Dieu. Donc, vous poussez sans doute trop le sens de cette phrase.

Merci !

M.W 04/10/2016 22:40

Taï oui tous comme l"humanité n'a pas besoin de peintures, dez sculptures, de livres, de télés, de sciences, on pourrait étouffer notre désir de création et vivre comme les hommes préhistoriques. Ce choix demanderait un grand sacrifice : le sacrifice de notre soif de créativité et de beauté . Si le Christ refuse que l'humanité laisse libre cours à ses instincts créatifs, s'il veut une humanité préhistorique, je ne veux rien avoir a faire avec lui.

Cordialement

paroissiens-progressistes 04/10/2016 21:36

M.W,

Jésus n'avait pas besoin d'églises, qui sait la rue ou les maisons serait son lieu de prière et d'enseignement. Qui sait s'il serait un ouvrier pauvre, un artisan, un paysan, un chômeur ou un clochard ? Le choix de la pauvreté demande des sacrifices.

Merci !

M.W 03/10/2016 19:58

Ah la division n'est-ce pas pourtant le moteur de la liberté ? Le fait qu'il y ait plusieurs courants ne garantit t-elle pas la liberté de pensée et de conscience ? Quelqu'un qui va vers le Christ et ne sait pas quelle voie emprunter pourra réfléchir, confronter tous les courants existant de cette religion et aller vers le courant qui lui sied et lui convient le plus. En plus ces différences donnent des richesses artistiques, théologiques, intellectuelles etc ... Je peux l'avouer, je suis un amoureux de la différence Après il est vrai que c'est difficile à accepter, cela demande beaucoup de tolérance d'accepter qu'on ne détient pas la vérité et que l'Autre a le droit d'avoir une opinion différente. La plupart des gens préfèrent rêver de penser unique et considère qu'il est criminel d'avoir un autre point de vu que le leur....

Ah si le Christ revenait... Paut-être que l'idée qu'il était un intégriste juif est véridique, peut-être qu'il donnera raison à Civitas et à la FSSPX et qu'il sera assassiné par les progressistes honteux d'avoir suivi un prophète ultraréactionnaire ;) (c'est une blague bien entendu). Je me demande ce que je ferai s'il revenait. Déjà j'irai lui demandé pourquoi il n'a jamais été capable de me montrer qu'il m'aimait, ensuite, je lui demanderai si c'est l'Apocalypse ensuite et bien tout dépendra de son message. Je me souviens avoir lu la série Ange de Anne Robillard (une très bonne série fantastique), à la fin le Christ demande aux gens de ne plus lui bâtir d'église. Cela m'a horrifié, je me suis dis "Mais c'est quoi ce dictateur qui veut étouffer la créativité des gens ?" mais bon, sans doute le Christ (le vrai) serat-il très conciliant envers la soif de créativité de l'homme.

Codialement

paroissiens-progressistes 03/10/2016 17:57

Françoise,

Si Jésus revient, il sera très critique envers la direction de l'Eglise qui a recherché le pouvoir au lieu d'être au service du peuple. Il sera sans doute mis devant la CDF qui lui demandera de se taire, mais il continuera et son message sera à nouveau dangereux pour les élites qui soit le mettront en prison soit l'assassineront tout cela sous le regard complice des ecclésiastiques.

Merci !

Françoise 02/10/2016 15:11

J'ai aussi des amis dans ce cas, Taï. Cependant, la majorité de celles et ceux qui font une cérémonie de mariage à l'église, ne sont plus croyants, mais le font pour faire plaisir aux vieux parents (grands parents, cousins, etc) ou pour le faste de la cérémonie. La notion de croyance reste minoritaire. Mais ça a toujours été plus ou moins le cas. Faut pas se leurrer. Les gens se mariaient à l'église plus par tradition et "obligation morale" que par véritables convictions religieuses. Ca inquiète davantage les autorités vaticanes et cléricales parce qu'aujourd'hui, le catholicisme romain perd de l'influence et des vocations sacerdotales et religieuses de plus en plus. Mais ce n'est pas quelque chose en soi qui est nouveau ou plus alarmant qu'avant.
En Géorgie, tu as aussi plein d'arméniens qui dépendent du katholikos. C'est encore autre chose que l'orthodoxie russe. Au milieu, le catholicisme romain effectivement est largement minoritaire.
Mais ça ne devrait même pas être un problème puisque ces mouvements sont tous à la base chrétiens. Je n'ai jamais compris les rivalités de ce genre. Ca m'a toujours paru d'une bêtise sans nom. Bizzzzzzzzzzz

paroissiens-progressistes 02/10/2016 18:16

Françoise,

C'est ce qui est surprenant, cette division entre chrétiens ne permet pas au christianisme d'aller de l'avant, c'est comme une famille divisée qui se chamaille au lieu de se réconcilier.

Merci !

Françoise 02/10/2016 10:14

De quel mariage parle F1?
De quelle guerre? C'est fou quand même ces espèces de fantasmes sur le mariage.
Le mariage en réalité, il y en a deux: le mariage civil et le mariage religieux.
Concernant le mariage civil, l'institution vaticane n'a strictement rien à en dire puisqu'il ne la concerne pas. Concernant le mariage religieux, il est de la pure volonté des fiancés et leurs familles. Si les individus le délaissent pour ne favoriser que le mariage civil (parce que quand même mine de rien, il y a toujours énormément de mariages civils), ce n'est pas parce que les gens attaquent le mariage religieux, c'est simplement que les gens savent qu'il n'a aucune valeur juridique et n'est qu'un ornement du mariage civil, uniquement lié aux convictions religieuses ou aux envies de cérémonie plus somptuaire qu'à la mairie. Et les gens savent aussi que même s'ils ne passent pas à l'église, Dieu bénira leur union.
Donc à quoi bon une cérémonie sacramentelle si ce n'est pour faire plaisir à certains parents?
Et comme une bonne partie des mariages se soldent par un divorce, pour celles et ceux qui sont divorcés, ça aboutit au plan religieux à un ostracisme. Donc si le bénéfice n'existe pas, à quoi bon encore une fois se marier à l'église?
Voilà ce qui explique le délaissement du mariage religieux, principalement.
On pourrait ajouter que les couples homos mariés civilement y sont déclarés inaptes et exclus.
Ce qui rajoute au délaissement mais n'est pas franchement représentatif des motifs d'abandon du mariage religieux.
Mais bon, F1 montre là un visage qui me semble plus en adéquation de ce qu'il pense et est.
Ce n'est plus l'homme public, se sont ses réelles convictions qui sont affichées.
Et elles ne sont pas à son honneur.

paroissiens-progressistes 02/10/2016 13:13

Françoise,

Le pape n'a jamais caché qu'il était contre le mariage gay, mais le problème est beaucoup de ceux qui se marient sont catholiques et souffrent de cet ostracisme, j'ai des amis qui souffrent de cela. Donc, le pape a tort de se couper d'une partie de sa communauté. Après tout, si c'est civil cela ne le concerne pas.

Merci !