Venezuela : l'annonce d'un «dialogue» avec le gouvernement divise l'opposition

Publié le 25 Octobre 2016

Venezuela : l'annonce d'un «dialogue» avec le gouvernement divise l'opposition

Comme le signale RFI.fr le mardi 25 octobre 2016, le gouvernement vénézuélien rencontrera dimanche prochain des membres de l'opposition pour dialoguer. L'annonce a été faite lundi 24 octobre depuis Caracas par l'envoyé du Vatican. Cela faisait plusieurs mois que des tractations avaient lieu, notamment sous l'égide de l'Union des nations sud-américaines, mais les discussions piétinaient. Le Saint-Siège décide donc d'apporter son aide comme intermédiaire, dans un climat tendu sur fond de crise politique, de pénuries et d'inflation.

 

«Le dialogue national a débuté.» L'émissaire du Vatican a annoncé qu'au Venezuela, l'opposition et le gouvernement se rencontreront dimanche sur l'île de la Margarita, au nord du pays. À terme, l'enjeu affiché est de «permettre aux Vénézuéliens de cohabiter pacifiquement». L'objectif semble colossal, tant le pays est polarisé.

 

L'annonce, inattendue, est intervenue alors même que Nicolas Maduro était reçu au Vatican. Durant cette visite, qui n'était pas programmée, le pape François a demandé au président vénézuélien de mener «un dialogue sincère et constructif» avec l'opposition «afin d'alléger les souffrances de la population».

 

Il faut dire que la semaine passée a été particulièrement agitée au Venezuela. Jeudi dernier, les autorités électorales ont suspendu le processus du référendum révocatoire visant le président. La réplique de l'opposition ne s'est pas fait attendre : le Parlement, où elle détient la majorité, a voté dimanche une déclaration dénonçant «un coup d'État commis par le régime de Nicolas Maduro».

 

Malgré l'annonce de lundi, la tension ne risque pas de baisser. Toute l'opposition a appelé à manifester ce mercredi dans le pays. Ex-candidat de l'opposition lors des deux dernières présidentielles, Henrique Capriles a assuré qu' «aucun dialogue n'a débuté». Les divisions au sein de la coalition à propos de cette future réunion commencent déjà à se faire sentir.

 

Ce dialogue serait une bonne chose s’il existe mais l’opposition vénézuélienne a démenti lundi qu’un dialogue ait commencé entre elle et le gouvernement du président Nicolas Maduro, comme l’avait annoncé un émissaire du pape François. L’opposition a donc clairement démenti le début d’un dialogue national.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article