La lettre de "L'Église avec les femmes" finalement en mains du pape

Publié le 27 Novembre 2016

Regula Pfeifer, dans son article pour kath.ch traduit et adapté par Raphaël Zbinden pour cath.ch ce dimanche 27 octobre 2016 nous voyons que le pape a finalement reçu la lettre de la démarche suisse “L’Église avec les femmes” (Kirche mit den Frauen). Le capucin grison Mauro Jöhri, sympathisant du projet, a confirmé avoir remis la missive au pape François le 25 novembre 2016.

 

Mauro Jöhri a donné le document en mains propres au pontife à l’occasion d’une pause lors de l’audience accordée aux supérieurs des instituts religieux, rapporte le capucin à kath.ch. Le Suisse est président de l’Union mondiale des supérieurs généraux (USG). Il représente en tant que tel tous les religieux auprès du pape.

 

La lettre transmise contient une série de demandes concernant une meilleure intégration des femmes dans les institutions du Vatican, ainsi que de plus grandes possibilités pour elles de s’exprimer au sein de l’Église.

 

Le pèlerinage “l’Église avec les femmes” avait quitté St-Gall le 2 mai 2016. Huit femmes et hommes ont ainsi rejoint Rome à pied au cours d’un périple de deux mois. Le groupe était arrivé dans la ville éternelle fin juin. D’autres personnes ont accompli une ou quelques étapes du voyage en compagnie des pèlerins.

 

La démarche s’était achevée le 2 juillet avec une procession du château Saint-Ange à la basilique St-Pierre, ainsi qu’avec plusieurs célébrations, en présence des prélats Felix Gmür et Markus Büchel, respectivement évêque de Bâle et de St-Gall. La lettre avait été lue à haute voix lors de la dernière célébration dans la basilique St-Pierre, devant 500 sympathisants. Certains participants avaient exprimé leur déception de ne pas avoir été reçus par le pape François à cette occasion et de ne pas avoir pu lui remettre la lettre. Mgr Büchel avait ainsi transmis le document à Mauro Jöhri, qui vit à Rome. Ce dernier avait promis de le transmettre personnellement au pape.

 

Une réception qui a finalement été réalisée quelques mois plus tard. Le pontife a promis au capucin que lire la lettre était la prochaine chose qu’il allait faire. Le pape avait été préalablement mis au courant par une autre lettre du religieux de l’imminence de sa démarche.

 

Hildegard Aepli, l’initiatrice du projet “L’Église avec les femmes”, se réjouit de cette transmission au pape. Elle espère maintenant que ce dernier lira au plus vite la lettre et prendra connaissance des grands efforts que les participantes et participants ont réalisé pour lui faire part de leurs préoccupations concernant une plus grande intégration des femmes dans l’Église.

 

Le projet “L’Église avec les femmes” a reçu du soutien également en Suisse, en obtenant notamment en août dernier le Prix Herbert Haag, qui honore des personnes ou des institutions qui s’engagent pour la liberté dans l’Église.

 

Mauro Jöhri promet également de demander au pape ce qu’il a pensé de la lettre. Lui-même assure partager les préoccupations de la démarche suisse. Il a d’ailleurs participé aux événements du 2 juillet, à Rome. Il souligne que l’ordre des capucins est aussi engagé dans la promotion des femmes en son sein. Le projet existe par exemple depuis des années de permettre aux religieuses de l’ordre d’aller se former à Rome, même celles vivant dans des monastères fermés. Une formation destinée entre autres à les rendre capables de formuler leurs propres nouveaux statuts. Un projet en très bonne voie, selon Mauro Jöhri.

 

Espérons que la démarche suisse “L’Église avec les femmes” ait une réelle écoute auprès du pape François afin que les femmes dans l’Église puisse enfin avoir un rôle plus important.

 

Merci ! 

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Réforme de l'Église

Repost 0
Commenter cet article