Les cinq conseils de Michael Moore pour réformer la société américaine

Publié le 12 Novembre 2016

7sur7.be dans un article du jeudi 10 novembre 2016 que le réalisateur avait prophétisé la victoire de Donald Trump à la primaire républicaine et prédit son accession à la Maison-Blanche mais rares sont ceux qui l'ont pris au sérieux. Au lendemain de l'élection présidentielle, Michael Moore a appelé la population américaine à se réveiller, à amorcer une remise en question salutaire et à exiger la réforme d'un système désuet.

 

La décision est tombée, implacable, irrévocable : Donald Trump a été élu à la plus haute fonction du pays. Les républicains conservent par ailleurs le Sénat et la Chambre des représentants : une domination totale, sans partage, et qui plonge le camp démocrate dans un profond désarroi. Pour raviver les troupes, engourdies sous l'effet de la vague conservatrice, Michael Moore propose cinq solutions assez radicales mais nécessaires selon lui pour réformer la société américaine, relate Le Huffington Post

 

1. Prendre le contrôle du parti démocrate

 

2. Virer les experts, analystes, sondeurs et les journalistes qui se sont lamentablement trompés ou ont tout simplement "refusé d'admettre la réalité des faits". À défaut de les éliminer, le réalisateur de "Bowling for Columbine" invite les citoyens à ne plus "écouter leurs salades".

 

3. Que les représentants démocrates au Congrès résistent du mieux possible au programme des républicains, comme "ces derniers l'ont fait pendant les huit années de la présidence d'Obama".

 

4. Cesser les jérémiades, éviter les remords stériles et prendre conscience de sa propre "bulle", celle d'une classe privilégiée de plus en plus éloignée du quotidien d'une autre Amérique, majoritaire, abandonnée et revancharde. La victoire de Trump "n'a rien de surprenant", précise-t-il.

 

5. Réformer un système électoral désuet voire absurde et qui permet à un candidat d'accéder à la présidence sans obtenir le plus de voix citoyennes. "Si vous êtes convaincus de vivre dans un pays de cons, vous faites erreur. La majorité des Américains ont voté pour Hillary, pas pour Trump. La victoire de Donald Trump n'est due qu'au système - aussi obscur qu'absurde - des Grands Électeurs, un concept qui date du XVIIIe siècle. Tant que nous ne changerons pas ça, nous continuerons d'avoir des présidents que nous n'avons pas élus et dont nous ne voulons pas", conclut-il.

 

Des conseils qui sont valables aussi pour la France. Et si les syndicats et les travailleurs prenaient le contrôle du PS pour que les socialistes revoient le quotidien de leurs électeurs qui se sentent abandonnés plutôt que de parler le langage des élites qui est en dehors des réalités. Qu’il en finisse aussi avec les experts, analystes, sondeurs et les journalistes. Ainsi, le vote populiste serait minoritaire, si le PS faisait de véritables réformes sociales démocrates protégeant les précaires et les travailleurs plutôt que les marchés économiques.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise 12/11/2016 16:42

Coucou

Beaucoup aimé les derniers articles de Moore et Naomi Klein sur le site belge Solidaire.
Ces constats, ces analyses me paraissent très clairvoyantes.

http://solidaire.org/articles/naomi-klein-le-sort-des-etats-unis-ete-scelle-par-l-elite-de-davos

http://solidaire.org/articles/michael-moore-et-les-5-raisons-qui-expliquent-pourquoi-trump-allait-gagner