Les évêques de France réunis à Lourdes en assemblée

Publié le 4 Novembre 2016

LeParisien.fr nous montre que les quelques 120 évêques catholiques de France sont réunis depuis ce vendredi 4 novembre 2016 à Lourdes pour une assemblée de six jours dont le temps fort, lundi, sera une journée "de prière et de pénitence" inédite pour les victimes de pédophilie, après des mois de scandales. Cette assemblée plénière d'automne, plus étoffée que celle qui se tient au printemps, se déroule en l'absence du président de la Conférence des évêques de France (CEF) et archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier, 73 ans, au repos après un malaise le 17 octobre.

 

En amont de cette session, le numéro 2 du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, a adressé aux évêques français un message au nom du pape François. "Dans un contexte encore marqué par les attentats qui ont meurtri votre pays et dans la perspective d'échéances électorales importantes, le Saint-Père vous encourage à aider les habitants de France à affermir leur espérance et à contribuer à la recherche du bien commun", est-il indiqué dans cette lettre transmise à l'AFP. Le conseil permanent de la CEF avait publié il y a trois semaines une lettre "aux habitants de France" inquiète sur l'état de la société française.

 

Lundi, les évêques vivront dans le sanctuaire marial un "temps de prière et de pénitence consacré aux victimes de la pédophilie", après des mois de révélations d'abus sexuels dans plusieurs diocèses, dont celui de Lyon. Ils en profiteront pour faire un "point d'étape" sur les mesures renforcées de prévention et de lutte contre la pédophilie annoncées en avril dernier.

 

L'assemblée consacrera en outre de longs débats à la question des vocations sacerdotales, cruciale dans un pays où le nombre de prêtres catholiques a presque été divisé par deux en vingt ans. Le pape a souhaité que ces échanges puissent "manifester" la "sollicitude pastorale" des évêques envers les jeunes.

 

 

L'assemblée traitera aussi de l'évangélisation dans les quartiers populaires - à l'occasion du 60e anniversaire de la Mission ouvrière - et dans un monde rural en mutation : des "périphéries" qui doivent être le cadre d'"un nouvel élan pour la mission de l'Église en France", a souligné le Vatican. Les évêques écouteront également, à huis clos, le cardinal Jean-Louis Tauran, l'un des piliers de la curie romaine, qui viendra leur parler du dialogue avec les musulmans, difficile dans les milieux catholiques les plus conservateurs.

 

La Conférence des évêques à Lourdes devra comme le montre Radio Vatican discuter sur des sujets comme les vocations sacerdotales diocésaines, la situation politique et religieuse de la France, le dialogue avec les musulmans, mais aussi les implications pastorales d’Amoris laetitia, ainsi que la pastorale en monde ouvrier et populaire et en monde rural et la lutte contre la pédophilie.

 

Pour le pape la CEF devra s’y mettre sérieusement pour «avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de l’Évangile, sera, à n’en pas douter, l’occasion d’un nouvel élan pour la mission de l’Église en France» et «ouvrir des chemins nouveaux pour que les années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun en lui offrant la bonté et la tendresse de Dieu». Il faut dire que certains évêques ne sont pas en phase avec cet idéal, il faudra qu'ils forcent leur nature.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités de l'Eglise

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article