Pédophilie : la demande de pardon du cardinal Barbarin

Publié le 19 Novembre 2016

franceinfo.fr et la-Croix.com ce samedi 19 octobre 2016 nous montrent que le cardinal Barbarin a célébré une messe de réparation à l’intention des victimes de pédophilie de la part des membres du clergé, vendredi 18 novembre.

 

Pour la première fois, il a décidé de faire son mea culpa. Hier soir, vendredi 18 novembre, à la cathédrale Saint-Jean de Lyon (Rhône), le cardinal Barbarin demande pardon à toutes les victimes d'abus sexuels commis dans son diocèse. "Je veux demander pardon devant dieu et devant tout notre diocèse de ne pas avoir pris les devants. Pardon de ne pas avoir sanctionné immédiatement un prêtre pour ses actes très graves et clairement indignes de son ministère", a-t-il dit.

 

L’archevêque a reconnu également que son diocèse s’était «réveillé bien tardivement » et que « la miséricorde ne dispense pas de la justice, elle la suppose.» L’archevêque de Lyon s’est aussi agenouillé pour demander pardon pour ses propres fautes et erreurs de gouvernance.

 

Un acte de repentance sous le regard de centaines de fidèles. Parmi eux, des victimes d'abus sexuels commis par des membres du clergé, comme Vincent Berger, 44 ans, abusé pendant plusieurs années par un prêtre et marqué à jamais. "Je croyais en avoir fini avec cela, mais non, ce que nous vivons est inscrit à jamais dans notre être", a-t-il déclaré.

 

Depuis près d’un an, le cardinal Barbarin a essuyé de vives critiques de la part des victimes du père Preynat qui lui reprochent de ne pas avoir suspendu plus tôt ce prêtre, bien que le procureur de la République l’a mis hors de cause. Là est le problème, car la confiance des victimes envers lui est détruite, le repentir n’est pas la seule chose qu’aurait du faire le cardinal, un acte plus grand de sa part montrant qu’il prend pleinement ses responsabilités serait sa démission.

 

Merci !

Rédigé par paroissiens-progressistes

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article