Les lignes directrices de la Cardinal Newman Society school rejettent l'identité transgenre

Publié le 29 Octobre 2016

Peter Feuerherd dans son article pour NCRonline.org du vendredi 28 octobre 2016 nous montre que la Cardinal Newman Society, est une organisation basée en Virginie (États-Unis), connue pour s’opposer aux collèges et les universités catholiques qui ne respectent pas sa vision de l'enseignement de l'Église, elle a élargi son champ d'application à l'éducation catholique primaire et secondaire. En mars, la société a publié un modèle établi de lignes directrices intitulé «Politiques de la sexualité humaine pour les écoles catholiques.»

 

Citant le pape François, les récentes lignes directrices de l’organisation invitent les écoles et les responsables diocésains à expulser les étudiants transgenres qui ne sont pas conformes à leur sexe de naissance. Leurs normes demandent aussi le licenciement des enseignants qui sont dans des mariages civils de même sexe, décrivant l'attraction du même sexe comme «intrinsèquement désordonnée», et traite également d'autres questions relatives à la moralité sexuelle. Elles suggèrent que les diocèses fassent des déclarations claires sur les politiques qui respectent les revendications à la liberté religieuse.

 

«L'école doit interagir avec les étudiants en fonction de leur sexe biologique sur la base de différences physiques à la naissance», selon l'état des lignes directrices suggérées. Elles ajoutent que ceux qui encouragent les élèves à s’affirmer dans leur expression de l'identité transgenre est un acte contraire «à la poursuite de la vérité.»

 

Les lignes directrices reconnaissent que les écoles peuvent voir que certains élèves soeint attirés par une identité transgenre, mais les partisans de l’école doivent amener ces élèves vers leurs prêtres, ainsi que vers d'autres professionnels formés à ces questions qui pourraient mieux les aider à clarifier et à définir les identité sexuelle en accord avec l'enseignement catholique et le plan naturel de Dieu.

 

Un porte-parole de la Cardinal Newman Society a refusé de préciser si des diocèses ont mis en œuvre ses propositions politiques. Mais, que ce soit à dessein ou par hasard, au moins deux diocèses ont adopté des points de vue similaires sur l'identité transgenre au début de cette année scolaire celui de Camden et Little Rock.

 

Cette nouvelle politique permet l’exclusion des élèves opposés à l’enseignement catholique comme on peut le voir à Little Rock. Mgr Anthony Taylor a cité le pape François pour justifier cela. Mais certains, comme Francis DeBernardo, directeur exécutif de New Ways Ministry, un groupe du Maryland de défense pour les catholiques lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, soutient que le pape pense différemment. Durant une conférence de presse du 2 octobre du pape de retour à Rome après un voyage en Géorgie et en Azerbaïdjan, le pape François souligne que chaque situation doit être jugée au cas par cas.

 

Le pape François a salué les actions de bienvenue d'un prêtre espagnol âgé pour son geste envers une personne transgenre qui avait été fustigé publiquement par un nouveau prêtre lui ayant dit qu'il irait en enfer. Le vieux prêtre a encouragé la personne transgenre à «venir se confesser pour pouvoir prendre la communion», a déclaré le pape. Le pape François a exhorté les ministres de l'église à accompagner les personnes transgenres et gays dans leurs voyages spirituels, et a dit qu'il l'avait fait lui-même un conseiller spirituel. «C’est ce que Jésus ferait aujourd'hui», a-t-il dit.

 

DeBernardo a déclaré que les responsables des écoles catholiques qui interprètent le pape François comme encourageant l'expulsion ou la non-inscription des étudiants transgenres manquent ce point. «Expulser un étudiant n’est pas de l'accompagnement pastoral», a déclaré DeBernardo, ajoutant que le pape François «fait la distinction importante entre la théorie et la pratique. Dans la pratique, il a encouragé les ministres de l'Église à être accueillant».

 

L’ouverture vers le monde n’est pas encore à l’ordre du jour, comme on peut le voir avec les personnes transgenres et la déformation des propos du pape François pour justifier leur exclusion des écoles catholiques. L’année de la miséricorde ne semble pas avoir atteinte la Cardinal Newman Society school.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article